Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Gbagbo.jpgNouvelles.abidjantv.net

 

07-05-2010

 

Le président ivoirien sera encore une fois l’un des grands absents du sommet France-Afrique qui se tiendra dans le sud-Est de la France.


L’arrivée du président ivoirien Laurent Gbagbo en France n’est pas pour maintenant. Invité parmi la vingtaine des chefs d’Etat au prochain sommet France-Afrique, le N° 1 ivoirien se fera tout simplement remplacer. Selon des informations en provenance du palais présidentiel, c’est le président du Conseil économique et social (CES), M. Laurent Dona Fologo, qui sera les 31 mai et 1er juin prochain dans le sud-Est de la France afin de prendre part au sommet. De même, le président ivoirien ne sera pas parmi les invités
 d’honneur de Nicolas Sarkozy, le 14 juillet date de la fête nationale française au motif que la situation intérieure de son pays n’est pas encore totalement réglée. On peut dire que Gbagbo continue de jouer avec les nerfs de la France et de la France-Afrique dont il reste l’un des plus grands «détracteurs». Après plusieurs déplacements avortés dans l’hexagone, M. Gbagbo vient à nouveau de dribler l’ancienne métropole.


Le sommet devait initialement se dérouler en février à Charm El Cheikh, en Egypte, avant qu’il ne soit décidé de tenir en France. Le sommet ne va pas se limiter uniquement aux Chefs d`Etat mais va s`ouvrir aux chefs d`entreprises qui oeuvrent sur le continent africain. 230 entrepreneurs seront conviés au sommet (80 entreprises françaises et 150 africaines); des syndicalistes aussi seront conviés mais aussi les membres de la diaspora africaine. Le sommet de Nice aura deux volets : politique et économique (Les crises institutionnelles avec la résurgence de coups d`Etat, les menaces transnationales avec le problème lié au terrorisme et la drogue...) et environnemental et social (Climat et développement). Pour ce dernier volet la France voudrait, avec l`Afrique parler d`une seule et même voix lors du sommet climatique de Cancun au Mexique.

Cyrille Djedjed


Source : Le Quotidien

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article