Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

mediaDes casques bleus de la brigade du Nord-Kivu de la Monusco en patrouille dans une rue de Goma, le 4 janvier 2013MONUSCO/Brigade du Nord-Kivu.

Six militaires congolais et une civile ont été tués après une attaque de miliciens de l'Alliance patriotique pour un Congo libre et souverain (APCLS) contre les forces congolaises, à Nyabiondo, à 70 km au nord-est de Goma, dans le Nord-Kivu. La Mission de l'ONU au Congo, la Monusco, confirme également que cinq autres soldats congolais et deux casques bleus de l'organisation ont été blessés, dont un grièvement.

Les combats auront duré près de deux heures. A l’aube, l’Alliance patriotique pour un Congo libre et souverain, un groupe armé de la zone, a attaqué une position des forces congolaises. Tirs, combats rapprochés ont éclaté. Les FARDC ont alors répliqué. Aidés par la brigade d’intervention de l’ONU, ils finissent par reprendre le contrôle de leur position.

Le bilan fait état de 6 morts du côté de l’armée congolaise, 1 civil tué et 2 blessés côté Monusco. Sur la base des casques bleus à Nyabiondo, 3 000 civils sont venus chercher refuge.

→ A (RE) LIRE : RDC : la Monusco condamne une attaque contre ses troupes à Beni

C’est la première attaque de ce genre depuis que l’armée congolaise a délogé mi-mars et après d’intenses combats, le chef de l’APCLS de Lukweti, une petite bourgade dans les collines du Masisi dans le Nord-Kivu, quartier général des APCLS.

Pourquoi cette nouvelle attaque ? Affaiblis, après l’offensive des dernières semaines, les rebelles ont tenté de prendre l’armée par surprise. D’autant plus que les FARDC sont éparpillés sur plusieurs fronts.

Créé en 2008, ce groupe, presque entièrement composé de combattants de l’ethnie hunde, lutte pour l’accès à la terre et aux mines de la région contre la présence de tutsis au Nord-Kivu considérés comme des étrangers. Depuis le début de l’année ce groupe est aussi devenu l’ennemi de l’armée congolaise qui tente, tant bien que mal, d’éradiquer les groupes armés dans l’est du Congo.

→ A (RE) LIRE : Le directeur du parc des Virunga blessé dans une attaque

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mobutu 16/05/2014 05:36


cette information veut nous faire croire que les hunde ont tord de defendre leurs territoire, et faire passer les tutsi comme les congolais. cette resistance est juste et noble. on ne considere
pas les tutsi comme les etranger mais ils sont des etrangers pour preuve chaque tribut de la RDC(les AFRICAINS EN GENERAL) s'identifie par leurs langues. en plus depuis la creation de
congo il yjamais eudes neolitique congolais amoin qu'il change la nationalite.