Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par IBUKABOSE

 

sarkozy-kagameA l'attention du Président de la République française, Monsieur Nicolas Sarkozy

Concerne Annulation de la visite de Paul KAGAME les 12-13 septembre 2011 à Paris  

Copie au Conseiller Afrique, Monsieur André Parent

Copie au Conseiller Diplomatique, Monsieur Jean-David Lévitte

Copie à la Présidente du MEDEF, Madame Laurence Parisot

Copie au Ministre d'Etat, Ministre des Affaires étrangères, Monsieur Alain Juppé

Copie au Directeur Afrique et Océan Indien du Ministère des Affaires étrangères, Monsieur Stéphane Gompertz

Copie à l'Ambassadeur de France au Rwanda, Monsieur Laurent Contini

Copie au Directeur Général International du MEDEF, Monsieur Thierry Courtaigne

Copie au Président du Comité Afrique du MEDEF International, Monsieur Patrick Lucas

Copie au Chargé de Mission MEDEF pour l’Afrique Subsaharienne, Monsieur Guillem Batlle

Copie aux responsables et aux membres des MEDEF régionaux

Copie au directeur général de l'IFRI, Monsieur Thierry de Montbrial

Copie à la Haute Représentante pour les Relations Extérieures, Madame Catherine Ashton

Copie au Commissaire européen au Développement, Monsieur Andris Piebalgs

Copie au Parlement et au Sénat de la République française

Copie aux membres des commissions Affaires étrangères et Développement du Parlement européen

Copie au ‘Communication and Public Information Division Front Office’ de l’ONU

Copie à la Communauté internationale

Copie aux Etats Membres de l'U.E.

Copie à la Société civile

Copie à la Presse

 

Lettre ouverte

Le 26 août 2011

 

Monsieur le Président de la République,


Je réagis par rapport à la visite officielle de Paul Kagame prévue à l'Elysée et avec les membres du MEDEF les 12 et 13 septembre prochains.

Comme nous le démontrent le dossier lybien et le printemps arabe, l'aventure des dictateurs et de leur régime totalitaire, y compris celui de Paul Kagame et du FPR, a toujours une fin car elle n'est bâtie que sur du sable et du mensonge, du sang et des larmes.

Le gaz, le pétrole, les minerais ainsi que toutes les matières premières de l'est congolais n'appartiennent pas au Rwanda. Paul Kagame y maintient une zone d'occupation au prix de ce qu'il y a lieu de considérer comme le génocide du peuple congolais.

La RDC, et notamment le Kivu, est un cimetière à ciel ouvert pour plus de 5.000.000 de victimes directes et indirectes, pour la plupart innocentes, assassinées en raison du cours du coltan au marché de Londres, des ventes de GSM dans le monde et de l'appétit féroce d'une criminalité d'Etat au pouvoir à Kigali.

Frayer en une période aussi sensible avec une personnalité aussi douteuse que Paul Kagame et lui redonner ainsi une crédibilité internationale qu'il a largement perdue suite aux boycotts qui lui ont été réservés par les Gouvernements espagnol, belge et britannique en 2010 et 2011 à Madrid, Bruxelles et Londres, fera endosser une terrible responsabilité à la France et au MEDEF :

- Madrid ( http://fr.euronews.net/2010/07/17/paul-kagame-boycotte-par-jose-luis-zapatero-a-madrid ),

-  Bruxelles ( http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/jed-absence-remarquee-du-president-rwandais-paul-kagame-lors-d-un-debat-public/article-1194883512343.htm ),

-   Londres ( http://www.africandictator.org/?p=1372 ).

Dans la perspective des prochaines élections présidentielles, les Français doivent savoir, en toute transparence, si l'Elysée qui s'est engagé de manière décisive contre les régimes dictatoriaux arabes - et avec lui le MEDEF - envisage l'annulation de la visite de Paul Kagame en France les 12 et 13 septembre 2011 et de démontrer ainsi que la Présidence de la république ne saurait pas avoir un langage différent avec les dictateurs noirs africains ?

-1-    Déclaration des Rabbins anglais : 'We must not forget the victims of the war in Congo'

-2-    Qui est réellement Paul Kagame

-3-    La déception et l'indignation de la communauté militaire française

-4-    ''Alain Juppé le génocidaire''

-5-    Cette campagne diffamante ne résiste pas à la réalité judiciaire du TPIR d'Arusha

-6-    Rapport Robert Gareton sur les exactions AFDL-FPR Est Congo 1996-1997

-7-    Réflexion au sujet de la perception de Kagamé par les congolais et de son leadership parmi les tutsis

-8-    Africom : le Rwanda parmi les dix nations africaines les plus instables

-9-    Création du «pôle génocide»

-10-   Contrairement aux idées reçues, l’Élysée ne fait pas tout

-11-   Les anglo-saxons lâchent Kagame

-12-   Que penser de la visite annoncée de Paul Kagamé : peu de bien... Les principaux partis de l'opposition rwandaise et le COVIGLA ont appelé à manifester contre cette visite

-13-    Voilà ce qui attend les entreprises françaises qui se serviront de Kagame pour aller piller le Congo

-14-    Déclaration de la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam concernant la visite de Kagamé à Paris

-15-    Le Parlement réagit : « le fait de recevoir officiellement le président Kagamé ne peut être perçu que comme un renoncement de la France à ce que justice lui soit rendue »

-16-    CONCLUSIONS

-1-  Déclaration des Rabbins anglais : 'We must not forget the victims of the war in Congo'

http://www.guardian.co.uk/world/2010/apr/23/victims-of-war-in-congo

'' The people of the DR Congo have for over 11 years endured violence, war crimes, corruption, humanitarian crisis, looting and rape on a scale that defies comprehension ... We have just marked Yom HaShoah, the Jewish annual commemoration of the Holocaust. When we consider the suffering and the scale of the atrocities in Congo, we cannot but recall our own 6 million victims of Nazi genocide. The "hear nothing, see nothing and do nothing" approach fails to fulfil the promise to "never again!" stand idly by while human beings are slaughtered. It denies justice to the victims and questions our very commitment to humanity. As rabbis we cannot ignore the call of our tradition: ''Whoever destroys a soul, it is considered as if he destroyed an entire world. And whoever saves a life, it is conidered as if he saved an entire world ... ''

-2-  Un certain nombre de documents vous ont été communiqués afin de vous permettre de savoir qui est réellement Paul Kagame

http://www.france-rwanda.info/article-les-sept-controverses-rwandaises-80715161.html

http://www.france-rwanda.info/article-rencontre-du-medef-avec-paul-kagame-a-paris-le-deshonneur-de-la-france-80714584.html

-3-  cette invitation de Paul Kagame en France les 12 et 13 septembre 2011 suscite la déception et l'indignation de la communauté militaire française

*  France-Turquoise proteste contre la visite de Paul Kagame à Paris

http://www.jambonews.net/actualites/20110821-rwanda-france-turquoise-proteste-contre-la-visite-de-paul-kagame-a-paris

*  L'éventuelle visite de Kagamé en France provoque la colère d'anciens du Rwanda

 http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/L-eventuelle-visite-de-Kagame-en-France-provoque-la-colere-d-anciens-du-Rwanda_a333.html

*  A.S.A.F. - Armée française : des paroles aux actes - Cela concerne également la politique étrangère

http://www.asafrance.fr/actualites/1201--lettre-de-lasaf-1107.html

'' ... Les conseillers de l'Elysée et du quai d'Orsay mesurent-ils l'effet dévastateur d'une telle démarche, sans geste préalable fort vis-à-vis de nos armées ? Cette invitation signifierait que la France reconnaît et accepte les accusations de génocide portées contre ses soldats par un dictateur lui-même impliqué dans la mort de plusieurs millions de Congolais depuis 1996 ...''

-4-  ''Alain Juppé le génocidaire'' - Kagame arrive en France en insultant le n° 2 du Gouvernement : le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires étrangères et ancien Premier Ministre

'' ... Ces militaires qui dénoncent la visite de Kagame à Paris sont soutenus par certains hommes politiques français que le Rwanda accuse d’avoir joué un rôle dans le génocide des Tutsi de par leurs actions ou omissions. Le plus en vue de ces politiciens est Allain Juppé, actuel ministre français des affaires étrangères qui occupait le même poste en 1994 ... '' - Le Rwanda confirme la visite du président Kagame à Paris, certains milieux politiques et militaires français s’agitent ( http://fr.igihe.com/spip.php?article433 )

-5-  La presse de Kigali ne publie que sur ordre de Kagame mais cette campagne diffamante ne résiste pas à la réalité judiciaire du TPIR d'Arusha

Etant donné la nature dictatoriale incontestable du régime de Kagame, la presse de Kigali ne publie que sur ordre de Kagame. Il est désormais évident que Kagame non seulement ne retirera pas un iota des accusations portées contre la France mais qu'il les amplifiera par médias interposés. Et comme nos autorités semblent ne pas s'intéresser à ce qui se passe dans la tête de Kagame, les mensonges et calomnies vont continuer de plus belle ...

D'autres articles de la même veine viennent d'être publiés par les médias rwandais (dont l'article 'Historique des relations entre le Rwanda et la France' le 16/08/2011 : http://igihe.com/spip.php?article15376 - http://igihe.com/spip.php?article15147 ).

Cette campagne diffamante pour la France ne résiste pas à la réalité judiciaire du TPIR d'Arusha : http://www.inshuti.org/sonck4.pdf . Cette propagande de Kagame explique à qui veut l'entendre que ''la France a considérablement soutenu les intrigues introduites par la partie qui s’est désignée AKAZU, intrigues visant à faire avorter les négociations''.

Bernard Lugan, expert auprès du TPIR, renseigne en avril 2010 :

 « ... Le génocide n'ayant pas été programmé, comme cela a été clairement établi par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (jugement du 18 décembre 2008 dans l'affaire Bagosora et consorts, TPIR-98-41-T), la France ne pouvait donc savoir qu'il allait avoir lieu. … »

http://www.france-rwanda.info/article-genocide-du-rwanda-nouveaux-eclairages-bernard-lugan-47956103.html

« ... Mme Desforges, expert de l’Accusation fut incapable de soutenir la these du Procureur et elle echoua meme a donner la moindre preuve d’un quelconque complot ourdi par M. Zigiranyirazo, sa soeur Mme Agathe Kanziga, veuve de feu Juvenal Habyarimana, ou encore M. Seraphin Rwabumumka demi frere de M. Zigiranyirazo. Quant a Michel Bagaragaza qui avait invente une histoire de rencontre de planification du genocide le 6 avril 1994 au Palais presidentiel a Kanombe, au Rwanda, la Cour ne l’a pas juge credible. Plus encore, plusieurs hauts responsables du MDR, le principal parti d’opposition au president Habyarimana ont depose lors du present proces et ils ont explique que le terme Akazu avait ete tout simplement invente par leurs propres partis politiques afin de diaboliser le President Habyarimana et son entourage et cela dans le but de convaincre la population d’appuyer les partis d’opposition. Avec force details MM. Jean Marie Vianney Nkezabera et Anastase Munyandekwe, ont ainsi explique dans quelles circonstances le terme Akazu avait ete forge ; ils ont decrit les rencontres secretes de l’annee 1991 quand ils utiliserent le terme Akazu ou hutte dans laquelle etaient traditionnellement cloitres les lepreux, pour designer l’entourage du president Habyarimana. C'est ainsi que ce fut a partir du mois de septembre 1991 que les opposants au regime du president Habyarimana designerent toutes les personnes qui soutenaient le parti presidentiel, le MRND, comme etant membres de l’ Akazu. … »  -

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2/23/08/90/ANALYSES-ET-OPINIONS/AfriqueReelleNumero4.pdf (page 11)

-6-  Rapport Robert Gareton sur les exactions AFDL-FPR Est Congo 1996-1997

http://www.france-rwanda.info/article-crimes-de-l-afdl-fpr-rapport-garreton-82131576.html

Il s'agit d'un rapport préliminaire et partiel sur les exactions dans l'est du Congo opérées par l'armée de Paul Kagame et de ses mercenaires congolais de l'ADFL dans le cadre d'une vaste entreprise de colonisation des richesses du Kivu, entreprise qui est véritablement la base des conflits de la région des grands lacs depuis 1985. Robert Gareton n'a effectué son enquête que pendant une durée de 5 jours du 25 au 29 mars 1997.

Vous trouverez quelques exemples de lieux de charniers, et de personnes assassinées ou enlevées, répertoriés aux rubriques intitulées "Privation de vie collective", "Exécutions sommaires" et "Disparitions forcées". Ce document complète le Mapping Report du Commissariat des Droits de l'Homme des Nations Unies, ainsi que le mandat d'arrêt international espagnol du Juge antiterroriste Don Fernando Andreu Merelles.

Le Kivu est un cimetière à ciel ouvert pour plus de 5.000.000 d'innocents assassinés en raison du cours du coltan au marché de Londres, des ventes de GSM dans le monde et de l'appétit féroce d'une criminalité d'Etat au pouvoir au Rwanda.

-7-  Réflexion au sujet de la perception de Paul Kagamé par les congolais et de son leadership parmi les tutsis

Je vous communique sans commentaire le courriel ci-dessous

« De : Pâris Baletula

Date : 18 août 2011 10:20

Objet : RE: ''Vos informations sont erronées'' - Ce minimum de morale requiert que vous vous taisiez par respect pour les victimes tutsis, hutus, congolaises et ... françaises

Bonjour Monsieur Sonck,

Je partage totalement votre analyse.

S'il est vrai qu'il y a plusieurs factions (rwandaises, ougandaises et congolaises) qui agissent à l'Est du Congo, le régime de Paul Kagame est responsable d'avoir transvasé la violence endémique inter-rwandaise au Congo.

Paul Kagame a instrumentalisé plusieurs organisations politiques qui opèrent en toute légalité en RDC et a fabriqué plusieurs rebellions fantoches.

Cette politique se cache derrière des arguties sécuritaires aux seules fins de pillage des richesses du Congo.

Les guerres rwando-ougandaises en territoire congolais ont bien illustré cet état de fait.

Nous, les progressistes congolais avions soutenu le FPR et la cause de la minorité Tutsi au Rwanda.

Mais, sous le leadership de Paul Kagame, le régime FPR est devenu ethnofasciste.

Pâris Baletula DIAMBANZA »

-8-  Le dernier rapport commandé par Africom au sujet du Rwanda est on ne peut plus clair : le Rwanda parmi les dix nations africaines les plus instables - confirmation du contenu de la lettre du 13 février 2011 au Président de la République

* http://www.france-rwanda.info/article-pour-l-annulation-de-la-visite-de-paul-kagame-a-paris-le-12-09-2011-81655973.html

* http://greatlakesdemocracy.blogspot.com/2011/02/visite-de-paul-kagamerwanda-en-france.html

-9-  Création du «pôle génocide»

Si, effectivement "la question judiciaire étant prioritaire pour Kigali, la visite de Paul Kagamé à Paris mi-septembre, la première d'un chef d'Etat rwandais depuis le génocide de1994 pourrait accélérer la création de ce «pôle génocide» au sein de la magistrature française" ( http://www.rfi.fr/afrique/20110819-rwanda-enquete-francaise-suspects-genocide ), elle doit également l'être pour les parties françaises qui ont porté plainte contre le ministre rwandais de la justice et pour les victimes de l'attentat du 6 avril contre les présidents rwandais et burundais.

Comment expliquer que la communauté internationale a créé un tribunal spécial international pour le Liban chargé d'enquêter sur l'attentat contre le premier ministre libanais et que rien n'a vu le jour pour enquêter sur l'attentat contre les deux présidents rwandais et burundais ?

-10-  Contrairement aux idées reçues, l’Élysée ne fait pas tout. Exemple: la réconciliation franco-rwandaise

http://www.france-rwanda.info/article-france-rwanda-les-nouveaux-reseaux-81656315.html

-11-  Les anglo-saxons lâchent Kagame

La Grande-Bretagne envisage de réduire son aide au développement au Rwanda si les tentatives de meurtre de membres de la diaspora ne cessent pas :

"... that the UK's £83m aid to Rwanda could be cut unless the secret activities against members of the diaspora were halted. Expatriates claim that they have been threatened and intimidated by diplomatic officials ..." - Rwandan wedding guest told to stop harassing dissidents in UK - http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/rwandan-wedding-guest-told-to-stop-harassing-dissidents-in-uk-2276425.html

"... The British Government faces demands to review its close relationship with Rwanda, following the revelation that Rwandan expats living in the UK have been warned that they are the target of assassins sent by the African government ..." - UK 'should review relations with Rwanda' - http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/uk-should-review-relations-with-rwanda-2287177.html

Du côté des USA, Herman Cohen, ancien sous-secrétaire d'Etat américain aux Affaires africaines, vient d'évoquer en personne le rapport Gareton ( http://www.africatime.com/rwanda/nouvelle.asp?no_nouvelle=616646&no_categorie=  ) : '' ... A une question du journaliste sur la mise en place d'un tribunal pénal international pour la RDC et comment expliquer que les Etats-Unis ne se prononcent pas officiellement sur le génocide en RDC alors qu'il y a eu des ONG privées qui soutiennent le nombre de 5 millions de morts en RDC, plus qu'au Rwanda. « Les Etats-Unis soutiennent cette enquête menée par les ONG privées. Voire même que ce sont les Etats-Unis qui ont été les premiers à demander une enquête par les Nations unies, enquête menée par Garreton. Le Rapport Garreton accuse le Rwanda d'être responsable des morts en RDC après l'occupation. Demandez aux populations locales, elles vous diront comment les choses se sont déroulées. Au départ, c'est Laurent-Désiré Kabila qui s'y était opposé à cause de ses rapports avec le Rwanda. Lorsqu'ils se sont détériorés, il a demandé aux Nations unies de poursuivre son enquête. Quant à la mise en place d'un tribunal pénal international pour la RDC, il y a des réticences de la part de certains pays étrangers qui, jusque là, prennent le Rwanda pour un « enfant chéri ». Toutefois, les choses sont en train de changer depuis qu'au Rwanda, le processus de démocratisation connaît bien des problèmes avec l'arrestation des personnalités politiques et des journalistes. Ce n'est pas la faute du Congo, mais de quelques pays étrangers encore réticents pour protéger le Rwanda ... ''

-12-  Que penser de la visite annoncée de Paul Kagamé : peu de bien... Les principaux partis de l'opposition rwandaise et le COVIGLA ont appelé à manifester contre cette visite

* Que penser de la visite annoncée de Paul Kagamé : peu de bien

http://www.lejournalinutile.com/actus/monde/article/que-penser-de-la-visite-annoncee

* COVIGLA : invitation à une manifestation contre la visite de Paul Kagame en France

http://www.france-rwanda.info/article-invitation-a-une-manifestation-contre-la-visite-de-paul-kagame-en-france-81973873.html

* Le parti CNR-INTWALI dénonce la visite de Kagame en France

http://www.france-rwanda.info/article-le-parti-cnr-intwali-denonce-la-visite-du-dictateur-rwandais-paul-kagame-en-france-82257559.html

* Les deux principaux partis de l'opposition rwandaise ont appelé à manifester contre cette visite

http://www.slateafrique.com/28199/le-president-rwandais-en-visite-officielle-en-france-en-septembre

" Le président Kagame fera une visite officielle en France les 12 et 13 septembre 2011 à l'invitation du président Nicolas Sarkozy", selon le communiqué transmis à l'AFP.

Les deux principaux partis de l'opposition rwandaise en exil, les Forces démocratiques unifiées (FDU) et le Congrès national rwandais (RNC, Rwanda national congress), ont appelé jeudi à manifester contre cette visite de Paul Kagame à Paris.

Les deux partis d'opposition entendent "dénoncer de la manière la plus forte possible cette tribune accordée à quelqu'un sur qui pèsent de très lourdes charges, et qui n'hésite pas à envoyer ses escadrons de la mort pourchasser les réfugiés rwandais et ses opposants à l'extérieur du Rwanda".

Les FDU sont présidées par une Hutu, Victoire Ingabire, incarcérée au Rwanda depuis octobre 2010 notamment pour complicité présumée de terrorisme. Rentrée au Rwanda début 2010, elle avait tenté en vain de faire enregistrer son parti et de se présenter à l'élection présidentielle d'août dernier face à Paul Kagame.

Quant au RNC, il a été créé notamment par d'anciens proches de M. Kagame aujourd'hui en exil, parmi lesquels l'ancien chef d'état-major de l'armée, le général Faustin Kayumba Nyamwasa."

-13-  Voilà ce qui attend les entreprises françaises qui se serviront de Kagame pour aller piller le Congo

* Minerais du sang : Une firme américaine devant la justice

http://www.france-rwanda.info/article-minerais-du-sang-une-firme-americaine-devant-la-justice-82040249.html

* Kinshasa débat d'un projet de création d'une cour pour les crimes les plus graves

http://www.france-rwanda.info/article-kinshasa-debat-d-un-projet-de-creation-d-une-cour-pour-les-crimes-les-plus-graves-82133905.html

-14-  Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam : déclaration du 24 août concernant la visite de Kagamé à Paris

« Paul Kagamé, président du Rwanda, viendra à Paris les 12 et 13 septembre prochains. Cette annonce ne pouvait me laisser indifférente, et j’ai tenu à déposer aujourd’hui au Sénat une question écrite à ce sujet.

Le président rwandais a accusé les forces françaises envoyées au Rwanda, sur demande de l’ONU, d’être les complices du génocide que ce pays a subi et d’avoir ainsi contribué à des crimes contre l’humanité.

Personne ne peut nier de bonne foi la réalité du génocide. La population rwandaise en garde encore les stigmates. Mais le génocide ne doit pas servir à alimenter des accusations injustes ou à justifier des politiques inacceptables. Nous avons sans doute, comme d’autres, commis des erreurs. Nous n’avons pas vu venir la catastrophe. Nous n’avons pas pris suffisamment au sérieux les appels au meurtre de Radio Mille Collines. Et pourtant. Les militaires français ont tout fait pour rétablir la paix et la sécurité, au péril de leur vie, dans un pays en proie au chaos et à la folie sanguinaire. Ils ont sauvé des milliers d’hommes, de femmes et d‘enfants en s’opposant aux exactions et aux crimes quels que fussent leurs acteurs. Nos responsables politiques de l’époque sont des hommes d’honneur. Ils ont agi en toute bonne foi, avec comme priorité de préserver ce qui pouvait l’être. Sans notre action, la tragédie aurait été bien pire encore.

La visite du président Kagamé aura lieu. On peut ne pas s’en réjouir. C’est mon cas. Je comprends certes que l’intérêt de la France et du Rwanda passe par un apaisement de leurs relations. Mais il importe au moins qu’à l’occasion de cette visite, le chef de l’Etat rwandais manifeste publiquement sa volonté de ne plus faire à la France, à son armée et à ses responsables de procès injuste. N’oublions pas que nos militaires consacrent leur vie à défendre la démocratie et les droits de l’Homme dans des opérations extérieures, sans rien en retirer d’autre que l’honneur d’avoir contribué, sous nos couleurs, à la paix et au développement. La France a soutenu le peuple libyen dans sa quête de liberté face au tyran qu’est Kadhafi ; le Président Sarkozy est en train de gagner son pari, après avoir, seul contre (presque) tous, défendu sa vision d’une Libye libre. Nous pouvons être fiers de notre action.

La visite doit être l’occasion de dire les choses franchement. Sur le passé et sur le présent. Sur l’action des troupes rwandaises en RDC. Sur la répression contre les opposants rwandais : je pense notamment à

Victoire Ingabire, emprisonnée depuis plus d’un an. La réalité du génocide ne doit pas servir d’excuse au déni de la démocratie et des droits humains.

Si nous tenons au président rwandais un langage de vérité, s’il comprend que la France est prête à reconnaître ses erreurs mais pas à renier l’honneur de son armée ni à mettre les Droits de l’Homme dans sa poche, alors, oui, cette visite qui suscite des interrogations légitimes aura été peut-être utile. »

http://www.joellegarriaud.com/2011/08/visite-du-president-du-rwanda-paul-kagame-a-paris/

-15-  Le Parlement réagit : « le fait de recevoir officiellement le président Kagamé ne peut être perçu que comme un renoncement de la France à ce que justice lui soit rendue »

« ... Nous avons informé le Medef qui n'a pas répondu. Députés et sénateurs ont également été alertés.

Certains, comme Michel Voisin, ont relayé l'information auprès de Nicolas Sarkozy. «Avant l'arrivée du président rwandais, il semblerait souhaitable que ce dernier cesse de porter des accusations concernant la participation active de l'armée française au génocide et qu'il affirme au contraire le rôle positif que ces militaires ont joué dans le conflit» ...

Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, au premier rang des mis en cause, indique dans un courrier envoyé à l'association «France Turquoise»: «Ce tissu d'inventions et de mensonges est destiné à créer un contre-feu à l'instruction judiciaire menée en France. L'opération Turquoise est à l'honneur des militaires français qui ont sauvé des centaines de milliers de vies.» Il annonce qu'il ne sera pas présent.

Jean-Claude Viollet, député de la Charente, précise dans une lettre à Alain Juppé que «le fait de recevoir officiellement le président Kagamé, qui n'est jamais revenu sur ses accusations, ne peut être perçu que comme un renoncement de la France à ce que justice lui soit rendue»

http://www.charentelibre.fr/2011/08/23/la-visite-de-paul-kagame-herisse-le-general-tauzin,1051100.php

-16-  CONCLUSIONS

La Présidence de la république tiendra-t-elle à Paul Kagame un langage de vérité en l’invitant à faire cesser les tentatives de meurtre de membres de la diaspora ainsi que les intimidations des défenseurs des droits humains (Human Rights Watch : http://www.france-rwanda.info/article-le-regime-de-paul-kagame-doit-cesser-d-intimider-les-defenseurs-des-droits-humains-82250388.html ) ?

La Présidence tiendra-t-elle à Paul Kagame un langage de vérité en l’invitant à manifester publiquement sa volonté de ne plus faire à la France, à son armée et à ses responsables de procès injuste ?

Le rapport Gareton complète le Mapping Report du Commissariat des Droits de l'Homme des Nations Unies ( http://www.letemps.ch/Page/Uuid/7a411436-cbac-11df-93e5-9b7e6e2d72b8%7C0 ), ainsi que le mandat d'arrêt international espagnol du Juge antiterroriste Andreu Merelles ( http://www.rwasta.net/view/article/letat-major-rwandais-vise-par-un-juge-dinstruction-espagnol/index.html et http://xa.yimg.com/kq/groups/1810954/737670833/name/acte_d_accusation_du_juge_espagnol.pdf ).

Quand on connaît le rôle de l'américain Herman Cohen dans la déstabilisation du Rwanda, l'installation et la consolidation du pouvoir de Kagame ainsi que la mise au placard du rapport Gareton (entre autres), l'exhumation de ce rapport par Cohen lui-même il y a quelques jours à peine doit être considéré comme un signe fort extrêmement significatif adressé à Kagame : les USA sont en train de lâcher Kagame et celui-ci n'en a plus pour très longtemps.

La question de la présence contestée de Paul Kagame à Paris les 12 et 13 septembre 2011, de même que celle de la dénonciation des crimes commis par le FPR à l'Est de la RDC et de l'exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC par le Rwanda ont depuis bien longtemps dépassé la question primaire du pour ou contre les tutsis, anti ou pro génocidaires.

Toute critique réfléchie des évènements historiques et toute analyse politique et socio-économique pertinente de la crise qui sévit en RDC et dans la région des Grands lacs ne sauraient plus se satisfaire de cette vision manichéenne et oppressive qui s'escrime à masquer la vérité des faits même au nom de la "cause" de Kagame.

Personne ne conteste les souffrances du peuple tutsi mais, ce qui est inacceptable, c'est de persévérer à l'encontre de l'évidence dans le déni de celles des autres pour couvrir des actes odieux et criminels.

Faut-il vraiment être Einstein pour comprendre qu'un petit pays comme le Rwanda ne dispose pas des ressources naturelles qui lui permettent de justifier de son PIB et de ses performances économiques actuelles et que partant, ce qu'il vend ne lui appartient pas ?

Dire le contraire serait carrément méprisant pour l'intelligence des membres du MEDEF. Ils ne sont pas des imbéciles heureux, de grands enfants naïfs guidés par le seul appât du gain.

L'aventure de Paul Kagame aura un jour une fin car elle n'est bâtie que sur du sable et du mensonge, du sang et des larmes. Et le soutien anglo-saxon n'y changera rien.

Le dernier rapport mapping des Nations unies pointe la responsabilité de plusieurs chefs d'Etat pour les graves violations de droit de l'homme dont ils se sont rendus coupables. Mais le seul qui fasse l'objet d'une observation cinglante quant à la nature génocidaire des actes qu'il a commis et ordonnés demeure Paul KAGAME.

Et cela, il n'est plus possible d'en changer une seule ligne. La vérité a parlé, elle n'a pas été étouffée et c'est un grand bien pour tous les Hommes et Femmes épris d'un minimum de morale :

-   Paul Kagame a subi un camouflet des autorités espagnoles en juillet 2010 lors des journées du millénium de l'ONU ( http://fr.euronews.net/2010/07/17/paul-kagame-boycotte-par-jose-luis-zapatero-a-madrid ),

-   Paul Kagame n'a pas eu l'occasion de présenter sa "vision" lors des journées européennes du développement (JED) à Bruxelles en décembre 2010, ayant été boycotté par les autorités belges ( http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/jed-absence-remarquee-du-president-rwandais-paul-kagame-lors-d-un-debat-public/article-1194883512343.htm ),

-   Rwandan Official in UK Warned Against Harassment- MI5 ( http://www.africandictator.org/?p=1372)

Ce minimum de morale ne requiert-il pas l'annulation de la visite de Kagame en France les 12 et 13 septembre 2011 par respect pour les victimes tutsis, hutus, congolaises, espagnoles et ... françaises de cette odieuse crise qui aura vu le triomphe provisoire de la criminalité d'Etat ?

Mais ce triomphe arrive à son terme : les masques sont tombés. Il ne peut pas y avoir de Futur sans Paix, ni de Paix sans Justice.

Pouvez-vous confirmer si l'Elysée et le MEDEF envisagent l'annulation de la visite de Paul Kagame en France les 12 et 13 septembre 2011 ?

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, et il s'agit de ne pas rééditer les erreurs d'un passé récent (invitation officielle du colonel Khadafi à Paris par exemple). N’y a t- il pas une contradiction dans la politique étrangère de la France qui bombarde Kadhafi tout en déroulant un tapis rouge au "plus grand criminel actuellement au pouvoir" (Kagame), pour emprunter l’expression de Filip Reyntjens ?

“ … The "hear nothing, see nothing and do nothing" approach fails to fulfil the promise to "never again!" stand idly by while human beings are slaughtered. It denies justice to the victims and questions our very commitment to humanity …

Il serait hasardeux de croire qu'en l'état rien n'est susceptible de changer en Afrique centrale à court ou moyen terme.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, à l'assurance de ma très haute et très respectueuse considération.

Stéphane Sonck

stephane.sonck@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kagwa 29/08/2011 04:29



Je ne connais pas votre motivation, mais que le president Paul, vient en France ou pas, on n'oubliera jamais, et jamais ce que certains militaires francais ont fait chez nous.


Comme tu sembles informE sur la situation, essaie alors d'expliquer ce que les francais (militaires) faisaient sur les barrieres en separant les Tutsi des autres rwandais (Twa et Hutu). Expliques
alors le genocide commis en l'encontre des Tutsi A Bisesero dans la zone turquoise (occupee par l'armee francaise), le massacre des Tutsi de Kibeho, le retrait des interahamwe vers Rubengera etc


Monsieur, tu dis que la France ignorais ce qui se tramais??? Ca c'est incroyable! La France (par ses militaires) a assistE depuis 1990 au massacre des Tutsi et a vu et participE A leur traque sur
les barrieres...(voir les video meme sur youtube), comment expliquer cela?


Le reste c'est A vous de voir...Bonne chance



Marie Madeleine BICAMUMPAKA 28/08/2011 16:56



Pourvu que le Président KAGAME n’annule pas sa visite à Paris !


 


 


Je me demande quelles peuvent bien être les raisons qui ont poussé le Président SARKOZY à inviter officiellement Monsieur KAGAME, mais surtout celles qui font qu’il n’annule
pas cette visite alors que tant de personnalités françaises de tout bord la contestent.


 


 


Je me demande aussi pourquoi le Président KAGAME persiste et signe, ne se désistant pas – sauf qu’il n’est pas trop tard pour le faire, alors que tout montre qu’il n’est pas du
tout le bienvenu en France ! En effet, on ne le lui cache pas du tout.


 


 


Mais personnellement je souhaite vivement que Monsieur KAGAME n’annule pas cette visite, parce qu’en ne venant pas à Paris, il nous priverait de la grandiose fête de
contestation que nous autres – opposition politique et société civile rwandaise, lui avons réservée ! Tout le monde a bien vu ce que nous lui avons fait à Bruxelles en décembre dernier, de
telle sorte que l’on n’a jamais su par quelle porte il est sorti en s’esquivant, car ceux dont il était supposé être l’hôte n’ont pas voulu le recevoir !


 


 


Même au cas où le Président KAGAME ne viendrait pas à Paris, nous autre soyons là !


 


 


Soyons là car ce que nous contestons, ce que nous revendiquons du côté de la République Française, c’est que justice soit faite. Je reste convaincue que ce pays accusé
fallacieusement par le Président KAGAME, dans le but d’intimider, de telle sorte que la criminalité dont il est responsable, ayant emporté des millions de personnes dont quelques citoyens
français  ne soit pas pointé du doigt. Maintenant que le monde entier a découvert que dès le départ la
base sur laquelle le régime de KAGAME a été construit et consolidé n’était que mensonge, ruse et duplicité - trait de caractère quasiment culturel qualifié d’UBWENGE :
« INTELLIGENCE », l’on ne peut comprendre comment une puissance comme la France fait profil bas à ce point face à une telle roublardise ! Est-ce vraiment comme
certains le disent pour des intérêts économiques liés au pillage de la RDC que la France se rabaisse à ce point ? Le Président SARKOZY ignore-t-il  que quoi qu’il fasse, la
France via ses entreprises ne bénéficiera jamais de ce trafic autant que ceux des Etats-Unis et de la Grande Bretagne, puissances qui commencent à lâcher le pouvoir de Kigali ! Et puis il y
a toujours moyen d’instaurer des régimes démocratiques dans la région, qui peuvent veiller aux intérêts des puissances d’une autre façon et sans faire massacrer des millions d’innocents !
Pourquoi ce choix du pire ?


 


 


Ainsi donc, que Monsieur Paul KAGAME vienne à Paris ou pas, l’on espère que les  organisateurs de la
manifestation du 12 septembre 2011 ne l’annuleront pas ! surtout pas !
Pourquoi ? Eh bien parce que ce que nous revendiquons n’est pas encore acquis ! Allons-y manifester à Paris réclamer justice, réclamer que le rapport du Juge Trévidic ne soit pas oublié
dans les placards, qu’il soit publié, que l’on fasse une suite judiciaire de façon adéquate au MAPPING REPORT sorti l’an dernier ! Comme à Bruxelles, allons à Paris rappeler aux autorités
françaises la douleur inexprimable qu’ont vécu les milliers de réfugiés rwandais pourchassés et massacrés dans ces immenses forêts congolaises regorgeant de minerais tant convoités ! Qu’ils
nous entendent chanter « INZIRA NDENDE » - « LE LONG PARCOURS » des réfugiés bombardés, mitraillés, achevés à la houe usée par les soldats de KAGAME…, de son FPR maudit !
J’en profite d’ailleurs pour dédier cette même chanson « INZIRA NDENDE » à  tous les militaires et politiciens du FPR, mais aussi à ceux des autres partis politiques
au pouvoir à l’époque, qui partagent tous la responsabilité dans ces truanderies. Même si je sens que beaucoup d’entre eux se diront « AWA » en l’écoutant, tout comme le feraient
d’autres dont la profession de base est de « tuer », ils se rendront compte de la profondeur de ses paroles, de sa mélodie et de son rythme mélancoliques de deuil… Car nous sommes en
deuil depuis 1990… Cela fait 20 ans déjà, et on nous prive du droit le plus élémentaire d’honorer nos morts…. Jusqu’à quand ?