Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

RWANDA : LE MARI DE ROSE KABUYE ARRÊTÉ POUR COMPLOT ANTI-KAGAME

RWANDA : LE MARI DE ROSE KABUYE ARRÊTÉ POUR COMPLOT ANTI-KAGAME
mediaRose Kabuye.Interrogée par RFI, Rose Kabuye, la femme de David Kabuye a refusé de s'exprimer sur l'arrestation de son mari.(Photo : Reuters)

Le capitaine à la retraite David Kabuye, qui venait de purger une peine de 6 mois pour détention illégale d'arme à feu, vient d'être une nouvelle fois arrêté, cette fois-ci pour « incitation au soulèvement », a confirmé la police rwandaise, ce vendredi 6 mars dans la soirée. Interrogée la veille sur RFI, sa femme, l'ancien chef du protocole de Paul Kagame, Rose Kabuye, avait refusé de s'exprimer.

Selon la police qui n'a pas donné plus de détails sur cette arrestation, David Kabuye est détenu depuis mercredi soir. Il est sous le coup d'une enquête pour incitation au soulèvement ou à des troubles au sein de la population et diffamation publique.

Le capitaine à la retraite Kabuye est le mari de Rose Kabuye, l'ancien chef du protocole de la présidence rwandaise, elle-même semble-t-il tombée en disgrâce. Elle avait été traitée de « louve » lors d'une réunion du Front patriotique rwandais (FPR) l'été dernier. Et, interrogée ce jeudi 5 mars par RFI au téléphone, elle avait refusé de confirmer l'arrestation de son mari. « Je ne parle pas aux journalistes », avait-elle lâché avant de raccrocher.

Justice militaire

David Kabuye avait déjà été arrêté une première fois en août, en même temps que le colonel Tom Byabagamba, l'ancien chef de la garde présidentielle et le général en retraite Frank Rusagara. Ces derniers font depuis face à la justice militaire pour des charges similaires.Reste que ces arrestations coup sur coup avaient soulevé alors de nombreuses hypothèses : fébrilité du régime, complot déjoué ou remise au pas de fortes têtes ?

M. Kabuye n'avait pas subi le même sort que les autres. Il avait été jugé par la justice civile pour détention illégale d'arme à feu et condamné à une peine de 6 mois de prison. Cette nouvelle arrestation a-t-elle un lien avec l'affaire Byabagamaba-Rusagara ?

 → À (RE)LIRE : Arrestations de deux ex-officiers rwandais: l'armée s'explique

La police rwandaise a annoncé vendredi que le capitaine à la retraite David Kabuye a été arrêté à Kigali pour "incitation au soulèvement".

Un porte-parole a déclaré que M. Kabuye a ete arrêté mercredi soir.

Sur son compte Twitter, la police a indiqué que "le capitaine David Kabuye fait l'objet d'une enquête pour incitation au soulèvement ou à des troubles de la population et diffamation publique".

Il venait d'être libéré de prison après avoir purgé une peine de six mois de prison pour détention illégale d'arme à feu.

Deux autres officiers supérieurs de l'armée rwandaise, le colonel Byabagamba et le général Rusagara sont jugés par un tribunal militaire pour "incitation au soulèvement".

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CESAR 07/03/2015 12:54

Rose Kabuye, appelée la nettoyeuse de Kigali rurale a, à son actif, des milliers de cadavres de Rwandais, femmes, enfants et hommes de tous âges et conditions. Elle figure sur la liste des assassins des citoyens de français dont deux gendarmes et l'épouse de l'un d'eux, Gilda Didot, qui été éventrée et découpée en morceeux par le groupe des bouchers dont Rose Kabuye faisait partie. David Kabuye, agent de renseignement du FPR opérant à Kigali en 1994 est impliqué dans les assassiants de Gapyisi Emmanuel et de Gatabazi, avant le jour J ou le jour de l'irréparable. Ce même David Kabuye est impliqué dans les assassinats de Kavaruganda Joseph, Uwilingiyimana Agathe, plusieurs hauts fonctionnaires et hommes d'affaires hutu attribués aux soldats des FAR d'alors en avril 1994.
Son arrestation comme la mise à l'écart de Rose Kabuye est par conséquent un problème de cuisine interne au FPR. Au vu du traitement qui est infligé au couple Kabuye par le coommandant suprême, il serait judicieux pour eux de se livrer à la justice française pour répondre de leurs crimes d'une part et reconnaître publiquement leurs funestes forfaits devant le Rwandais d'autre part. Sur le fond, les intéressés restent membres du FPR et partant sont partisans de la supériorité génétique des Tutsi sur les Hutu et de l'épuration de ceux-ci dans toutes les structures de notre pays.