Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Une séance de travail au Conseil de sécurité des Nations unies (photo rfi.fr)Une séance de travail au Conseil de sécurité des Nations unies (photo rfi.fr)

Les membres du Conseil de sécurité de l’Onu saluent l’action des casques bleus de la Monusco et des militaires congolais contre les rebelles du M23. Au cours d’une réunion à huis clos le mercredi 6 novembre à New York à laquelle a participé, par vidéoconférence, le chef de la Monusco, ils ont discuté de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC. 

 

L’armée congolaise, appuyée par les casques bleus de la Monusco, ont défait les rebelles du M23. A la suite d’une offensive lancée le 25 octobre par les militaires congolais, la rébellion a été délogée des localités qu’elle occupait depuis plus d’une année.

« C’est un succès pour l’armée congolaise, c’est aussi un succès pour les Nations unies et la Monusco qui a agi sur la base de la résolution 2098 qui avait été adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité à la demande des autorités françaises. Le résultat est là, la force a pleinement joué son rôle pour la protection des civils », a déclaré Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès de l’Onu.

Le diplomate français a rendu hommage à « l’action déterminée du chef de la Monusco, au commandant militaire de la force et à tous les casques bleus ».

Il a également fait savoir que cette action n’était qu’un début « pour cette région d’Afrique qui connaît la guerre depuis 20 ans ».

Gérard Araud a notamment plaidé pour le désarmement des combattants du M23 et le rétablissement de l’autorité de l’Etat dans les zones reprises aux rebelles du M23.

Pour le diplomate français, il faut également désarmer les autres groupes armés actifs dans la région. Il a notamment cité les FDLR, les ADF/Nalu et les différents groupes Maï-Maï.

En outre, le représentant permanent de la France auprès de l’Onu a demandé aux Etats des Grands Lacs de traiter les causes profondes du conflit récurrent dans cette région.

« Un accord politique a été signé par tous les chefs d’Etat de la région à Addis-Abeba en février dernier. Cet accord doit maintenant se concrétiser. C’est le travail de Madame Robinson à laquelle nous avons renouvelé notre confiance », a-t-il expliqué.

L’accord d’Addis-Abeba a été signé par onze pays africains sous l’égide de l’Onu pour restaurer la paix dans cette partie de l’Afrique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Matilda Kirabigwa 10/11/2013 08:08


Ibyo Muzehe RUKOKOMA  avuga ko Prezida KAGAME agiye kuraswa umuheto wanyuma uherekejwe na wa mugeri wa NKURIKIRANKWASE byo nukuri kwambaye ubusa. Faustin nawe inkuru ya Raidiyo Impala igomba
kuba yamugezeho. Kuko ubu opposition igiye kugira MBUZAMAMENERO uwari warigeze kwirarira avugako nta gihugu cyo kwisi na kimwe atahangana nacyo ngo agitsinde !  Kuva aho Radio ya Plateform
FDU-RNC-AMAHORO CP isigaye ivuga ikageza mu Rwanda yumvirwa muri Short Waves mukarere kose k'IBIYAGA BIGARI no muri AFRIKA YUBUMANUKO  yose (Afrique du Sud, Zimbabwe, Mozambique, Tanzanie,
Malawi, Kenya, nahandi hose haba impunzi nyinshi zabahutu, ivugira muri 16 m - 17540 KHzs.ndetse ikanumvikanira kuri Internet, His excellency byamuyobeye, igifu na cya kirungurira kimuhekenyesha
amenyo noneho byamugize akifundi nibivuzo ! Njye ubabwira ibi numvise iyo radio gatatu mu ibyumweru bibiri bishize, nyuma byaje kunanira, mbajije hirya no hino bansubizako icyo gihe bari
mwigerageza, ko guhera ejo kuwambere nimugoroba taliki ya 11/11/13 iyo Radio bise IMPALA izajya yumvikana aho hose buri munsi nimugoroba, ikaba igiye gukangura abanyarwanda,bityo aka Kagame
n'Intore ze noneho suguhahamuka.! 


 


Platform FDU/RNC/AMAHORO ooooooyyyyyyyyyyyeeeeeee !!!!!!!!!!!!!