Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Me Ntaganda Bernard: LA MINISTRE MUSHIKIWABO LOUISE A LA TETE DE LA FRANCOPHONIE EST UNE INSULTE AUX FRANCOPHONES ET FRANCOPHILES RWANDAIS VICTIMES DU RESSENTIMENT DU REGIME FPR”

COMMUNIQUE DE PRESSE "N°003/PS.IMB/NB/2018:”

LA MINISTRE MUSHIKIWABO LOUISE A LA TETE DE LA FRANCOPHONIE EST UNE INSULTE AUX FRANCOPHONES ET FRANCOPHILES RWANDAIS VICTIMES DU RESSENTIMENT DU REGIME FPR

Vu le ressentiment nourri par le régime FPR envers les Francophones et les Francophiles Rwandais qui culmine dans la négation totale de ces Rwandais;

Attendu que depuis la prise du pouvoir  par le FPR la Francophonie n'a plus droit de cité au Rwanda;

Revenant sur les déclarations désobligeantes du  Président Français, Emmanuel MACRON qui soutient sans vergogne la candidature de la Ministre MUSHIKIEABO Louise comme Secrétaire Général de la Francophone;

Le Parti Social Imberakuri informe les Francophones et Francophiles Rwandais en particulier et tous les Francophones en général ce qui suit:

Article Premier:

Depuis que le FPR s'est emparé du pouvoir et accapare tout, il a nourri de ressentiment envers les Francophones et les Francophiles Rwandais et ce ressentiment culmine dans la négation totale de ces Rwandais traités par le FPR comme citoyens de seconde zone.

Article 2:

Pour rappel, la langue française a été pratiquement supprimée au Rwanda au profit de l'Anglais et les Francophones en ont payé les frais puisque ils ont perdu leur travail dans tous les secteurs du Rwanda sans oublier le préjudice moral subi pour avoir été forcés de rejeter la culture et les valeurs véhiculées par le Français.

Article 3:

Le soutien sans faille du Président Français, Emmanuel MACRON á la candidature de Madame MUSHIKIWABO Louise á la tête de la Francophonie est une insulte aux Francophones voire une prime accordée au Parti FPR pour la traversée du désert qu'il leur a fait subir et qu'ils continuent à subir.

Article 4 :
Le parti Social Imberakuri rappelle que les ambitions politiques et économiques des autorités françaises ne valent pas qu’on laisse mourir la culture et les valeurs véhiculées par les français en plaçant à la tête de la Francophonie  des fossoyeurs de la langue française qui n’ont jamais cessé de qualifier cette langue de Molière  de langue de sourds-muets.

Fait à Kigali, le 24 Mai 2018

Me NTAGANDA Bernard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les lecteurs de TFR info ont pu constater que Mushikiwabo invitée par France 24 a cru être à une télévision rwandaise où elle peut se permettre, sans conséquence aucune, de lancer des insanités au mépris de la décence élémentaire. Kagame a ses crimes contre les Rwandais et les Congolais. Pour Mushikiwabo, la France n'a pas droit d'actionner les présumés assassins rwandais de ses concitoyens assassinés froidement par les soldats du FPR sur ordre de Kagame. Les mandats d'arrêt international qui ont été émis par la France et qui visent les Tutsi rwandais, présumés assassins de 6 Français. Ces pros cyniques n'ont pas choqué outre mesure les dirigeants français et encore moins les médias français. Au contraire, RFi, radio publique, a fait une campagne à grande échelle de la prétendue candidature de Mushikiwabo à la tête de l'OIF. Elle a invité des étrangers et Kimonyon conseil spécial de Kagame pour commenter la visite de Kagame à Macron. Elle n'a pas invité les dirigeants des partis d'opposition dire clairement ce qu'il pense, alors qu'elle a pourtant ses coordonnées. RFI est la voix du Régime Kagame et ce, depuis plus de vingt ans après les massacres de Tutsi. Je précise les massacres des Tutsi est une évidence absolue comme le sont des massacres des Hutu au Rwanda et à l'extérieur de celui-ci. Par ailleurs, Mushikiwabo est directement impliqués dans la spoliation des Hutu qui sont en exil: elle a donné l'ordre à ses collaborateurs de tous les ambassades du Rwanda à l'étranger de faire la légalisation de signatures de ces Rwanda moyennant paiement des frais de gestion du dossier . Les intéressés payent ces frais, déposent leurs dossiers pour signature. Lorsqu'ils se présentent pour retirer leurs dossiers, il leur est dit qu'ils ne sont pas autorisés à légaliser leurs documents et mais ils ne remboursent pas les frais payés, nonobstant les demandes itératives des intéressés. Cette arnaque concerne les Rwandais qui avaient un patrimoine immobilier qui peut rapporter gros aux kleptocrates de la place. Au tribunal ci au Rwanda, les juges se déclarent incompétents pour connaître une affaire portant sur les biens immobiliers des exilés rwandais. La ministre Mushikiwabo ne réponde jamais aux demandes des intéressés.
Il s'ensuit que son minière est directement impliqué dans les spoliation des biens immobiliers d'exilés Hutu rwandais. Candidater au poste de Secrétaire Général de l'OIF est une plaisanterie du mauvis goût. Elle doit savoir qu'outre en tant qu'un des piliers d'un régime dictatorial et sanguinaire, elle passera au crible des médias. Lorsqu'elles sauront qui est effectivement notre Minaffet, elle sera balayé à l'instar de Buyoya. La France voulait le positionner au poste de secrétaire général de l'OIF, elle a échoué. Les Etats membres lui ont fait comprendre que l'OIF n'est pas un service public français ou patrimoine de la France. Madame Jean ne sera pas passive face à une candidate soutenue par Macron et fictivement par la France. Son cas est sui generis dans les annales de l'OIF. Macron a surpris les Africains qui le voyaient en défenseur acharné du respect des droits de l'homme en Afrique. Les intérêts de son pays passent avant toute autre considération.