Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA TRIBUNE FRANCO-RWANDAISE (TFR)

Actualités, opinions, études, analyses, diplomatie et géopolitique de la Région des Grands lacs.

Rwanda: les escadrons de la mort envoyés par le régime de Kigali multiplient enlèvements et assassinats ciblés au sein de la diaspora rwandaise


Un lecteur de la Tribune Franco-Rwandaise nous a fait parvenir ce courrier :

"Bonjour, 

Le Monde en avait parlé hier :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/08/24/en-afrique-du-sud-la-mort-suspecte-de-deux-belges-en-lien-avec-le-rwanda_5345686_3212.html

mais cet article (traduction d'un article en flamand) est bien plus détaillé avec les témoignages de personnes qui ont été ou sont toujours visées par les services de Kagame :

https://www.mo.be/node/58320

Une fois de plus on ne pourra que remarquer le laxisme des pays occidentaux vis à vis des pratiques terroristes et criminelles de Kagame et on ne pourra que s'étonner de la différence du traitement réservé par les puissances occidentales  à la Russie  de Poutine suite à l'attaque au poison contre  Sergei Skripal  et sa fille, et celui réservé au Rwanda de Kagame pour le même type de pratiques (sans doute plus bien plus fréquentes...).

Le Times de Londres dans un article   "Rwanda deserves to be condemned as much as Russia"  :

https://www.thetimes.co.uk/article/rwanda-deserves-to-be-condemned-as-much-as-russia-snczqgbhd

avait d'ailleurs récemment pointé sévèrement cette différence d'attitude des pays occidentaux.

Depuis l'assassinat de Seth Sendasonga au Kenya, il y a près de 20 ans,  jusqu'à ce jour, par exemple, une bonne partie de ceux qui ont voulu apporter à la justice française les preuves de la culpabilité de Kagame et du FPR dans l'attentat ont été assassinés ou ont eu leur vie mise gravement en danger.

Outre Seth Sendashonga, (assassiné au Kenya en Mai 1998) , on dénombre :  Leandre Ndayire (enlevé au Kenya en 2006, torturé et assassiné),  Abdul Ruzibiza(empoisonné en 2010 selon ses proches), P. Karegeya assassiné le 31 Décembre 2013, K. Nyamwasa victime de 3 tentatives d'assassinat depuis 2010, Emile Gafiritaenlevé le 13 Novembre 2014 à Nairobi torturé et assassiné, Chrisostome Ntirugiribambe qui hébergeait Emile Gafirita, lui - même enlevé à Nairobi  torturé et assassiné.

Pour l'enlèvement d'Emile Gafirita et de  Chrisostome Ntirugiribambe on se rapportera au dossier du Pr Bernard Lugan  :

http://bernardlugan.blogspot.fr/2016/12/emile-gafirita-abandonne-des-assassins.html

Et enlèvements et assassinats ne concernent pas que ceux qui veulent témoigner devant la justice française :

https://www.hrw.org/fr/news/2014/01/28/rwanda-une-repression-transfrontaliere(dossier de HRW)

http://afjn.org/documents/2015/07/kagame-death-squad-trail.pdf

Très souvent ces assassinats ou tentatives d'assassinat sont pilotées par les ambassades  rwandaises ... dirigées par Louise Mushikiwabo, celle qui bénéficie du soutien du gouvernement français pour prendre prochainement la tête de l'OIF.

Elle illustre donc parfaitement avec ces actions terroristes et criminelles les objectifs de l'OIF définis dans la déclaration de Bamako :

https://www.francophonie.org/IMG/pdf/Declaration_Bamako_2000_modif_02122011.pdf

Et  l'OIF annonce sur son site :

https://www.francophonie.org/-Paix-democratie-et-droits-de-l-.html

"La démocratie, les droits de l’Homme, l’État de droit et la justice sont au cœur des valeurs défendues par la Francophonie. Depuis les années 1990, les pays francophones ont tenté de renforcer ces acquis et se sont, pour la plupart, engagés dans des processus de transition démocratique, en particulier en Afrique, en Asie, en Europe centrale et orientale, ainsi que dans les Caraïbes. "

"Avec une priorité accordée aux pays en crise, en sortie de crise ou en consolidation de la paix, l’OIF actionne trois leviers : en renforçant la gouvernance démocratique ; en contribuant à la modernisation des droits nationaux et du fonctionnement des institutions judiciaires ; et en favorisant le pluralisme des médias et la liberté de la presse."

On rappellera que E. Macron a déclaré le 23 Mai dernier lorsqu'il a reçu Paul Kagame : "La ministre des Affaires étrangères du Rwanda a toutes les compétences pour exercer en effet cette fonction" (sic).

Bonne lecture

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article