Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Tribune Franco-Rwandaise

Communiqué du Covigla

Collectif des Victimes des crimes de masse commis dans la Région des

Grands Lacs Africains, « COVIGLA » en sigle.

Association régie par la loi du 1er juillet 1901

Email : covigla@gmail.com

 

 

L’assemblée générale (AG) de l'association COVIGLA s’est réunie à Paris le 29 juin 2013. Elle a passé en revue la situation de son organisation interne et a fait le point sur son action. Elle a noté avec joie que des plaintes déposées au tribunal par des victimes des crimes de masse commis dans les pays des grands lacs africains connaissent un début d'instruction. Elle a déploré le fait qu'une véritable justice pour tous n'a jamais vu le jour au tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) installé à Arusha en République Unie de Tanzanie. En effet, ce dernier ne jugeant qu'une partie au conflit rwandais, il se comporte comme un tribunal du vainqueur sur le vaincu. Il est donc regrettable de constater que le TPIR n'ait traduit en justice aucun criminel du FPR malgré l'existence d'une documentation abondante sur les crimes abominables commis par ce front avant et après sa prise de pouvoir au Rwanda.

 

L’Assemblée Générale a également fait le tour d’horizon de la situation sociale et sécuritaire dans la Région des Grands Lacs Africains en général. Et en particulier, elle a constaté que les populations de cette région continuent à être victimes des conflits qui perdurent depuis près de deux décennies. Elle a notamment noté avec stupéfaction que les victimes rescapés des crimes de masse ne trouvent pas assez de soutien ni de réconfort de la part des pouvoirs publics.

 

Tout en demandant que les auteurs des forfaits qui sont à l’origine d’une souffrance généralisée soient traduits en justice, l'association COVIGLA demande aux pays de la Région des Grands Lacs Africains de servir en priorité les intérêts des populations vivant sous leur autorité et de faire en sorte que la paix revienne, que les victimes soient secourues et qu’un programme d’aide et de suivi soit mis en place rapidement et de manière durable.

 

En outre, l'association COVIGLA déplore que la guerre et l’instabilité soient toujours entretenues dans les provinces du Sud et du Nord Kivu en République Démocratique du Congo. La population congolaise et les réfugiés rwandais de ces provinces sont martyrisés au quotidien, les traumatismes en sont exacerbés, la misère et la pauvreté sont le lot quotidien par manque d’abris, d’habits, de nourriture, d’eau potable … La peur et l’incertitude du lendemain habitent leurs cœurs. La Région des Grands Lacs Africains a trop souffert des guerres et des crimes qui en découlent. Il est plus que temps qu'elles s’arrêtent et que les problèmes soient réglés par le dialogue, dans le respect des droits de chacun. C’est à cette condition que les victimes pourront se reconstruire et retrouver la dignité humaine.

 

L'association COVIGLA soutient donc sans réserve l’approche de paix, de bons sens, de sagesse, de courage et de responsabilité préconisée par Son Excellence M. Jakaya Mrisho KIKWETE, Président de la République Unie de Tanzanie lors du sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba en Éthiopie et consistant en l'ouverture de négociations globales et sans faux fuyants entre différents pays concernés et leurs rebellions respectives (Rwanda - FDLR, Ouganda – LRA) comme le fait la RDC avec le M23. L'association COVIGLA demande à la communauté internationale d’agir et de canaliser tous les efforts dans le sens de cette vision.

 

Fait à Paris, le 29 juin 2013.

 

Le Président  de l’association COVIGLA,

Augustin SEBAHAKWA.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article