Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Arusha, 06 août 2013 (FH) - Kigali indique avoir commencé l’examen de mandats d’arrêts émis par la République démocratique du Congo (RDC) contre quatre chefs rebelles réfugiés sur le territoire rwandais, rapporte le journal en ligne Igihe.com.

 

« Nous nous attelons depuis deux jours à étudier ces mandats », rapporte Igihe (Le temps, en langue rwandaise), citant la ministre de la Justice, Johnston Busingye pour qui la réponse rwandaise sera transmise « dans les plus brefs délais ».
« Il n’y a pas de doute qu’on les extrade si toutes les considérations à prendre en compte » sont réunies, a ajouté le ministre.
Lancés le mois dernier, ces mandats visent Jean-Marie Runiga, président du Mouvement rebelle tutsi congolais du M 23, le colonel Baudouin Ngaruye, le lieutenant-colonel Eric Badege et le colonel Innocent Zimurinda, tous également du M 23.
Kinshasa les recherche pour  des faits de « constitution d’un mouvement insurrectionnel, crimes de guerre, crimes contre l’humanité ».
Ces quatre responsables du M23 se sont réfugiés au Rwanda en mars dernier, pourchassés par leurs rivaux au sein du M 23.
Soupçonnés de plusieurs exactions sur le territoire congolais, Runiga et Badege sont sous le coup de sanctions onusiennes incluant notamment une interdiction de voyager ainsi que le gel de leurs avoirs.
Le gouvernement congolais et les Nations Unies ont souvent accusé le Rwanda de soutenir les rebelles du M 23 mais Kigali a toujours démenti, exhortant les Congolais à résoudre leurs problèmes internes.
ER

© Agence Hirondelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article