Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

Meya w'umujyi wa Kigali, Mme Mukaruriza Monique, aramagana abakene b' "Abazunguzayi" bashakisha amaramuko

Meya w'umujyi wa Kigali, Mme Mukaruriza Monique, aramagana abakene b' "Abazunguzayi" bashakisha amaramuko
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CESAR 26/05/2016 18:35

L'apartheid dans la capitale rwandaise sous Kagame est un fait établi et conséquemment irréfutable.

Dans Kigali, il y a des quartiers strictement interdits aux pauvres et aux chiens des non-nantis. Il en est de même des restaurants chics. C'est la preuve de la croissance économique, du progrès économique et social et de la bonne gouvernance du Rwanda sous Kagame. Les pauvres Rwandais sont moins que des déchets des restaurants des oligarques et autres membres de la mafia qui grouille dans la capitale.
Il convient de rappeler que depuis la prise du pouvoir par la force en marchant dans le sang des siens et des millions de Rwandais, Kagame n'a jamais mis ses pieds dans le Rwanda réel. Il en est de même des haut fonctionnaires qui mettent en exécution les décisions prises par Kagame, véritable patron de l'Exécutif. Le premier ministre avec p minuscule étant son obligé et un donc un produit d'exhibition touristique au titre de preuve d'existence de la démocratie et de la réconciliation entre les Hutu et les Tutsi. Mais depuis que Murekezi a révélé qu'il est Tutsi et nullement Hutu contrairement à ce que pensaient des millions de Rwandais, le slogan "réconciliation" s'est évaporée comme une fumée de cigarette. La pauvreté au Rwanda est vue par les oligarques comme une maladie contentieuse et une honte pour eux et les leurs. Les pauvres sont donc des pestiférés. Dès lors, ils doivent être bannis dans la capitale rwandaise afin d’éviter la contamination contre les maîtres du Rwanda. Marcher pieds nus dans les rue de la capitale rwandaise est constitutif d’infraction pénale. Malheur au pauvre Rwandais qui oserait s’aventurer pieds nus dans les quartiers interdits aux chiens et aux pauvres. Outre qu’il est déjà entré dans l’histoire du Rwanda, Kagame marquera celle-ci et ce, pour l’éternité. Il sera étudié par plusieurs générations rwandaises.Le cas du Rwanda sous Kagame est un cas suis generis dans les annales de l'histoire de notre pays et le restera.

.