Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Flahaut et Demeyer à Kigali pour accompagner la relance de la CEPGL

Le président de la Chambre de Belgique, André Flahaut, et le vice-président du Sénat belge, Willy Demeyer, ont participé mercredi à Kigali à la 3ème conférence des présidents des parlements de la Communauté économique des Pays des Grands Lacs (CEPGL) et de Belgique, qui a adopté une ambitieuse déclaration sur la paix et la sécurité dans la région.

 

09 Mars 2011 21h51  

Ce texte évoque notamment la création d'une force militaire conjointe à la République démocratique du Congo (RDC), au Rwanda et au Burundi - trois pays aux relations très difficiles jusqu'il y a peu en raison des conflits qui les ont opposés dans les années 1990 et de l'implication de différentes rébellions, a expliqué M. Flahaut à l'Agence Belga.

"Un embryon de marché commun"

Les présidents des trois assemblées, la Rwandaise Rose Mukantabana, le Burundais Pie Ntavyohanyuma et le Congolaise Evariste Boshab, ont toutefois lancé un appel aux partenaires bilatéraux et mutinationaux pour les aider à réaliser ce projet, a souligné le président de la Chambre. La réunion de Kigali visait notamment à relancer la CEPGL, un embryon de "marché commun" rassemblant la RDC, Rwanda et Burundi et fortement soutenu par la Belgique - l'ancienne puissance coloniale - et par l'Union européenne. 

Kagame ouvre les débats 

La conférence, organisée à l'initiative du parlement belge, avait été ouverte mardi par le président rwandais Paul Kagame, qui a souligné l'importance qu'a la CEPGL pour ses trois Etats membres, selon la presse rwandaise. "Le rôle de la Belgique est d'être présente comme observateur et partenaire, avec un engagement de soutenir les démarches" émanant de la RDC, du Rwanda et du Burundi, a expliqué M. Flahaut.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article