Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rédaction F-R-T

Mugenzi et MugiranezaArusha, 11 février 2012 (FH) - Une manifestation pacifique a eu lieu lundi après-midi à Kigali, à l’appel d’Ibuka, la principale organisation de survivants du génocide des Tutsis de 1994, pour dénoncer l’acquittement prononcé par la chambre d’appel du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en faveur de deux anciens membres du gouvernement.

Alors qu’ils avaient été condamnés à 30 ans de réclusion en première instance, les anciens ministres Justin Mugenzi et Prosper Mugiraneza ont été acquittés par les juges d’appel le 4 février.

Selon les médias rwandais, les manifestants qui portaient des banderoles critiquant le TPIR et en particulier sa chambre d’appel, ont marché jusqu’à l’entrée du bureau de liaison du tribunal à Kimihurura, dans la capitale rwandaise.

Dans un communiqué en anglais publié à cette occasion, Ibuka trouve l’acquittement «outrageant » pour les survivants. Pour l’organisation, l’arrêt du 4 février constitue un acte de négation du génocide. « Nous voulons que le monde sache que les survivants du génocide sont fâchés et se sentent insultés par ces acquittements », poursuit le communiqué.

Le texte dénonce d’autres acquittements antérieurs notamment celui de Protais Zigiranyirazo, frère d’Agathe, la veuve de l’ex-président Juvénal Habyarimana.

Cette dernière vit en France, un pays accusé par Kigali d’avoir joué un rôle dans le génocide des Tutsis de 1994.

Interrogé, le porte-parole du TPIR, Roland Amoussouga, s’est refusé à tout commentaire.

ER

© Agence Hirondelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article