Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Iyi diskuru irangwa n'urwango n'umutima w'ubwicanyi prezida Kagame yayivugiye mu cyitwa National Prayer Breakfast, umunsi ugenewe gusenga uhuza abayobozi bamwe b'amadini n'abategetsi ba FPR. Iy'uyu mwaka yabereye i Kigali kw'italiki ya 12/01/2014. Mwiyumvire ibiva mu kanwa ka prezida wa Republika, cyane cyane guhera ku munota wa 21:11', mwibaze aho u Rwanda rugana. 

Dans cette vidéo (à partir de la minute 21:11'), parlant de la mort du colonel Patrick Karegeya, le président Paul Kagame fait publiquement l'apologie de l'assassinat politique comme mode de gouvernement.

Source RFI

Le président du Rwanda Paul Kagame est sorti de son silence ce dimanche 12 janvier au sujet de la mort de Patrick Karegeya, cet ancien proche devenu l'un de ses plus farouches opposants, et assassiné en Afrique du Sud le 31 décembre dernier. Le président rwandais s'exprimait à Kigali devant des responsables d'une communauté de prière à l'occasion d'un petit-déjeuner.

Dix jours après l'assassinat de l'opposant rwandais Patrick Karegeya, Paul Kagame est enfin sorti de son silence

Il a déclaré à cette occasion : « Face à quelqu'un qui n'a pas honte de détruire ce que nous avons mis du temps à construire, pour ma part, je n'ai aucun scrupule à protéger ce que nous avons construit », a déclaré le président rwandais. « Ceux qui nous accusent d'être responsables de la mort de Patrick Karegeya ont fait de même un millier de fois pour défendre leurs nations ».

Et de poursuivre « La trahison a des conséquences », a ensuite prévenu Paul Kagame à l'encontre des autres dissidents en exil. « Tous ces types n'auraient rien été sans le Rwanda. C'est le Rwanda, qu'ils dénigrent aujourd'hui, qui a fait d'eux ce qu'ils sont », a lâché le président; ajoutant en guise d'avertissement : « Quiconque trahit notre cause ou souhaite du mal à notre peuple deviendra une victime. Il reste seulement à savoir comment il deviendra une victime ».

Autres articles :

- ASSASSINAT DE PATRICK KAREGEYA: POUR KAGAME, «LA TRAHISON A DES CONSÉQUENCES»

AFFAIRE KAREGEYA : WASHINGTON CONDAMNE LE MEURTRE

 

SOUTH AFRICA WON'T RESPOND TO RWANDA'S COMMENTS ON FORMER SPY CHIEF

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article