Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

 

RDC: Lubumbashi, théâtre de heurts violents entre civils et forces de l'ordre

RDC: Lubumbashi, théâtre de heurts violents entre civils et forces de l'ordre.

rtbf.be

Sept personnes sont mortes vendredi à Lubumbashi, dans le Sud-Est de la République démocratique du Congo (RDC), dans des heurts ayant opposé des civils et des forces de l'ordre, a-t-on appris auprès de témoins et de la police.

Le drame s'est noué dans la nuit près d'un camp militaire. Vers 03H00 (01H00 GMT), deux hommes en tenue des FARDC (Forces armées de la RDC, armée gouvernementale) ont tué à bout portant un civil qui sortait d'un débit de boisson, après lui avoir arraché tous ses objets de valeur, ont indiqué deux habitants de Lubumbashi, capitale de la riche province du Katanga.

Alertés par les coups de feu, les habitants du quartier Kilobelobe sont sortis de chez eux pour savoir ce qui se passait. "J'avais vu beaucoup de gens dehors qui criaient: 'militaires, voleurs! Voleurs!' Puis ces militaires, dans leur fuite, ont tiré des balles, tuant 4 personnes", a expliqué un témoin. "Ce matin, nous avons manifesté notre colère en nous rendant à la mairie. La marche a été violemment réprimée par la police", qui a ouvert le feu, a précisé ce témoin.

Il y a eu "deux morts par balles perdues" et plusieurs blessés, dont "quatre policiers", a indiqué un responsable de la police de Lubumbashi, deuxième ville de la RDC. Selon lui, la police a d'abord tenté de disperser les manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes et n'a ouvert le feu qu'à partir du moment où la foule devenait incontrôlable et que des policiers commençaient à être blessés.

Le capitaine de police Vincent Kawel, en charge des interventions rapides de la ville, a indiqué avoir "reçu l'ordre de disperser les manifestants pour rétablir l'ordre public car il y a eu des pillages au marché Kaleja". "Les enquêtes sont en cours et la situation est calme. Nous avons arrêté 14 personnes", a-t-il dit ajouté.

RDC : sept personnes tuées par deux militaires à Lubumbashi

Sept personnes ont été tuées par deux militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la nuit de jeudi au vendredi à Lubumbashi, chef-lieu de la province minière du Katanga, a indiqué vendredi à Xinhua, Rogers Kabala, habitant du quartier Bongoga de cette ville.

"Les soldats voulaient ravir par force les téléphones portables d'un monsieur qui venait d'une boîte de nuit. Cet homme a résisté et les malfrats l'ont abattu", a indiqué M. Kabala, ajoutant que " nous étions attirés par ces tirs, en voulant aider la victime, les deux militaires ont tiré sur nous à bout portant".

"Six personnes ont été tuées par ces militaires dont mon neveux ", a-t-il poursuivi d'un ton triste.

Selon M. Kabala, dans la ville de Lubumbashi, les bandits collaborent parfois avec les militaires. Ces derniers leurs prêtent les uniformes et armes afin de traquer les personnes qui ont l'argent.

D'après une autre source du gouvernorat de la province ce vendredi matin, les habitants de ces deux quartiers sont descendus dans la rue pour manifester contre ces meurtres dont les services de sécurité n'arrivent pas à contrôler la situation sécuritaire.

"les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants à l'aide des gaz lacrymogène", a-t-elle précisé, ajoutant qu'"un grand nombre des manifestants a été interpellé par les forces de l'ordre ".

Joint au téléphone par Xinhua, certains responsables sécuritaires de cette province ont affirmé que des personnes ont été tuées dans la nuit du jeudi au vendredi mais ignorent le nombre exact des victimes. F

Source: Agence de presse Xinhua

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article