Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Kigali : Des arrestations frappent le premier cercle 

Braeckman.jpg

Par Colette Braeckman

Qui sera le suivant ? Malgré la discrétion de rigueur et le contrôle des communications, une certaine inquiétude se manifeste au Rwanda dans les cercles les plus proches du pouvoir, après l’arrestation de trois hauts responsables militaires : l’ancien chef de la garde présidentielle le colonel Tom Byabagamba a été arrêté, accusé de crimes contre la sécurité de l’Etat. Cet officier d’active avait exercé de hautes fonctions au sein de l’état major de la mission de l’ONU au Sud Soudan. Dans le même temps, deux officiers à la retraite, le général Frank Rusagara et le capitaine David Kabuye ont également été arrêtés. Il s’agît de personnalités importantes, appartenant au premier cercle autour du chef de l’Etat : le général Rusagara, auteur d’une histoire très documentée de l’armée rwandaise et fut directeur de l’Ecole militaire du Rwanda tandis que David Kabuye est le mari de Rose Kabuye, un personnage de légende au pays des mille collines : combattante au sein de l’armée patriotique rwandaise où elle obtint le grade de major, Rose Kabuye qui fut maire de Kigali est surtout connue pour avoir accepté d’être incarcérée en Allemagne à la suite des mandats d’arrêt délivrés par le juge Bruguière contre neuf hauts dirigeants rwandais accusés d’avoir abattu l’avion du président Habyarimana. La détention de Rose Kabuye permit à ses avocats d’avoir accès au dossier Bruguière et de démonter, pièce par pièce, l’inanité des charges accumulées par cette instruction très politique. L fait d’être considérée comme une héroïne n’empêcha pas Rose Kabuye d’être par la suite d’être démise de ses fonctions de chef du protocole du président Kagame et de se retrouver, ainsi que ses proches, dans le collimateur…

Les arrestations actuelles frappent le cercle le plus étroit, le plus secret du FPR, celui des réfugiés ayant grandi dans les camps d’Ouganda et entrepris la lutte armée aux côtés de Paul Kagame, un cercle considéré comme le cœur même du pouvoir rwandais. C’est à ce premier cercle aussi qu’appartenait Patrick Karegeya, ancien chef des services secrets, assassiné le 31 décembre dernier à Johannesbourg. On devait apprendre par la suite que Karegeya, passé à l’opposition en même temps que le général Kayumba Nyamwasa (qui a échappé à deux tentatives d’assassinat..) avait consigné tous ses contacts sur trois téléphones portables, des appareils qui furent emportés par ses assassins. Les contacts qui s’y trouvaient expliquent ils la disgrâce puis l’arrestation de plusieurs hauts dignitaires du régime ?

Rwanda : atmosphère de fin de règne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry Noel Mageni 29/08/2014 14:25

Un proverbe Swahili dit ceci : " Ngoma iki liya sana maana yake ina taka pasuka " . Si un tambour donne un son très aiguë plus que normal, il est prêt a éclater.... L'histoire nous a toujours démontré que les grands dictateurs de ce monde on tous mal fini., et ceux qui se montraient des hommes forts de ce monde... Hitler, Pinochet, Caucescou, Mobutu, Bokasaa, ect.... Kagame ne dérobera pas a la règle, méfiez-vous.... Je nourri un sentiment complexe envers ce Monsieur. Parfois je l'aime, parfois je le hais... Oui. il a fait du Rwanda un joli petit pays, avec des infrastructures modernes, presque un petit paradis. Mais quel paradoxe??? Un paradis ou la population vit comme dans un enfer ou une prison... TU ne peux pas oser critiquer le pouvoir ou son président, tu ne peux pas donner ton opinion librement... Un pays ou tout le monde épie et surveille tout le monde....un pays ou l'on n'est jamais a l'aise dans un bistrot, dans un café ou dasn un bus public... on sent toujours le spectre de la filature des services de renseignement de Kagame... ils sont partout, même dans les toilettes... Je vous jure que le Rwandais ne vit pas a l'aise, il est traumatisé... C'est un témoignage que j'ai deja eu de la part des centaines de Rwandais, Hutu comme Tutsi... Au Rwanda, on voit le diable partout !!!!

La Tribune Franco-Rwandaise 11/09/2015 05:05

Cher Marc Mabilo,
Les premiers à profiter de ces pillages en RDC sont les officiers de l'armée du FPR, en premier Kagame qui compte aujourd'hui parmi les hommes les plus riches de la planète. A côté de lui, le maréchal Mobutu était un apprenti millionnaire. Ensuite, le produit des pillages sert à renflouer les fonds secrets du FPR (parti politico-militaire fasciste de Kagame). Ces fonds sont utilisés pour acheter "l'amitié" et la complicité de certaines personnalités étrangères qui acceptent de mettre leurs réseaux d'amitiés au service de Kagame qu'ils protègent ainsi de toute poursuite judiciaire pour les nombreux actes de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis au Rwanda et en RDC. Une bonne partie de l'argent du pillage sert par ailleurs à financer les assassinats d'opposants politiques au Rwanda ou à l'étranger. Des preuves existent.
En somme et en conclusion, le peuple rwandais ne profite guère de ces pillages. Les gratte-ciel que les pontes du système Kagame ont construits dans la capitale Kigali grâce au commerce des minerais pillés en RDC ne sont qu'un mirage grossier du soi-disant boom économique du pays des mille collines.

Marc Mabilo 10/09/2015 15:30

Est-ce que le budget du Rwanda comprend des revenus de plusieurs ressources pillées en RD Congo? (Voir témoignage aussi de Herman Cohen pour qui le grand "Kivu fait partie du Rwanda, selon le Département d'Etat"? Alors?

Ibukabose 29/08/2014 16:09

Ndugu Thierry Mageni, Vous avez raison. Mais même les gratte-ciel dont vous parlez ne sont que des gadgets destinés à tromper et impressionner les visiteurs étrangers qui n'ont malheureusement pas le droit de rendre visite aux gens des collines.

Jean 29/08/2014 08:56

Tout ceci ne change pas le destin de mon pays le Congo.

p 28/08/2014 20:28

le déclin s'annonce pour le grand KAGAME.mes compassions Mr l'envahisseur de la RDC

Angel 28/08/2014 20:27

Sacrée Colette

Venant Habiyambere 27/08/2014 11:54

D'habitude Colette Breakmann impute tous les crimes aux Hutus "Génocidaires", même ceux commis par les Tutsis "Libérateurs" comme le fameux attentat qui a coûté la vie au Président Hutu Habyarimana. Aujourd'hui, j'ai l'impression que cette reine de la manipulation (ou blanche mentuese selon Péan) se trouve devant un grand problème: les victimes de ses protégés sont ceux qu'elle a fait toujours vendu comme les Tutsis "Libérateurs" et leur boureau n'est autre que Kagame, crée entre autre par elle et ses amis blancs menteurs. Kagame est réel contrairement à la créature de Frankenstein qui n'était que fiction.
Quand à la journaliste Breakmann, certes il n'y a pas de prix Nobel pour ce genre de journalisme qu'elle a fait pendant plus de 20 ans, mais l'histoire est là pour la récompenser: elle entrera dans l'histoire pour son oeuvre (elle a même écrit un livre) réalisé avec une perfection qui rapelle celle d' un propagandiste allemand qui disait qu'un mensonge repeté plusieurs fois finit par se transformer en vérité. Breakman s'est inspiré de ce Nazi pour induire le monde en erreur en prétendant que c'est Bagosora qui est derrière cet attentat et ca marche depuis bientôt plus de 20 ans en attendant que l'hitoire corrige ce mensonge qui a trop duré