Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Deux hommes d'origine rwandaise vivant en exil en Grande-Bretagne ont reçu de la police une mise en garde, les prévenant que leur vie est en danger.

Un homme soupçonné de vouloir les assassiner a, en effet, été intercepté alors qu'il tentait d'entrer au Royaume-Uni.
Une affaire embarrassante pour Kigali.

"Le gouvernement rwandais représente un danger immédiat pour votre vie" indique la mise en garde écrite remise par la police britannique à René Mugenzi et Jonathan Musonera.

Les deux hommes sont des exilés rwandais, installés à Londres.

Toujours selon la police, ce danger pourrait se matérialiser sous n'importe quelle forme.

Apparemment, peu avant d'aller frapper à la porte de René Mugenzi et Jonathan Musonera, la police anti-terroriste avait arrêté un Rwandais alors qu'il essayait d'entrer en Grande-Bretagne.
Suite à un interrogatoire, le suspect - qui n'a pas été identifié - a été refoulé.

René Mugenzi et Jonathan Musonera sont tous deux actifs dans des mouvements politiques d'opposition au président Kagamé.

La police britannique les a informés du fait qu'elle ne peut pas garantir leur sécurité et leur a conseillé d'installer des alarmes à leur domicile, voire de déménager.

L'ambassade du Rwanda à Londres dément toute implication dans un projet qui viserait à éliminer les deux hommes.

Dans un communiqué, l'ambassadeur déclare : "le gouvernement rwandais ne menace pas la vie de ses ressortissants où qu'ils vivent".

http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2011/05/110520_rwanda_opposition.shtml

 

http://www.youtube.com/watch?v=7zXN4eZO2_g&feature=email

Useful links to share with others in your community or network:

http://www.guardian.co.uk/world/2011/may/20/rwanda-exiles-warned-assassination-threat

http://www.independent.co.uk/news/uk/crime/rwandan-assassin-sent-to-kill-dissidents-in-uk-2286712.html

http://www.nytimes.com/2011/05/20/world/africa/20rwanda.html?_r=1

http://rwandaday.org/ ( Rwanda Government-sponsored event as a cover up for its criminal activities)

 

Opposants-menaces-copie-1.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie Madeleine BICAMUMPAKA 24/05/2011 02:40



La Grande Bretagne et qui d'autre de ce monde
a-t-il encore besoin qu’on lui confirme le caractère criminel du régime de Kigali ?


 


Après avoir suivi ce reportage (BBC night) de treize minutes où pour la première fois un pays occidental, premier allié du pouvoir de Kigali
depuis 1994, s’indigne de façon officielle de  ses méthodes terroristes visant à éliminer ses ressortissants à l’étranger, je ne peux ne pas me poser
quelques questions. Même si mieux vaut  tard que jamais, pourquoi réagir seulement maintenant, alors que ce régime a tué ses citoyens tant à
l’intérieur et qu’à l’extérieur du Rwanda depuis plus de quinze ans, au su et au vu de tout le monde ?


 


Avant que le journaliste ne commence son interview avec les trois rwandais : MUGENZI, MUSONERA et UMULISA, une phrase dite par la
personne qui a introduit le reportage m’a beaucoup interpellée : « cette contreverse
est en rapport avec le Président KAGAME qui a essayé de construire l’unité du pays après  la guerre civile tribale au 
Rwanda » ! Comment peut-on construire l’unité du pays lorsque le régime tue sans cesse la population dont il devrait assurer la protection ? Il y a plus de soixante ans,
lorsque la deuxième guerre mondiale prenait fin, est-ce de la même façon que l’unité allemande a été reconstruite ? Même si on reconnaît qu’il y avait beaucoup de divergences liées aux
intérêts politiques hégémoniques des uns et des autres  (il faut bien le dire), de la part des deux blocs Est-Ouest, à ce que je sache, il n’y a
jamais eu de planification de massacres systématiques de la part des pays alliés pour éliminer le « peuple allemand » qui venait d’être vaincu !


 


Pendant la guerre qui a précédé sa prise du pouvoir, et après l’installation de son régime, Monsieur KAGAME et ses soldats ont massacré des
millions de populations civiles partout où ils ont pu les atteindre. Il a d’ailleurs lui-même déclaré regretter qu’une partie de cette  population ait
pu lui échapper ! Des rapports d’enquêtes officielles bien fouillées et très documentés, diligentées par les institutions dont le Royaume Uni fait parti, leur ont été remis ! Qu’en
ont-elles fait alors ? Ne les ont-elles pas consultés pour en savoir le contenu, à tel point que maintenant ils osent s’indigner du fait que deux rwandais qui vivent en Angleterre sont menacés de mort par ce même régime qu’ils financent depuis tant d’années ! Même si toute mort est de
trop, qu’est-ce que la vie de deux individus a comme valeur pour un régime qui en a tué de millions ? Rappelons-nous des paroles du Premier Ministre Belge, Monsieur Yves LETERME. Il
venait d’une mission à New York où il avait rencontré Monsieur KAGAME ainsi que d’autres présidents africains. N’a-t-il pas déclaré sur les antennes de la RTBF à son retour, qu’il avait été très
indigné de s’entendre dire par un dirigeant africain « de l’aider à tuer des ressortissants de son pays qui vivent en
Belgique »! Quelle preuve faut-il de plus alors ?


 


Au cours de ce reportage, j’ai entendu Monsieur MUSONERA  dire qu’il a été très choqué
d’apprendre que sa vie était en danger en Angleterre, qu’il pouvait être tué a tout moment ! Je me suis permis d’imaginer que ce qui a pu le choquer,  c’est que cela puisse se faire sur le sol Britannique, parce que c’est le premier pays qui aide aveuglement le Rwanda, un pays très ami ! Evidemment que
pour ceux qui ont un minimum de notion d’étique, cela est inimaginable ! Mais quand on n’en a pas du tout ? Monsieur MUSONERA a aussi dit  connaître d’autres cas où le régime de Kigali a tenté ou tué des citoyens rwandais à l’étranger. En tant qu’ancien membre ou soldat du FPR (lui et tous les
autres qui ont fui ce régime, ou même ceux qui marchent toujours derrière leur patron mais en se morfondant), que fait-il pour contribuer à ce que la vraie vérité à propos de ces atrocités
commises en Afrique et ailleurs par ce pouvoir qu’il a eu à servir, éclate et que justice soit faite ?


 


Quant au MP MALCOLM BRUCE (International Development Select) qui se rendra prochainement à Kigali, il reconnaît l’erreur de son pays la Grande
Bretagne qui, depuis longtemps déjà donne annuellement des millions de Livres Sterling au Pouvoir en place,  sans conditionner cette aide à la bonne
gouvernance et la démocratie. Pour lui, le fait que le Rwanda ait connu un développement remarquable (ce qui est très discutable, car en dehors de Kigali ainsi que deux ou trois autres villes, si l’on compare
cela à l’immensité de l’aide financière reçue, en plus du pillage au Congo….) n’excuse 
pas toutes ces dérives. Il affirme qu’il en parlera aux tenants du régime lors de sa visite ! Espérons que «ya iturufu
itagikora» ! Sinon il devrait s’attendre à ce qu’on lui rétorque : « COMMENT OSEZ VOUS CRITIQUER UN REGIME QUI A MIS
FIN AU GENOCIDE TOUT SEUL ALORS QUE VOUS REGARDIEZ LES ASSASSINS FAIRE SANS INTERVENIR » ! Avant son départ, quelqu’un aura-t-il
pu l’aider à préparer une réponse très appropriée afin de faire taire pour de bon ceux qui oseront encore une fois balancer lâchement ce qu’ils pensent être toujours leur « AS DE
PIQUE » ! Wait and see !