Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Dominique-Sopo-SOS-Racisme.jpg

VOUS AUSSI, DEMNDEZ LA DEMISSION DE DOMINIQUE SOPO

 

De : stephane.sonck <stephane.sonck@gmail.com>

Date : 25 o c tobre 2010 10:19

Objet : E n réaction à  la déclaration de Dominique Sopo (SOS Racisme) : « Évoquer le sang des Hutu, c'est salir le sang des Tutsi »

À : dominique.sopo@sos-racisme.org

 

M. Dominique Sopo

SOS Racisme

Bureau national

51, avenue de Flandre

 

75019 Paris

 

Copie à tou s les comités de SOS Racisme

Copie à l’attention du Parlement de la République française

Copie à la Fédération internationale des droits de l'homme

Copie à Human Rights Watch

Copie à l’attention de la Presse


Concerne :   « Évoquer le sang des Hutu, c'est salir le sang des Tutsi » - Dominique Sopo, président de SOS Racisme

 

Monsieur Sopo,


Pierre Péan était poursuivi par SOS Racisme pour « diffamation raciale » et « discrimination raciste » à cause de quatre pages de son livre « Noires fureurs, blancs menteurs » (Ed. Fayard), publié fin 2005, sur le génocide rwandais (1).

SOS Racisme avait déposé plainte en octobre 2006, lui reprochant d'avoir écrit que les Tutsis avaient « recours au mensonge  et à la dissimulation » ou étaient des « professionnels de la manipulation ».

Pierre Péan et l’éditeur Claude Durand ont été relaxés.

Force est de constater que la publication le 1er octobre 2010 du rapport du Conseil des Droits de l'homme des Nations unies (CDH) sur les atrocités commises en République démocratique du Congo pendant la période 1993-2003 (2) donne raison à Pierre Péan puisque le régime de Kagame a toujours nié sa responsabilité …

Pierre Péan avait déclaré lors de ce procès : « Je m’incline devant la douleur des victimes », mais sans s’excuser comme le lui demandaient les avocats de SOS Racisme.

Vous avez déclaré durant ce procès perdu par SOS Racisme : « Évoquer le sang des Hutu, c'est salir le sang des Tutsi » (3)

C'est honteux, Monsieur Sopo. Auriez-vous en d’autres temps déclaré : « Evoquer le sang des allemands, c’est salir le sang des juifs » ?

Vous n'avez pas réagi aux lettres de la FEIDAR des 15 mars et 31 juillet 2010 vous demandant de clarifier votre déclaration et de présenter vos excuses à tous les rwandais qui ont perdu des membres de leur famille au Rwanda et dans les forêts du Zaïre.

Etes-vous conscient que vous avez, en tant que président de SOS Racisme, commis un amalgame sans précédent ? Vous déshonorez votre fonction et ternissez la noble mission de l’association que vous présidez : la lutte contre le racisme.

Allez-vous maintenant, à votre tour, vous incliner devant la douleur des victimes de cette tragédie ? Le rapport de l’O.N.U. vous y oblige.

Je vous invite pour ce faire à assister le 31 octobre 2010 à la journée de commémoration en hommage aux victimes des crimes de masse commis en RDC entre 1993 et 2003 (4) mais je ne vous demande pas des excuses car vous êtes inexcusable.

En cas d'absence de votre part, ou d'un représentant de SOS Racisme, il faudra considérer que, malgré le procès qu’a perdu SOS Racisme contre Pierre Péan et le rapport de l'ONU, vous persistez à manquer de respect aux victimes de cette tragédie.

En attendant cette commémoration, je vous recommande vivement la lecture et la méditation de l'ouvrage ci-dessous.

Il est plus que temps que vous clarifiez votre déclaration  « Évoquer le sang des Hutu, c'est salir le sang des Tutsi ».

A défaut de réaction de votre part, SOS Racisme devrait sérieusement envisager de vous démettre.

Stéphane Sonck

-------

(1)  Pierre Péan relaxé

http://www.rfi.fr/actufr/articles/107/article_74509.asp

(2)   Congo: Le rapport qui accuse

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Congo-Le-rapport-qui-accuse-215753

« Ces attaques systématiques et généralisées (...) révèlent plusieurs éléments accablants qui, s'ils sont prouvés devant une juridiction compétente, pourraient être qualifiés de crimes de génocide", estime enfin le document. Et les enquêteurs d'étayer leurs accusations, constatant "la nature systématique, méthodologique et préméditée des attaques répertoriées contre les Hutus", "l'usage extensif d'armes blanches - principalement des marteaux - et les massacres systématiques de survivants après la prise des camps ».

Parmi les "dizaines de milliers de victimes", ils dénombrent "une majorité d'enfants, de femmes, de personnes âgées et de malades, souvent sous-alimentés, qui ne posaient aucun risque pour les forces attaquantes". Ces lignes ont suscité la fureur du régime rwandais de Paul Kagame, qui fonde toute sa légitimité sur le fait d'avoir mis fin au génocide de 1994 contre les Tutsis qui a fait quelque 800.000 morts selon l'ONU.

(3)   « Évoquer le sang des Hutu, c'est salir le sang des Tutsi » - Mr Sopo

http://www.france-rwanda.info/article-la-feidar-relance-sa-demande-de-clarification-a-d-sopo-president-de-sos-racisme-56652166.html

(4)  Journée de commémoration en hommage aux victimes des crimes de masse commis en RDC entre 1993 et 2003

http://www.france-rwanda.info/article-journee-de-commemoration-en-hommage-aux-victimes-des-crimes-de-masse-commis-en-rdc-entre-1993-et-2003-58896792.html

----------------------------------------

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jctshimani 26/09/2011 15:42



Je pense qu'il est temps pour le sos racisme de se séparer de l'incapable et incompétant Mr soppo. Nous ne pouvons pas accepter que celui-ci crache sur nos morts, et nos soeurs violées par la
machine de mort de l'extrémiste et criminel Paul Kagame.Ne dit-on pas que quand on ne sait rien le mieux et de se taire.



muntu 26/10/2010 13:54



C’est très regrettable qu’au 21e siècle, il existe encore des gens
d’une telle mentalité. De tels propos constituent une insulte pour le peuple rwandais. Et même , nous autres tutsis n’avons pas ces sentiments appartenantde la période coloniale, des pensées qui
sont à l’origine de toutes les tragédies que vivent les africains pour le moment.


 


Je dois rappeler à Sopo, s’il a au moins le minimum de mémoire, qu’il n’y a pas
si longtemps, les noirs étaient qualifiés comme tels aux USA ou en Afrique du Sud. On ne pouvait même pas rêver un noir comme chauffeur; mais l’auteur de ces propos minables n’a qu’à réfléchir
sur la situation actuelle s’il en a le cerveau.


 


Je conseille Sopo à demander pardon au peuple rwandais dans les meilleurs délais,
avant que les actions appropriées ne soient engagéess en son encontre. Sinon, il ne va pas tarder à se rendre compte que  l’ère de l’impunité est
révolue.


 


HM.