Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

L'apartheid ethnique mis en place par le régime du président Paul Kagame est une forme de racisme subtile à éradiquer avant qu'il ne soit trop tard

Comment le gouvernement américain a empêché le TPIR de poursuivre les criminels du FPR

JMVN : "Refuser aux Hutu le droit d'honorer leurs parents victimes du FPR, leur interdire tout accès à la justice, les exclure des aides et bourses d’études accordées aux rescapés des crimes c/l'humanité, crimes de guerre et de génocide, constitue une forme d'apartheid ethnique à combattre avec force, #Tuvasa "

L'apartheid ethnique mis en place par le régime du président Paul Kagame est une forme de racisme subtile à éradiquer avant qu'il ne soit trop tard

#Tuvasa

Art 16 y'ItegekoNshinga rya Republika y'u Rwanda ihamya ko : "Abanyarwanda bose bavukana kandi bagakomeza kugira uburenganzira n'ubwisanzure bingana. Ivangura iryo ari ryo ryose cyangwa kurikwirakwiza byaba bishingiye ku bwoko, ku muryango cyangwa ku gisekuru, ku nzu, ...birabujijwe kandi bihanwa n'amategeko"

RWANDA BRIEFING, pages 15-16

 

e) La marginalisation et l'exclusion de la communauté Hutu

 

Le caractère autoritaire du gouvernement est aggravé par sa base politique étroite. L'état Rwandais a toutes les apparences d'un système de gouvernement démocratique, mais le pouvoir réel est entre les mains du président et un petit groupe d'officiers militaires et une poignée de civils. Comme il sera élaboré plus tard dans cet article, le Rwanda a deux gouvernements parallèles, un informel et un autre formel. Le gouvernement formel est contrôlé par l'informel. Le président et le cercle intérieur de ses proches collaborateurs qui monopolise le pouvoir politique et marginalise et exclut le reste de la population du Rwanda de la participation politique constituent le gouvernement informel. La composition du gouvernement informel qui contrôle efficacement l'Etat rwandais provient exclusivement de la minorité tutsie.

 

Tous les Rwandais, indépendamment de l'appartenance ethnique, sont victimes du caractère autoritaire du gouvernement qui gouverne le Rwanda. Le noyau du groupe qui contrôle l'Etat rwandais ne représente pas et n’agit pas les meilleurs intérêts de l'ensemble de la communauté tutsie. Il y a beaucoup dans la communauté Hutu qui sont bénéficiaires du système politique qui prévaut au Rwanda. Néanmoins, il est juste de dire que le gouvernement Rwandais est dominé par la minorité tutsie. Les Tutsi constituent le cercle intérieur qui exerce un réel pouvoir au Rwanda.

Les Tutsi sont représentés de façon disproportionnée dans les institutions de l'État responsable de l'utilisation coercitive du pouvoir. Les Tutsis dominent le commandement des institutions militaires et de sécurité. Le contrôle de ces institutions est crucial pour le maintien de la dictature de Kagame. Les Tutsi sont également représentés de manière disproportionnée dans les nominations civiles clés que le président Kagame et son entourage font à tous les niveaux de gouvernement. La perception de la majorité de la population hutue est que le gouvernement est dominé par les Tutsi et que le gouvernement fait preuve de discriminations à leur encontre. Le FPR n'a pas réussi à établir un ordre politique inclusif, mais a plutôt mis en place et renforcé un régime autoritaire dominé par la minorité.

L’espace pour la participation politique a rétréci davantage, au lieu de se développer, depuis les élections de 2003. Le manque d'espace pour la participation politique a privé la majorité Hutu de ses droits. Le FPR, sous Paul Kagame, n'a pas réussi à élargir sa base populaire. La communauté Hutu est marginalisée d'une part significative du pouvoir. Les Hutu qui servent au sein du gouvernement ne sont que des agents par procuration du FPR et manquent de légitimité dans leur communauté.

Ils sont maintenus en fonctions, souvent pour des périodes très brèves, pour le seul but de donner au gouvernement une apparence de pluralisme politique. La communauté Hutu perçoit le FPR comme un instrument de domination politique de la minorité. Le gouvernement n'est pas considéré comme légitime par la majorité de la population en général, et de la communauté Hutu en particulier."

EQUI'LIBRES - JMVN @TFR_INFO

"ABAHARANIRA ubureshye, ubutabera n'amajyambere agera kuri bose, abifuza amahoro asesuye, muri make, twe abiyemeje kuba #INTABOGAMA, tugomba kurengera bose tugahashya imitego yose ishobora gushibukana u Rwanda rw'ejo hazaza kubera amakosa y'abategetsi mu byemezo bafata buri…

AMATEKA Y'U RWANDA ATWIGISHA AMAHAME AKURIKIRA : ABAHARANIRA DEMOKRASI BAGOMBA KUBA INTABOGAMA ZIHARANIRA LETA Y'INTABERA ITAVANGURA AMOKO, KUKO ARIYO YONYINE IZAZANA AMAJYAMBERE YUBAKIYE KU UBUMWE, AMAHORO N'UBWIYUNGE. TWIBUKE INZIRAKARENGANE ZOSE, TUZIRENGERE ZOSE, #TUVASA

ABAHARANIRA ubureshye, ubutabera n'amajyambere agera kuri bose, abifuza amahoro asesuye, muri make, twe abiyemeje kuba #INTABOGAMA, tugomba kurengera bose tugahashya imitego yose ishobora gushibukana u Rwanda rw'ejo hazaza kubera amakosa y'abategetsi mu byemezo bafata buri munsi

Iyo LETA itari INTABERA, ibiba ipfunwe, ishyari n'urwango mu mitima y'abo iheza mu gutanga amahirwe umwenegihugu wese afitiye uburenganzira. Haba mu gutanga za buruse mu mashuli, imyanya mu buyobozi+gisirikare, mu gufasha abahungabanyijwe n'intambara, itsembatsemba n'itsembamoko.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article