Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par TFR_INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
"PAUL KAGAME AMAZE KUGIRA ABANZI BENSHI CYANE"<br /> <br /> Depuis des années, lors des manifestations ou sur la Toile, les Rwandais et les Burundais qui résident à l'étranger disent que Kagame a fait ceci, a fait cela. C'est bien de le dire mais c'est encore mieux et plus efficace de déposer des plaintes auprès des tribunaux des pays dans lesquels ils vivent, le tout pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Ils verront les résultats. Informer les publics étrangers sur le Kagame réel doit accompagner ces actions judiciaires. A défaut, il s’agira des bruits sans effet à tous les égards. Par contre, dès lors qu'une plainte est déclarée recevable par le juge d'un Etat démocratique, elle produit nécessairement des effets, surtout qu'en l'espèce, les faits imputés à Kagame, outre leur extrême gravité, sont irréfutables. Le génocide des milliers de Burundais de Mutara, femmes, enfants et hommes de tous âges et conditions par l'armée de Kagame n'est pas à démontrer. Il en est de même de l'assassinat du président Ntaryamira. Dans ce dernier cas, Kagame n'a jamais nié son méfait. Dans un Etat démocratique, la justice est la seule arme du faible contre les puissants. Quiconque ne peut être prétendre être plus puissant que la loi qui gouverne le fonctionnement et l’efficacité de la Justice. Jusqu’à présent, Kagame n’a jamais été judiciairement actionné. Par conséquent, il ne sait pas ce que la force de la loi et de la justice. Une chose sûre ignorée par des millions de Rwandais et de Burundais, Kagame a une peur ventrale à deux choses : 1/aller à la barre d’un tribunal d’un Etat de droit et 2/débattre publiquement avec ses opposants politiques sur sa gestion. Pourquoi le Gouvernement Burundais qui organise la commémoration de l'assassinat du feu Ntaryamira et qui chante sur tous les toits que Kagame fait, ceci, fait cela n'a pas demandé au Conseil de Sécurité de l'ONU la création d'une commission internationale d'enquête sur le génocide des réfugiés burundais de Mutara et en ex-Zaîre par les soldats de Kagame et sur ordre de celui-ci? Pourquoi ne l’a-t-il pas fait au nom de la justice pour les victimes ? Il convient de rappeler que c’est Nkurunziza, président du Burundi qui a livré Mushayidi Déo à Kagame comme un colis avarié, lequel Kagame est l’auteur réel des crimes abominables contre les citoyens Burundais et des Présidents Ndadaye et Ntaryamira. Aucun homme rationnel ne peut dès lors accorder une moindre crédibilité aux dires des autorités burundaises à l’endroit de Kagame.