Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Tribune Franco-Rwandaise

Walikale (marqué en rouge sur la carte) au Nord Kivu.Walikale (marqué en rouge sur la carte) au Nord Kivu.

Les groupes de miliciens Maï-Maï Raïa Mutomboki et Maï-Maï Kifuafua occupent les secteurs de Bakano et de Wanyanga, en territoire de Walikale (Nord-Kivu), a indiqué mercredi 10 juillet le Bureau d’études pour le développement de ce territoire (Bedewa). Le secrétaire général du Bedewa estime que le gouvernement a abandonné ces secteurs à la merci de ces miliciens. De son côté, la Monusco a annoncé des actions sérieuses contre ces groupes armés.

Les deux groupes armés se sont affrontés dans les villages Musenge, Mifuti, Karete et Otobora entre les 20 et 26 juin derniers. Ils se disputaient le contrôle de l’axe routier Hombo-Musenge, entre Bukavu et Walikale.

Au moins 90 cases ont été incendiées pendant ces affrontements et environ 3 500 ménages ont dû fuir le secteur, selon la société civile locale à Walikale.

Les deux dernières semaines, plus de 50 motards et leurs clients ont été dépouillés de leurs biens par ces combattants entre les villages Musenge et Karete, a ajouté la même source.

Le secrétaire général du Bedewa, Prince Kihangi, a invité les autorités compétentes à déployer l’armée dans ces entités.

«Mais pourquoi doit-on laisser toutes ces populations sous le contrôle des groupes armés, alors que nous avons les forces armées de la République», s’est il interrogé.

Les forces de la Monusco disposent de bases dans les secteurs occupés. Intervenant depuis Goma, capitale provinciale, le commandant des Forces de la Monusco, le général Santos Cruz, a promis des «actions sérieuses» contre ces deux groupes armés, sans donner de date.

«Ces Maï-Maï, qui sont en train d’opérer dans ce secteur, ne font pas que menacer la population. Ils sont également en train de remettre en cause nos réalisations au profit des populations. Rassurez-vous que nous allons prendre des actions sérieuses par rapport à cette situation», a-t-il affirmé.

Entre-temps, l’occupation par ces deux groupes armés de ces deux secteurs de Walikale perturbe le trafic sur la route nationale numéro deux, entre Bukavu, dans le Sud-Kivu, et Kisangani, en Province Orientale.

SOURCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article