Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Déclaration des FDLR N°01/CD/DECEMBRE/2008

Le problème de la présence des FDLR en RDC est un problème politique rwandais et doit trouver une solution politique à travers le dialogue et non par la force des armes.

Suite à l’accord entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC) de mener des opérations conjointes en vue de démanteler leurs troupes, les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) déclarent ce qui suit :

  1. Les FDLR ne sont pas la cause de l'insécurité qui règne dans la province orientale et dans les provinces du Sud et du Nord Kivu en RDC.
  2. Les FDLR ne sont en rien impliquées dans les combats qui se déroulent actuellement  dans l’Est de la RDC.
  3. L’existence d’une opposition armée au régime de Kigali trouve ses origines dans la politique de la discrimination, de l’oppression, de l’exclusion  et de l’extermination du peuple rwandais qui prévaut actuellement  au Rwanda et doit donc trouver une solution politique pacifique.
  4. Cette solution passe impérativement par un dialogue direct entre les Autorités de Kigali et son opposition armée et non armée en particulier avec les FDLR.
  5. Toute solution basée sur la volonté d'anéantir militairement les FDLR est non seulement contreproductive, mais aussi extrêmement dangereuse car elle risque de plonger toute la région dans une guerre fratricide, atroce, longue et dont les conséquences sont incommensurables.
  6. Les FDLR en appellent aux responsabilités des Autorités rwandaises et congolaises de ne pas amener leurs peuples respectifs dans une nouvelle guerre inutile et meurtrière.
  7. Les FDLR réaffirment leur attachement à la paix et restent disposées à participer à toutes les initiatives de recherche de la paix et la stabilité dans la région des Grands Lacs Africains par des voies pacifiques auxquelles elles auront été associées.
  8. Les FDLR renouvellent tous leurs engagements pris jusqu’à date en particulier ceux de Rome du 31 Mars 2005 et invitent solennellement le Rwanda à se joindre à ce processus en vue d’une paix durable dans la région des Grands Lacs Africains.
  9. Les FDLR demandent aux Nations Unies et à l’Union Africaine d’appuyer positivement et sans réserve ce processus de Rome en vue d’un accord négocié entre toutes les parties impliquées dans la crise  que connait la région des Grands Lacs Africains.

 

Fait à Paris, le 8 Décembre 2008

Callixte Mbarushimana

Secrétaire Exécutif des FDLR

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article