Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Paris redonne de la voix sur la situation en République démocratique du Congo (RDC). Alors que l'insécurité règne encore dans de nombreuses régions du pays et notamment à l'Est de la RDC, la France s'oppose à la réductions des effectifs de l'ONU sur le terrain à moins de 6 mois des élections présidentielles.

Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, ne juge pas appropriée la réduction de la taille de la Mission des Nations unies pour la République démocratique du Congo alors que le pays doit organiser des élections générales en novembre prochain. En 2010, les effectifs des casques bleus ont déjà décru d’environ 2 000 hommes, sous la pression de Kinshasa. Selon la France, la MONUSCO sera appelée à apporter un appui logistique à l’organisation des élections congolaises en plus de sa contribution à la sécurisation de l’Est du pays.

Pour Bernard Valero, «il importe dans ces conditions que la MONUCO dispose des effectifs nécessaires à la protection des civils. La France rappelle qu’elle sera attentive aux conditions d’organisation de ces élections qui devront être libres, transparentes, apaisées et crédibles». Une bonne nouvelle pour les ONG, la société civile et les organisations des droits de l'homme congolaises qui militaient de longues dates pour le maintien, voir le renforcement dans certaines zones, des casques bleus en RD Congo.

 

Christophe Rigaud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article