Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

COMMUNIQUE DE PRESSE PS IMBERAKURI N° 04/P.S.IMB/012

ps-imberakuri SCEAUDes sources fiables en provenance de l'Administration de la Prison de haute sécurité de Kigali (1930) nous informent que les leaders du parti social IMBERAKURI y incarcérés continuent à être soumis à des persécutions et traitements inhumains et dégradants de la part des agents des services de sécurité. Ces leaders sont Me Bernard NTAGANDA, Président Fondateur du parti, Mr Eric NSHIMYUMUREMYI, Président du parti dans le district de KICUKIRO et Mr Donatien MUKESHIMANA responsable de Protocole et Sécurité.

Les derniers actes de mauvais traitement sont arrivés samedi, le 18 février 2012 quand, Mme. Mary GAHONZAYIRE, le Commissaire Adjoint des Services Pénitenciers ensemble avec leSuperintendant MUTEZINTARE Bertin, responsable de la police dans le district de NYARUGENGE sont venus très tôt le matin à la prison et les ont ordonné à sortir de leur cellules respectives de détention.

Dès qu’ils sont arrivés dehors sous une pluie torrentielle à ce moment-là, les deux officiers ont appelé les policiers et autres agents de la prison et les ont ordonner à entrer dans les cellules de nos prisonniers politiques pour jeter dehors sous cette pluie tous leurs biens (les dossiers de leurs procès, les habits, aliments et biens de toilettes). Ce n’est qu’après 4 heures (de 7h00 à 10h00) sous cette pluie que ces leaders du parti social IMBERAKURI ont pu rejoindre les cellules.

Ces traitements dégradants arrivent au moment où Me Bernard NTAGANDA se prépare à comparaître en appel de son procès prévu le 05 mars 2012. Il n'y a aucun doute qu’en jetant et détruisant ses dossiers sous la pluie est un acte délibéré qui vise à détruire ses preuves de défense surtout que son carnet aide mémoire a été emporté par ces responsables.

Ce qui est encore très préoccupant c’est que depuis ce jour, leurs familles respectives ont été refusées à les rencontrer comme s’était l’habitude quand elles leurs apportent quotidiennement à manger. Par ailleurs, rappelons également que depuis que la police a tenté d’assassiner par balles Mr Eric NSHIMYUMUREMYI le 15 septembre 2011, il n’a pas été autorisé à se faire soigner, la balle tirée sur lui reste toujours logée dans sa poitrine.

Le parti social IMBERAKURI demande une fois de plus à chaque personne de bonne volonté particulièrement les organisations de droits de l'homme à continuer à dénoncer et agir devant ces les traitements inhumains qu’on continue à infliger aux prisonniers particulièrement ceux incarcérés pour des raisons politiques.

Fait à Kigali, le 20 Février 2012

BAKUNZIBAKE Alexis (Signé)

Premier Vice Président du parti social IMBERAKURI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article