Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le garde des Sceaux Éric Dupont-Moretti

Le garde des Sceaux Éric Dupont-Moretti

Tout juste nommé Garde des Sceaux, le désormais ancien avocat Eric Dupond-Moretti voulait faire de la présomption d'innocence l'un des fers de lance de ses 600 jours au ministère de la Justice. Nul doute que le brûlant sujet d'actualité autour du cas Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur suspecté d'agressions sexuelles, aura pour lui valeur de test. Auditionné au Sénat ce mercredi, Eric Dupond-Moretti a explicité ses propos en début d'après-midi. Sur un ton feutré, bien loin de l'agitation de sa première prise de parole à l'Assemblée, le ministre de la Justice a notamment pointé du doigt certains médias."

La petite phrase magique en fin d'émission"

Sur le secret de l'instruction (avec des informations qui fuitent régulièrement dans les médias) et sur la présomption d'innocence, 'Acquitator' a évoqué sa "vaste préoccupation" : "J'ai vu une dégradation des choses, au point que la présomption d'innocence aujourd'hui est reléguée au rang d'accessoire... Tout le monde s'en moque ! (...) On consacre des émissions télé à des affaires qui sont en cours d'instruction... Une heure et demie avec un homme qui se fait... mais déchiqueter ! On entend des témoins à charge, on a la certitude qu'il est coupable... et vous avez en fin d'émission la petite phrase magique : 'Rappelons que Monsieur Bernard Jean-Jean est présumé innocent.' Ça ne peut plus durer !" a cinglé l'ancien avocat. On vous laisse trouver le nom des émissions visées​​​​​​. 

C'est insupportable !"

Comme lors de la passation de pouvoir avec Nicole BelloubetEric Dupond-Moretti a rappelé que ce travail ne pouvait se faire qu'en lien direct avec les médias et "les journalistes évidemment. Sinon, nous encourons le risque majeur d'être considérés comme d'insupportables censeurs qui s'en prendraient à la liberté de la presse... La presse, elle a beaucoup de droits mais elle a aussi des devoirs", a rappelé le Garde des Sceaux avant de marteler une nouvelle fois son "constat" : "Qu'on soit parlementaire ou avocat ou bien ministre depuis quelques jours, la présomption d'innocence est devenue totalement évanescente dans ce pays ! C'est insupportable ! Le secret de l'instruction, alors là n'en parlons même pas... Je ne sais même pas si ça existe encore !" Une séquence à découvrir ci-dessus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article