Publié par Rédaction F-R-T

Par  Seth NGOLOMBA 


General-Tuyenabo.jpgLe général des Forces armées de la RDC, Bikueto Tuyenabo, a été abattu par des hommes armés habillés en tenue civile le lundi 24 décembre dans la soirée à quelques mètres de sa résidence dans la commune de Kitambo à Kinshasa. Il était le commandant du centre d’entraînement de Kotakoli dans la province de l’Equateur.

« C’était vers 21h30. J’ai vu passer le général. Je l’ai salué et présenté des vœux. Il m’a répondu. Après cinq minutes, on a entendu des bruits des balles mais on a cru que  c’était des pétards », raconte un voisin.

« C’est au troisième coup de feu qu’on s’est rendu compte que c’était des balles réelles », poursuit-il, indiquant avoir vu un corps étalé par terre sur l’avenue quand il est sorti de sa maison avec sa mère :

« Nous avons vu un corps dans la rue mais nous ne pouvions pas l’identifier de loin. C’est alors que j’ai vu un monsieur fouiller les poches des vêtements de la personne étalée par terre. J’ai alors crié au voleur et le monsieur a tiré. »

La même source rapporte que d’autres voisins se sont également mis à crier, obligeant le groupe de personnes assemblées autour du corps à s’en aller en tirant des coups de feu.

Selon RFI, le général Bikueto a été touché au ventre, à la poitrine et aux jambes. Il aurait riposté en tirant avec son revolver, blessant un des assaillants. L’officier aurait succombé peu après avoir été conduit à l’hôpital.

A en croire le même média, les assaillants seraient des bandits venus pour braquer un bistrot situé sur l’avenue du général Bikueto Tuyenabo.

radiookapi.net

****************************************************************** 

http://www.rnanews.com/regional/6822-un-general-rwandophone-tue-a-kinshasa

 

Un général rwandophone tué à Kinshasa

Wednesday, 26 December 2012 17:04 by RNA Reporter

Kigali: Le général Bikueto Tuyinabo, d'expression rwandaise, a été assassiné à Kinshasa la nuit de Noël. Il était le commandant du centre d’entraînement de Kotakoli dans la province de l’Equateur.


Le général Bikueto Tuyenabo a été abattu par des hommes armés habillés en civils à quelques mètres de sa résidence dans la commune de Kitambo à Kinshasa.


D'après les premiers éléments de l'enquête, ses meurtriers seraient des malfaiteurs venus braquer le bistrot où il se trouvait.


Une thèse à laquelle ne croient pas certains des proches du général. Ils parlent d’une chasse à l’homme dirigée contre les Rwandophones dans l’armée congolaise. (Fin)

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog