Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Radio Okapi

Le Caucus des députés nationaux du Nord-Kivu demande au gouvernement congolais de prendre au sérieux la menace « d'une attaque imminente » du Rwanda contre la RDC. Dans une déclaration rendue publique mercredi 16 octobre à Kinshasa, ces députés invitent le gouvernement à récupérer la zone occupée par les rebelles du M23 dans la province du Nord-Kivu.

Ces dernières semaines, des responsables de la société civile du Nord-Kivu ont fait état d'un renforcement des positions du M23. Ces rebelles auraient reçu les renforts des militaires rwandais et ougandais.

« Au gouvernement de la République nous exigeons à ce qu'il prenne au sérieux la menace d'une attaque imminente par le Rwanda contre la RDC. Par conséquent, il faut que le gouvernement puisse prévoir des moyens effectifs pour poursuivre l'offensive militaire et diplomatique en vue de récupérer la zone occupée par les supplétifs du Rwanda, le M23 », indiquent-ils dans leur déclaration.

Ils appellent par ailleurs la Monusco à activer sa brigade d'intervention et la communauté internationale à condamner fermement les actions du gouvernement rwandais.

Dans ce document, les élus réclament également que la commission tripartite RDC-Rwanda-HCR identifie les populations venues du Rwanda et installées à Jomba dans le territoire de Rutshuru au début du mois d'octobre.

Ces familles estimées à environ deux cents sont présentées par le M23 qui occupe cette zone comme des réfugiés congolais de retour dans leur pays.

Les députés du Nord-Kivu exigent également la fin des pourparlers entre les rebelles du M23 et le gouvernement congolais à Kampala. Selon eux, ces discussions sont une « distraction » et une « dépense supplémentaire » pour notre gouvernement.

http://radiookapi.net/actualite/2013/10/17/les-elus-du-nord-kivu-alertent-le-gouvernement-sur-une-attaque-imminente-du-rwanda/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Fundi 09/11/2013 10:03


Pour répondre à Monier. Pourquoi donc, les trois rébellions doivent-elles avoir à leur tête des Tutsis avec des révendications outrées, à mons sens. Ne sont-ils pas des Congolais comme tous les
autres pour chaquefois en faire mourir d'autres? Et puis, monsieur Monier, je voudrais seulement vous rappeler qu'Azarias a été vice président de la RDC, Nyarugabo a été élu sénateur à Kinshasa,
Obed est commandant de région au Kasaï, Rugbiza est ADG des douanes, et consort. Pour des immigrés, je pense qu'ils en demandent trop. Nous devrions comprendre, vous de l'Occident, les
populations congolaises comme de toute la Région des Grands Lacs, que l'intégration serait la voix vers la paix. Que l'Occident, le Rwanda et l'Ougande cessent d'instrumentaliser les Tutsis et
que d'autres Tutsis lèvent le ton pour dire non.

Monier Alain 29/10/2013 06:39


Bonjour,suffit les mises a mort . Un Tutsi n'est pas une cible intercheangable meme si il vit sous la tutelle de Kagame, considerer le probleme sous l'angle de la seule appartenance c'est
retomber dans le determinisme de la haine. Cordialement Alain Monier

La Tribune Franco-Rwandaise 01/11/2013 05:41



Merci d'avoir attiré notre attention sur ce commentaire haineux appellant au massacre des Tutsi. Nous venons de le supprimer de notre blog.