Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

VIU-souriante-1Associated Press


Un tribunal rwandais a refusé, mardi, d'accorder sa liberté sous caution à la plus importante dirigeante de l'opposition du pays.
Victoire Ingabire avait été accusée, la veille, d'avoir mis sur pied une organisation terroriste en compagnie de Vital Uwumuremyi. Elle avait été arrêtée et incarcérée plus tôt ce mois-ci sous prétexte que son organisation, la Coalition des forces démocratiques, était en réalité la branche armée de son parti politique.

Le tribunal a tranché mardi qu'elle devra rester en prison pendant encore 30 jours, car elle pourrait poursuivre les activités qui lui sont reprochées ou encore interférer avec l'enquête. Mme Ingabire entend porter la décision en appel.


Les groupes de défense des droits de la personne reprochent au gouvernement rwandais d'utiliser des accusations de terrorisme pour écraser l'opposition au pays, où la campagne menant à l'élection présidentielle en août a été marquée par de nombreuses attaques contre les détracteurs du gouvernement.

Il avait d'ailleurs été interdit à Mme Ingabire de se présenter contre le président sortant, Paul Kagame, lors de ce vote, en raison des accusations de génocide auxquelles elle faisait face à ce moment. M. Kagame a facilement été réélu.


Mme Ingabire était rentrée au Rwanda en janvier après un exil de 16 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article