Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Tribune Franco-Rwandaise

Le Conseil National pour le Changement Démocratique (CNCD) salue le soutien apporté à la déclaration du Président tanzanien Jakaya Mrisho KIKWETE pour une solution négociée aux conflits dans les Grands Lacs Africains. 

 

Les organisations politiques membres du Conseil National pour le Changement Démocratique (CNCD), Alternative au régime du FPR au pouvoir au Rwanda, ont tenu leur réunion à Reims (en France) ce samedi 22 juin 2013. Ils se sont félicités du travail effectué depuis la création du Conseil le 2 mars 2013.

Conscient de l'urgence de la situation et de l'importance des défis à relever, le CNCD s'est doté d'une équipe de direction composée comme suit :

1 .Président : Général Emmanuel HABYARIMANA

2. Vice-Président chargé des Affaires Politiques : Ambassadeur Ildephonse MUNYESHYAKA

3. Vice-Président chargé de la Diplomatie : Boniface HITIMANA

4. Secrétaire général et Porte-parole : Eugène NDAHAYO

 

Après avoir passé en revue la situation géopolitique en Afrique et dans le Monde, le CNCD s'est penché sur la Région des Grands Lacs d'Afrique, et plus particulièrement sur la gravité de la situation humanitaire et sur les guerres par procuration qui continuent à faire des ravages dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo (RDC). Le CNCD se félicite de la poursuite du déploiement de la Brigade africaine d'intervention  à Goma et réitère son total soutien à la déclaration sage et courageuse de Son Excellence M. Jakaya Mrisho KIKWETE, Président de la République Unie de Tanzanie, visant à trouver une solution en profondeur aux conflits qui opposent les gouvernements rwandais, congolais et ougandais et leurs rébellions respectives lorsque le 26/05/2013 il a appelé lesdits gouvernements à entamer des pourparlers directs avec ces groupes  car l'option militaire seule semble ne plus fonctionner.

Le CNCD exprime ses vifs remerciements au Secrétaire général de l'ONU, Monsieur Ban Ki Moon ainsi qu'aux Chefs des Etats membres de la Communauté de développement d'Afrique australe (la SADC) pour leur soutien sans réserve à cette fenêtre d'opportunité ouverte par le Président tanzanien.

Le CNCD déplore en revanche la position de Monsieur Jean Pascal LABILLE, ministre belge des Entreprises publiques et de la Coopération. Au lieu de chercher à faire plaisir au régime actuel de Kigali en prônant «  le statu quo qui maintient la région des Grands Lacs à feu et à sang  depuis deux décennies », il aurait pu encourager le dialogue et la recherche d'une solution politique rapide et négociée entre le gouvernement Rwandais et l'opposition. 

 

Fait à Reims, le 22 juin 2013

 

Pour le CNCD,

Général Emmanuel HABYARIMANA, Président

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article