Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Tribune franco-rwandaise
Actualités, opinions, études, analyses, diplomatie et géopolitique de la Région des Grands lacs.

DERNIÈRE DÉCLARATION DE S.E. MGR CHRISTOPHE MUNZIHIRWA AVANT SON ASSASSINAT PAR PAUL KAGAME

https://youtu.be/C3kyxGO-JOc

DERNIÈRE DÉCLARATION DE SE MGR CHRISTOPHE MUNZIHIRWA AVANT SON ASSASSINAT PAR PAUL KAGAME.

Une émission de Radio Maendeleo, reprise par LA VOIX DES GRANDS LACS. L'Archevêque de Bukavu a été assassiné le 29 octobre 1996.

Auditeur auditrice de Radio Maendeleo,
Un archevêque, c’est un berger et dans la période de guerre, un bon berger no ne doit pas s’éloigner de  ses brebis.  Voilà pourquoi, exceptionnellement nous recevons sur notre son excellence Monseigneur l’archevêque de Bukavu, Monseigneur Munzihirwa Mwene Ngabo Christophe qui a un message à communiquer a la population. Nous vous invitons à le suivre.

“Ce communique je l’ai fait passer a la radio vaticane cet après midi. Je leur ai dit ceci : “ nous venons d’apprendre que la petite ville d’Uvira a été bombarde toute la nuit et qu’elle est prise par les rebelles. 
Sachons bien que ce n’est pas par les Banyamulenge car ils sont en grande majorité des illettrés. C’est par un groupe des mercenaires dont la majorité sont des Ougandais, des Somaliens des noirs à cheveux lisses comme disent des habitants, mais aussi des européens. 
Il y a déjà une semaine deux avions sont venus larguer par parachutes des vivres et de matériels de guerre sur  le haut plateau d’Itombwe. Les blancs ont dit aux jeunes garçons qui passaient par là qu’ils sont des Sud-Africains qui sont venus là pour chercher comment exploiter l’or. Et que les appareils qu’ils emmenaient, c’était pour exploitation de  l’or. 

Ces jeunes gens l’ont cru. Ils sont partis  et leur  donne quelques boites de conserve. Ils en ont parlé les gens comme toujours insouciants ils en ont passé. Et quand ils sont revenus ils ont découvert qu’ils agissent des matériels de guerre.

On peut se demander comment les Banyamulenges, zaïrois comme nous d’un coup, ils ont un matériel sophistique de bombardement de lance-roquette, etc.  Alors  le monde international doit savoir qu’ils ne s’agissent pas de Banyamulenge mais de mercenaires engagés par le Rwanda, le Burundi et appuyé par les lobbies internationaux qui se moquent de Zaïre, qui détournent le message, et qui annoncent toujours que les Rwandais ont déjà pris telle ville alors qu’ils sont loin de là pour provoquer une panique. Les gens commencent à fuir, abandonner les lieux et les autres arrivent dans un endroit désert alors ils sont maitres de tout. 


C’est pour cela que je vous dis frères, n’abandonnez pas Bukavu,  restez ici. C’est chez vous. Cette terre est à vous. Elle est de nos ancêtres, nous ne pouvons pas l’abandonner et fuir. Nos militaires ont trompé les gens de Nyangezi leur disant de fuir par ce qu’eux-mêmes fuyaient. Alors, les militaires dont la responsabilité aussi, doivent nous encourager à continuer à lutter avec eux.  Et c’est maintenant qu’ils nous demandent de fuir. Ils demandent d’ailleurs que nous fuyons pour qu’ils viennent piller nos maisons vides d’occupant. 
Nous demandons à nos militaires surtout ceux qui sont à Baguira, qui ont fui leur camp, qui ont fui le front et qu’ils viennent maintenant à agresser les habitants qu’ils doivent défendre. Nous sommes leurs frères et ceux qu’ils font en nous agressant, en nous pillant, en nous frappant, ça leur n’apportera pas Bonheur.
Que les habitants de Bukavu soient fermes qu’ils ne se laissent pas intimides par l’approche des étrangers qu’ils résistent a ces mercenaires qui sont des Zaïrois qui sont en train de nous exploiter. Qu’ils soient prêts à aider de bons militaires courageux.

Je demande à nos jeunes gens qu’ils ne laissent pas tromper par ceux qui ont dit qu’ils vont les vacciner qu’ils seront invulnérables. Les Mai-Mai ont été abattus ici à Bukavu en 64.  Comment maintenant encore on peut vous dire qu’en vous vaccinant, vous ne pourrez pas être blessé. Ceux qui vous disent cela veulent vous servir comme un bouclier.  S’ils ont courageux, qu’ils avancent et que vous les accompagner et pas vous mettre devant pour être tué a leurs places.     
Je  dis à nos frères Tutsi qui sont du Rwanda. Nous les avons hébergés depuis 1959 comme réfugiés.  Nous avons instruit, nourris et maintenant, ils nous payent par des bombardements en voulant nous tuer avec les réfugiés.
Qu’ils sachent aussi que nous venons d’héberger en 1994 des réfugiés Tutsi avant d’arriver massive des réfugiés Hutu dont la plupart ils sont des innocents. Voilà que les enfants que nous avons nourris et instruits nous remercie maintenant par des bombes, par des plastiques pour tuer les Hutus avec des Zaïrois. Les proverbes, l’histoire en détournant l’imprévisible.  Un proverbe dit : “ Qu’il  n’est pas malin celui qui crache dans la source ou il vient d’étancher sa soif, car il se fera qu’il doive retourner.”  Nous disons à nos frères Tutsi de Rwanda que les remerciements qu’ils nous font n’est pour leur bonheur et non pour le nôtre.  Nous leur pardonnons d’avance parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.  
Mais bien chers frères,  Bukavien, je vous invite à ne pas vous venger sur des innocents Tutsis et qu’ils sont parmi nous. Non. Ce qui a envie de se battre qu’ils aillent au front. Qu’ils ne sachent faire des braves ici  parmi nous. 

Dieu protège toute vie de tout le people. Et  ne voudraient pas conduire des innocents surtout pour les intérêts matériels. 

J’invite encore les parents de dire a leurs enfants, qu’ils ne se laissent pas embrigader dans les pillages.  Ils vont nous piller, mais ils en seront les victimes.  
Je vais m’arrêter en vous disant comme toujours : “mettons-nous ensemble, dans la prière, mais organisons, nous aussi, à défendre notre cité et notre patrie. 

Bonne nuit.”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact