Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise


Par RFI

LT MUTABAZI JOELJoël Mutabazi, ancien membre de la garde présidentielle remis illégalement au Rwanda par l'Ouganda où il avait statut de réfugié, a finalement plaidé coupable d'accusations retenues contre lui, dont celle de «soulèvement contre l'Etat», après avoir plaidé non coupable.

Après avoir plaidé non coupable lundi matin, lors d’une audience publique, l’après-midi même, une fois son procès passé à huis clos, et alors que son avocate était absente, Joël Mutabazi a finalement plaidé coupable de presque toutes les charges retenues contre lui.

→ à (re)lire : Un ancien garde présidentiel rwandais comparaît pour «terrorisme» à Kigali

Parmi ces charges, la possession illégale d’armes feu, la formation d’un groupe armé et la tentative de soulèvement contre l’Etat en collaboration avec le RNC, une formation d’opposants en exil, dont les dirigeants sont des transfuges du parti du président rwandais Paul Kagame. C’est ce que l’on a appris vendredi 6 décembre à l’issue d’une audience publique devant déterminer la détention préventive de Joël Mutabazi et de ses 17 co-accusés.

Maître Antoinette Mukamusoni, l’avocate de Joël Mutabazi, exprime son étonnement : « Lundi matin j’étais avec mon client et il a plaidé non coupable… ce que j’ai entendu aujourd’hui c’est qu’il a demandé au juge qu’il accepte toutes les infractions requises sauf le terrorisme… » L’avocate n’a pas su expliquer ce revirement.

à (re)lire: Ouganda: un ancien garde présidentiel rwandais rapatrié illégalement dans son pays

L’accusation de terrorisme concerne notamment la participation de Joël Mutabazi à des attaques à la grenade perpétrées au Rwanda et attribuées au RNC et aux FDLR. La date de l’ouverture du procès sur le fond n’a pas encore été précisée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article