Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

victoire-ingabire-flyer fduBruxelles, le 15 mai 2010.

Communiqué de presse

Le Comité de soutien aux Forces démocratiques unifiées FDU-Inkingi joint sa voix à celle de l’opposition intérieure pour demander le report des élections présidentielles prévues en août 2010. Il reste d’avis que des élections organisées sans la participation des partis de l’opposition politique ne seraient tout simplement pas crédibles si le pouvoir s’effraie à mesurer sa représentativité réelle au sein de la population en ne permettant pas à l’opposition de présenter ses candidats.

Jusqu’à ce jour en effet, à cause des barrages administratifs dressés à tous les échelons du pouvoir en place, les FDU-Inkingi n’ont pas été autorisées à organiser leur Congrès constitutif afin de se faire agréer formellement en tant que formation politique. La Présidente, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, désignée depuis septembre 2009 pour concourir à la magistrature suprême auxdites élections, ne peut en conséquence pas déposer régulièrement sa candidature et briguer la présidence de la République. Ajouter à cela qu’elle fait l’objet d’un procès politique avec des poursuites judiciaires sans fondements car fondées sur des faits montés de toutes pièces par le régime.

Les deux autres partis politiques, à savoir le Green Democratic Party of Rwanda (parti des Verts) et le parti social Imberakuri sont aussi bloqués. Le premier, à l’instar des FDU-Inkingi, n’a pas non plus pu organiser son Congrès constitutif. Le deuxième, agréé, est secoué par des divisions internes téléguidées par le régime afin de barrer la route à son leader naturel, Maître Bernard Ntaganda, à la compétition présidentielle.

Le report du scrutin est aussi justifié par le retard intervenu dans la promulgation des dispositions légales et réglementaires censées garantir la régularité et l’équité du suffrage. Jusqu’à aujourd’hui en effet, le projet de code électoral languit toujours dans les tiroirs du gouvernement. La commission électorale, monocolore, n’a pas encore intégré la représentation de l’opposition. Les observateurs internationaux indépendants chargés de surveiller la régularité et la transparence des élections ne sont pas encore déployés sur terrain au Rwanda.

En conséquence, en raison de l’impréparation manifeste des élections et des obstacles dressés par le régime qui ne sont pas toujours levés afin de permettre à l’opposition de participer à armes égales avec le pouvoir aux élections, le Comité de soutien aux FDU-Inkingi demande au Président de la République et à son gouvernement :

- de lever les obstacles mentionnés plus haut empêchant la participation de l’opposition ;

- d’édicter toutes les mesures nécessaires susceptibles de garantir des élections régulières, libres et transparentes ;

- de reporter les élections présidentielles d’août 2010 ;

- de fixer une nouvelle date consensuelle devant garantir l’adhésion de toute la communauté nationale et internationale aux résultats qui seront issus des urnes.

Eugène Ndahayo
Président du Comité de soutien aux FDU-Inkingi

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article