Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Tribune franco-rwandaise
Actualités, opinions, études, analyses, diplomatie et géopolitique de la Région des Grands lacs.

POLITIQUE RDC : « La MONUSCO n’est qu’un arbre qui cache la forêt », (Evêque d’Uvira)

La Tribune Franco-Rwandaise #Droits de l'homme, #Dr Mukwege, #RDC

Le diocèse de Uvira (Sud-Kivu) a récemment connu des manifestions anti-Monusco ayant débouché sur la mort de 4 citoyens. Ils étaient tués par électrocution orchestrée par un soldat onusien, quand les manifestants escaladaient un poteau pour vouloir s’infiltrer dans l’enclos de la Monusco, mercredi 27 juillet 2022. Ces manifestations suscitent une interrogation de l’évêque de Uvira sur l’honnêteté de la mission onusienne en RDC. La préoccupation de Monseigneur Sébastien-Joseph Muyengo se retrouve dans une déclaration publiée, jeudi 28 Juillet 2022.

En tentant de répondre à cette question, l’ordinaire de Uvira se dit, d’abord, être attristé d’apprendre que certains civils seraient tombés sous le coup des soldats de la Monusco.

« Un élément de l’armée de la paix sensé protéger la population, tirer sur un civil, c’est inacceptable, qu’il l’ait fait par légitime défense ou par préméditation », réagit-t-il.

Selon sa lecture, cela donne raison à ceux qui réclament la révision de tout le système des nations unies. Une raison encore pour l’évêque de Uvira de recommander au Gouvernement de résilier son contrat avec la Monusco, s’il le faut, au lieu de se cacher derrière le Peuple.

Mgr Sébastien-Joseph Muyengo appelle aussi au calme pour ne pas faire le lit de l’ennemis qui, avec ou sans la Monusco, veulent balkaniser la RDC, profitant de l’indolence du Gouvernement à protéger la population.

« La MONUSCO n’est qu’un arbre qui cache la forêt de nos problèmes. Certes, que plus de 20 ans, elle n’a pas été à la hauteur de sa mission. Mais, nous devons aussi nous interroger sur la responsabilité de nos gouvernants face à la situation de guerre et d’insécurité dans cette partie Est de notre pays », déclare-t-il.

En outre, Monseigneur Sébastien-Joseph Muyengo estime qu’il est anormal de croire que les éléments étrangers peuvent bien protéger la Nation que les originaires. Il invite à réfléchir sur les conséquences du retrait de la Monusco sur les élections prochaines en RDC. Pour lui, il faudrait avant tout la refondation des FARDC pour éviter le pire.

« Plusieurs fois on en a appelé à la refondation de notre armée. Que peut-on attendre d’une armée truffée d’éléments étrangers ? La plupart d’origines des pays que nous accusons, qu’ils nous font la guerre. Entretemps, l’armée de ces pays est confiée de nous assurer la sécurité ! », s’exclame le pasteur du diocèse d’Uvira.  

L’évêque de Uvira opte pour la sagesse et l’usage des moyens pacifiques pour toute revendication. En exprimant sa compassion aux victimes, Monseigneur Sébastien-Joseph Muyengo sensibilise au respect des morts dans cette circonstance et à ne pas utiliser leurs corps comme pièces d’échange avec ce que la population réclame.

Patrick Kalungwana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact