Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Tribune Franco-Rwandaise

Rentrer au Rwanda pour lutter politiquement pour la démocratie, le respect des droits de l’homme et la paix dans la région, c’est le programme de deux opposants exilés en Europe : Gérard Karangwa et Faustin Twagiramungu (photo). Twagiramungu FaustinIls seront à Kigali dans quelques jours. Et ce n’est pas sans risque. Rencontre.
Gérard Karangwa est un militant dont le président de parti est en prison à Kigali, condamné à perpétuité pour complot contre le régime Kagamé.
Faustin Twagiramungu, quant à lui, a été Premier ministre pendant un an, après le génocide. Et candidat aux élections présidentielles en 2003. Simone Reumont (RTBF Radio) l'a rencontré avant son départ. L'homme était déterminé.
"J'ai décidé d'aller faire de la politique dans mon pays" explique-t-il. "C'est là que se trouve le peuple rwandais et c'est là où, je pense, l'intérêt politique se trouve".
Un retour risqué pour l'opposant
"Je risque la prison peut-être. Ou même d'être assassiné. Mais pour tout ça, je me suis mentalement préparé".
Côté projet politique, comment Faustin Twagiramungu entend-t-il se positionner par rapport au Président Paul Kagamé ? "Nous n'allons pas au Rwanda pour détruire ce qu'il a construit. Ce que nous contestons, c'est la pérennisation de son pouvoir. Le fait qu'il dise qu'il est le seul à pouvoir diriger le pays, qu'il dise que les autres en sont incapables. Il y a des jeunes aujourd'hui qui veulent aussi montrer leurs capacités et construire".
Son programme se résume comme un slogan : "Donnons aux Rwandais la capacité d'avoir des ambitions".
Il détaille : "Et donnons la chance d'une compétition politique. Sans quoi nous créerons des monarchies présidentielles qui n'en finiront plus. Donc le programme politique, c'est qu'il y ait un changement. Qu'il soit construit sur ce que nous trouvons de positif dans notre pays. Et sur des idées qui évoluent dans le sens de la démocratie, de la liberté, et de la solidarité au sein du peuple rwandais".
 

Copyright © RTBF, Kigali - Rwanda  |  18-06-2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NSANZABAGANWA Silas 25/06/2013 08:35


Ce politicien a une détermination  pour certains déconcertante ! Un homme qui affirme être "mentalement préparé" au risque d'emprisonnement ou d'assassinat, c'est pas donné à tout le monde!