Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Par Jeune Afrique

« Il est exclu que le ministre de la Défense réponde à cette convocation de la justice française. » À Kigali, l’entourage présidentiel est unanime : pas question que James Kabarebe, ministre depuis 2010 et ancien aide de camp de Paul Kagame au temps de la rébellion, se rende à Paris afin d’y être confronté à un témoin de la dernière heure qui accuse le FPR (aujourd’hui au pouvoir) d’avoir abattu, le 6 avril 1994, l’avion du président hutu Juvénal Habyarimana.

Entendu en mars par le juge Jean-Marc Herbaut, comme Jeune Afrique le révélait récemment, cet ancien soldat de l’armée rwandaise qui a fait défection il y a une dizaine d’années anime depuis le Royaume-Uni le Rwandan Protocol for a Rwandan Kingdom (RPRK), un mouvement d’opposition radicale prônant le retour de la monarchie.

Le gouvernement devrait faire connaître avant la fin d’octobre sa réaction officielle face à ce qui est qualifié, à Kigali, de « campagne visant à déstabiliser le Rwanda et son président ». Une seule certitude : celle-ci sera « cinglante ».
 
English
"It is impossible for the Minister of Defense to respond to this convocation of French justice. "In Kigali, the presidential entourage is unanimous: there is no question that James Kabarebe, a minister since 2010 and former aide-de-camp of Paul Kagame during the rebellion, travels to Paris to be confronted with a witness of the last which accuses the RPF (now in power) of having shot the plane of the Hutu president Juvénal Habyarimana on 6 April 1994.

Heard in March by judge Jean-Marc Herbaut, as Jeune Afrique recently revealed, this former soldier of the Rwandan army who defected a decade ago, leads from the United Kingdom
the Rwandan Protocol for a Rwandan Kingdom (RPRK), a radical opposition movement advocating the return of the monarchy.

The government should make known before the end of October its official reaction to what is called, in Kigali, "campaign to destabilize Rwanda and its president". Only one certainty: this one will be "scathing".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article