Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Rédaction F-R-T

Date : 12 décembre 2012 20:10


RFI-. «Ils étaient 38, assis à même le sol, dans l'enclos des renseignements militaires. « Des prisonniers de guerre », a affirmé devant la presse internationale le colonel Jean-Paul Mfinda, chef d'Etat-major, adjoint des renseignements militaires.

Parmi ces hommes, une vingtaine seraient des militaires rwandais venus combattre sous le label Mouvement du 23-Mars (M23). Le colonel Mfinda est catégorique :

« D'ores et déjà, je me pose la question : comment un militaire rwandais en uniforme avec son arme peut être capturé au niveau de Kibumba et au niveau de Kibati ? A moins que Kibumba et Kibati ne soient en territoire rwandais ? »

Certains de ces détenus ont reconnu appartenir à l'armée rwandaise. D'autres ont affirmé être des ex-FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) démobilisés, et qui avaient été rapatriés au Rwanda par les soins de la mission onusienne en RDC, la Monusco.

L'un des hommes, qui a dit être professeur d'université, a nié avoir été arrêté sur le terrain de combat : « J'étais à l'aéroport international de Bujumbura, explique-t-il. Je revenais d'un voyage d'Afrique du Sud avec ma famille. »

http://www.rfi.fr/afrique/20121212-rdc-fardc-m23-armee-prisonniers-guerre-presse-rwanda

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article