Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

 

Victoire menottéeKIGALI — Le Parquet rwandais a requis mercredi une peine de prison à perpétuité contre l'opposante Victoire Ingabire, jugée à Kigali pour, notamment, complicité de terrorisme et propagation de l'idéologie du génocide, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Nous demandons la prison à vie pour Victoire Ingabire," a déclaré le procureur général adjoint, Alphonse Hitiyaremye, devant le tribunal de Kigali où Victoire Ingabire, opposante notoire au président Paul Kagame, est jugée depuis début septembre.

Le verdict devrait être rendu le 29 juin, ont indiqué les juges.

Victoire Ingabire avait décidé le 16 avril de boycotter son procès, pour protester contre la décision du tribunal d'écourter l'audition d'un témoin à décharge accusant les autorités rwandaises d'avoir fabriqué des preuves contre elle. L'opposante n'était pas présente à la lecture du réquisitoire mercredi.

Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d'opposition non reconnue par Kigali, Mme Ingabire, incarcérée depuis octobre 2010, est poursuivie pour complicité de terrorisme, propagation de l'idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, création d'un groupe armé avec l'intention de provoquer la guerre.

Au cours du procès, l'accusation a affirmé disposer, notamment, de preuves de transfert d'argent de Mme Ingabire au profit des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), un mouvement de rébellion hutu rwandais qui multiplie les exactions dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) et que Kigali qualifie de groupe "terroriste".

Le parquet a aussi accusé l'opposante d'avoir rencontré à Kinshasa des "commandants de bataillon" des FDLR en vue de créer une force rebelle destinée à attaquer le pays.

Mercredi, le Parquet a réaffirmé avoir les preuves de ses crimes. L'opposante a toujours réfuté les accusations portées contre elle.

Victoire Ingabire était rentrée au Rwanda début 2010, après 17 ans d'exil aux Pays-Bas.

En août de la même année, elle avait cherché, en vain, à se présenter à l'élection présidentielle rwandaise. Paul Kagame, dont le Front patriotique rwandais (FPR, ex-rébellion) a stoppé le génocide en 1994 et mis en déroute les ex-Forces armées rwandaises, avait alors été réélu avec 93% des voix.

Le jour même de son retour au Rwanda, l'opposante avait demandé, après avoir déposé des gerbes de fleurs à un mémorial du génocide à Kigali, que les auteurs de crimes commis contre les Hutu en 1994 soient également jugés.

Le régime rwandais accuse Mme Ingabire, une Hutu, d'avoir nié, par de tels propos, la réalité du génocide de 1994, au cours duquel au moins 800.000 personnes selon l'ONU, essentiellement Tutsi, ont été tuées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mayele Karegeya Deopgratias 29/05/2012 14:07


Je commence à me demander si peut-être nous ne sommes pas en train de trop demander, et trop vite, à nos politiciens? Je n'en disconvient pas, la maturité politique est un procesus et non un
événement comme sous l'effet d'une baguette magique. Mais sans toute fois verser dans un pessimisme, du reste justifiable, je ne sais pas si les rwandais progressent en politique, s'ils stagnent
en appliquant des techniques differentes mais observant une même tactique.  Parce que pour la plupart , ils font du bruit juste au moment après être remerciés par le
régime en place, et on aurait droit de se poser la question de savoir si c'est la conscience nationaliste qui les anime ou juste un pur sentiment d'aigrissement et
de revanchardise politique égoïste . Mais attendons voir, et donnons du temps au temps, car il est toujours facile de critiquer sans apporter de contribution pratique si l'on est en
dehors de ce terrain de jeu politique, ou plus clairement un jeu de sales trucs et combines manipulatoires.

Gatwa Pontien 30/04/2012 16:11


Je suis accoeuré mon Mayele. Comment alors pouvons-nous faire(Toi et moi) pour redresser nos politiciens qui se cherchent encore?Avez-vous lu les sept fatalités à éviter ennoncés par Dr
Rudsingwa? Ne voyez-vous pas que ces Leaders de l'opposition forment uburo bwinshi butagira umusururu?( Grande quantité d'orge qui ne donne pas de la bouillie)


Je leur ai posé la question de savoir de quel dernier pion disposent -ils pour faire pression au régime de Kagame afin que la victorieuse Ingabire retrouve sa liberté.Pas un seul qui y
répondra.Tu verras.C'est dommage.


Moi j'ai une option: Tout au début.Karegeya avait dit qu'un dictacteur ne quitte le pouvoir que lorsqu'il y est contraint. Je partage avec lui cette idée.


A entendre Twagiaramungu ,vous trouvez que le jeu des mots reste lesien.


QUE CE BLOG INVITE TOUS CES LEADERS afin qu'ils mettent ensemble leur dernieres energies sinon,lesdires de Kagame selon:les chiens aboient et la caravanne passe vont prendre ledessus.

Mayele Deogratias Karegeya 29/04/2012 18:19


Il y a quelques temps j'avais fait mention d'un front commun et d'une mediatisation bien concertée en faveur des forces vives qui forment l'oppostion à l'extérieur du pays. Mais à voir de
près, on dirait que presque toutes ces formations se cherchent encore, et pire, elles se livrent de temps à autre à une concurrence déloyale quant à la quête d'éventuels éléments membres. Si le
président d'une formation fait allusion à un autre, en des termes peu courtois et trahissant une certaine aspiration au contrôle, si possible, de toutes les forces vives de l'opposition, on ne
peut que répeter "urwishe ya nka... ". Faustin Twagiramungu -acculé par les questions de Vénuste Nshimiyimana au micro dequi un débat sur la prise de Byumba en 1992 par le FPR avait été
fait- avait fini par declarer qu'il serait déplorable si les propos d'un politicien belge qui insinuaient qu' " il n'y a pas de politiciens au Rwanda " s'avéraient confirmés par le comportement
des éléments de la C.D.R qui jusque là continuaient à faire reference au F.P.R par le terme d'inyenzi. Je crois que jusque aujourd'hui certains de nos politiciens manquent de civilités
et parfois se comportent d'une manière qui n'aurait pas beaucoup à envier celle des gens de la rue. Aller au front en ordre dispersé ne peut jamais être l'approche des gens intelligents ,
conscients et assagis en politique. Mais, tout n'est que, fin des fins, question de choix. Et aucun choix ne serait insensé si l'objectif était d'arriver au but à tout prix comme cela s'est
justifié avec l'avénement du F.P.R , de 1990 jusqu'à nos jours.

Gatwa pontien 26/04/2012 16:23


Bien.La victorieuse Victoire vient  d'écopper une peine lourde:Emprisonnement à vie.C'est horrible mais une tranchante leçon pour Vous,se reclamant de l'opposition vivant à l'extérieur.Je
viens de lire dans Jambo news les querelles entre les jeunes d'IMPORE et Tubeho twese,les différentes conférences tenues ici et là en europe pour former des coalitions.....les différents points
de vue des parties politique d'opposition en ce qui concerne le probleme des ethnies qui ne concordent pas pour une seule mission:délivrer le Rwanda et les Rwadais du joug: systeme actuel du FPR
et de Kagame et de ses acolytes......mais une seule question que je vous pose(les opposants): Victoire Ingabire est mariée.êtes-vous nourris d'un sentiment patriotique,de bravour et de sang froid
en tant que les hommes(sexe masculin)ayant caractérisé uyu mugore que je qualifie nka Ndabaga? Un d'entre vous qu'il vienne et foule le sol de l'aeroport de Kanombe.il sera emprisonné sans nul
doute,mais c'est le moment propice pour le commencement d'un veritable changement ici au Rwanda.Ou bien,mettez-vous dans un jet en groupe et venez.La communauté internationale aura à faire.


Quelle est votre dernier pion pour le relachement de cette Dame vraiment?

Monier Alain 26/04/2012 07:30


Une Veritable Honte qui devrait necessiter une riposte de la gent internationale. Le regime de Kagame affirme, confirme sur quoi il repose, l'arbitraire, l'injustice. Que les anglais s'expriment
et disent le fait sur leur protege. La France aussi devrait s'exprimer, mais je pense que le pouvoir encore en fonction  a d'autres chats a fouetter comme sa reconduction qui est menace. La
protestation unanime est le devoir des Republicains, des Democrates, enfin de ceux qui croient qu'il peut exister une justice Universelle. Cordialement Alain Monier