Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

WASHINGTON - Les Etats-Unis ont salué mardi la fin de la rébellion du M23 dans l'est de la République démocratique du Congo et appelé toutes les parties à signer un accord de paix définitif dans l'Afrique des Grands lacs.

Les Etats-Unis accueillent favorablement l'annonce par le M23 (Mouvement du 23 mars) qu'il va mettre fin à sa rébellion dans l'est de la RDC. Nous accueillons tout aussi favorablement la réponse positive du gouvernement de la RDC, a déclaré dans un communiqué la porte-parole adjointe du département d'Etat, Marie Harf.

Nous encourageons les parties à poursuivre via un processus politique qui conduise à un accord de paix final permettant de désarmer et de démobiliser le M23 et qui assure que des comptes soient rendus pour des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, a indiqué la diplomatie américaine, très impliquée ces derniers mois dans le dossier du conflit dans la région des Grands lacs.

Le département d'Etat a félicité la RDC pour sa volonté de retourner à Kampala, où se tiennent depuis des mois des pourparlers de paix entre le M23 et Kinshasa, ainsi que le président ougandais Yoweri Museveni et son ministre de la Défense pour avoir facilité ces négociations.

Washington n'a en revanche pas dit un mot dans son communiqué du Rwanda, accusé par l'ONU et la RDC d'avoir soutenu militairement le M23, composé d'ancien soldats congolais tutsis. Longtemps alliés de Kigali, les Etats-Unis ont commencé en juillet 2012 à prendre leurs distances avec le régime du président rwandais Paul Kagame, lui demandant même ouvertement ces derniers mois de couper les ponts avec ce mouvement rebelle M23 de l'est de la RDC, dans le Nord-Kivu.

L'armée congolaise a obtenu mardi une victoire historique en battant la rébellion du M23 dont les derniers combattants ont été chassés pendant la nuit des deux dernières positions qu'ils occupaient dans les montagnes du Nord-Kivu, frontalières du Rwanda et de l'Ouganda. Défait sur le terrain, le M23 a annoncé qu'il mettait un terme à sa rébellion et ferait désormais valoir ses vues pacifiquement.

Le gouvernement de Kinshasa a proclamé une victoire totale contre un dernier carré de 200 à 300 insurgés.

Ce tournant dans le conflit a été facilité par le fait que les rebelles ont été lâchés par le Rwanda et l'Ouganda. Les deux pays, accusés par les Nations unies de soutenir le M23, ont été les cibles d'intenses pressions diplomatiques, notamment américaines ces dernières semaines, pour que cet appui cesse.

(©AFP / 05 novembre 2013 21h55) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article