Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

  

TPIRNdindiliyimana-Augustin.jpgLa chambre d’appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a acquitté mardi deux officiers supérieurs rwandais qui avaient été condamnés en première instance, et réduit la peine infligée à un troisième, a constaté l’Agence Hirondelle.

L’ancien chef de l’état-major de gendarmerie rwandaise, le général Augustin Ndindiliyimana avait été reconnu coupable de crimes de génocide, crimes contre l’humanité  et crimes de guerre, en mai 2011. Les juges de première instance l’avaient condamné à une peine de prison équivalant au temps qu’il venait de passer en détention préventive.

Pour leur part, l’ancien commandant du bataillon de reconnaissance, le major François-Xavier Nzuwonemeye et le capitaine Innocent Sagahutu s’étaient vu imposer 20 ans de prison chacun.

Mardi, la chambre d’appel a acquitté le général Ndindiliyimana et le major Nzuwonemeye et a réduit de 20 à 15 ans la peine contre le capitaine.

L’ancien chef d’état-major de l’armée, le général Augustin Bizimungu, était jugé avec eux, mais la chambre d’appel a annoncé mardi avoir décidé de se prononcer sur son appel dans une décision séparée qui sera rendue ultérieurement. Le général Bizimungu avait été condamné à 30 ans de prison.

Tout en suivant le raisonnement de la défense selon lequel l’essentiel des gendarmes étaient passés en 1994 sous le commandement opérationnel de l’armée pour faire face aux rebelles du Front patriotique rwandais (FPR), la chambre de première instance avait toutefois condamné le général Ndindiliyimana pour des crimes commis par des gendarmes dans les environs de sa maison de campagne, dans le Sud du Rwanda, ainsi que dans une école de la capitale, Kigali.

Pour les juges d’appel, il n’y a pas de preuve que le général Ndiindiliyimana exerçait encore « un contrôle effectif » sur les gendarmes coupables d’exactions en ces deux endroits.

Les juges d’appel ont reproché à leurs collègues de première instance de contredire leurs propres conclusions.

Pour sa part, le major Nzuwonemeye avait été condamné pour le meurtre des dix Casques bleus belges tués au début du génocide ainsi que pour l’assassinat du Premier ministre Agathe Uwilingiyimana.

Les juges d’appel ont conclu que sa responsabilité n’avait pas été établie au-delà de tout doute raisonnable.

Le capitaine Sagahutu avait été lui aussi reconnu coupable du meurtre des Casques bleus belges mais les juges d’appel ont retenu à son encontre une forme de responsabilité moins grave -aide et encouragement-, d’où la réduction de la peine.

La chambre d’appel n’a pas expliqué à l’audience pourquoi elle avait décidé, à un stade aussi avancé, de disjoindre de l’affaire l’appel du général Augustin Bizimungu, ancien chef d’état-major de l’armée.

ER

Articles antérieurs sur le sujet 

TPIR : les ex-chefs de l’armée de la gendarmerie en appel du 7 au 10 mai

Arusha, 03 avril 2013 (FH) – La chambre d’appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) siègera du 7 au 10 mai prochain pour l’audition des arguments des parties dans le procès impliquant quatre officiers, parmi lesquels les anciens patrons de Le général Augustin...

04/04/2013

Le TPIR terminera ses travaux au 31 décembre 2014, comme prévu

08.11.12 – Agence Hirondelle Arusha, 08 novembre 2012 (FH) - Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) compte respecter la date du 31 décembre 2014 fixée par les Nations unies pour la fin des activités judiciaires, a déclaré jeudi à l’agence de presse...

13/11/2012

Rwanda : les rescapés tutsi jugent « inadéquates » certaines peines prononcées par le TPIR

Arusha, 1er février 2012 (FH) – Les survivants du génocide des Tutsis de 1994, qui jugent « grossièrement inadéquates » certaines peines prononcées par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), demandent à être entendus, comme amis de la cour dans une procédure en...

19/02/2012

TPIR : LES GRANDS EVENEMENTS DE L’ANNEE 2011

Arusha, 29 décembre 2011 (FH) – Voici la chronologie des principaux événements de l’année 2011 au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) qui a rendu plusieurs jugements dans des procès phares comme celui de Pauline Nyiramasuhuko, la seule femme à avoir été...

29/12/2011

TPIR : le mécanisme résiduel héritera de la question des acquittes sans pays d’accueil

Arusha, 2 novembre 2011 (FH) – Le Mécanisme résiduel, une structure appelée à succéder au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) dès juillet 2012, héritera de l’épineuse question des acquittés sans pays d’accueil, apprend-on mercredi. « Les obstacles semblent identiques car...

04/11/2011

TPIR : un premier « semestre époustouflant », selon le porte-parole

Arusha, 14 juillet 2011 (FH) – Les chambres de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ont pu, depuis le début de l’année, rendre leurs jugements dans trois affaires impliquant onze accusés, dont deux généraux et une ancienne ministre. Elles ont...

15/07/2011

TPIR/MILITAIRES II : « Nouvelle dérogation aux conclusions habituelles » (Guichaoua)

Arusha, 19 mai 2011 (FH) – L’universitaire français, André Guichaoua, l’un des meilleurs spécialistes du Rwanda, estime que le jugement rendu mardi par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) dans l’affaire « Militaires II » « déroge aux conclusions habituelles »....

20/05/2011

Le TPIR libère un général et incarcère un autre

Arusha, 17 mai 2011 (FH) - Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a ordonné mardi la libération de l'ancien chef d'état-major de la gendarmerie, le général Augustin Ndindiliyimana, et 30 ans de réclusion pour l'ancien chef d'état-major de l'armée, le général Augustin...

17/05/2011

Observations sur le livre d’André Guichaoua « Rwanda, de la guerre au génocide » (Général A. Ndindiliyimana)

Edition : la découverte. Paris (France)   Lettre ouverte adressée à monsieur André Guichaoua, Professeur à l’université Paris 1 Panthéon- Sorbonne, France Par le général augustin Ndindiliyimana 04 août 2010   ...

17/08/2010

Rwanda : Que cherche-t-on à nous cacher ? (Colonel Luc Marchal)

Par Colonel Luc Marchal,ancien commandant Secteur Kigali-MINUAR Novembre 2008   Le 22 septembre dernier, la chambre du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) devant laquelle sont jugés, entre autres, les anciens chefs d'état-major...

27/11/2008

Rwanda : La vérité avance lentement mais inexorablement, même au TPIR!

TPIR/JURISPRUDENCE - LE PROCUREUR DU TPIR PRIE D'EQUILIBRER SES PREUVES   La Haye, 24 octobre 2008 (FH) - La sanction adressée au procureur du Tribunal pénal international pour avoir violé le droit d’Augustin Ndindiliyimana, ancien chef d’état major de...

27/10/2008

Le manque d'intégrité du procureur du TPIR, Monsieur B.H. Jallow, dénoncé par les juges de cette juridiction

Arusha, 25 septembre 2008 (FH) - Une chambre de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a vertement « réprimandé » le procureur de la juridiction, le Gambien Hassan Bubacar Jallow, lui reprochant de ne pas s'élever au « niveau d'intégrité » requis dans...

26/09/2008


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article