Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par IBUKABOSE

COVIGLA

 

Destinataires : Président Sarkozy, Gouvernement français et MEDEF

Le Collectif des Victimes des crimes de masse commis dans la Région des Grands Lacs Africains, « COVIGLA » en sigle, a appris avec stupeur, colère et indignation, la visite du Général Paul Kagame à Paris, sur invitation du président Nicolas Sarkozy. De sources dignes de foi, le Président de la République française recevra Kagame à l’Élysée le 12 septembre 2011. Le président rwandais sera par ailleurs célébré en grande pompe par le Patronat français au cours de la journée du 13 septembre 2011. Comme lors de la visite de Mouammar Kadhafi à Paris en décembre 2007, les droits de l’homme et l’honneur de la République vont, le temps de cette visite pour le moins inopportune, céder la place à une certaine realpolitik, au nom du business. Il est évident que les contrats nucléaires, gaziers, pétroliers et miniers que le MEDEF s’apprête à signer avec Paul Kagame, incluant la réexportation des minerais du Congo par le Rwanda, renforcent le pouvoir d’un régime criminel et encouragent la poursuite des conflits armés dans la Région des grands lacs.
Pour protester contre cette visite qui constitue une insulte à l’égard des millions de victimes innocentes congolaises, rwandaises, burundaises, espagnoles et françaises massacrées par l’armée du dictateur Paul Kagame entre 1993 et 2003 au Rwanda et en République Démocratique du Congo (RDC), le COVIGLA invite ses membres, les parents et amis des victimes, toutes les personnes de bonne volonté soucieuses de voir enfin la Justice et la paix régner dans la région des Grands Lacs, à participer massivement à une manifestation prévue à Paris le 12 septembre prochain, et à signer la présente pétition pour :

MANIFESTER notre indignation contre la venue en France du président rwandais Paul Kagame, accusé par la Justice française, - comme Kadhafi -, d’assassinat et d’attentat terroriste ayant causé la mort de plusieurs citoyens français ;

DÉNONCER les immixtions politiques dans les procédures judiciaires engagées par le juge d’instruction français contre Paul Kagame et ses proches collaborateurs dans l’affaire de l’attentat terroriste contre l’avion présidentiel du Rwanda le 6 avril 1994 ;

ALERTER l’opinion française et internationale sur les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et les actes de génocide commis par le FPR de Paul Kagame au Rwanda et en République Démocratique du Congo ;

APPELER le président Nicolas Sarkozy et le gouvernement français à ne pas souiller l’honneur de la République en déroulant le tapis rouge à un Chef d’Etat responsable des pires crimes contre son peuple et les autres peuples de la région des Grands Lacs Africains;

EXIGER que la France, pays des droits de l’homme et membre du Conseil de sécurité de l’ONU, apporte tout son appui politique et diplomatique au Rapport Mapping publié le 1er octobre 2010 par le Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, lequel rapport accuse les troupes du général Kagame de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre et d’actes de génocide en RDC de 1993 à 2003 et préconise la création d’un Tribunal international ad hoc chargé de poursuivre et de juger les criminels mis en cause par ce rapport ;

DENONCER les connivences coupables entre le MEDEF et le régime totalitaire de Kigali dont les troupes continuent de piller les richesses de la RDC et de massacrer impunément les populations de la région des grands lacs africains ;

DEMANDER l’arrêt des harcèlements dont sont victimes les citoyens français d’origine rwandaise et les réfugiés rwandais en France et dans le monde ;

EXIGER l’expulsion immédiate des escadrons de la mort dits INTORE envoyés par Paul Kagame pour traquer ses opposants dans l’Hexagone et dans les autres pays de l’Union européenne ;

EXIGER la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques, ainsi que l’arrêt des assassinats cycliques d’opposants au régime totalitaire de Paul Kagame.

Fait à Paris le 20 août 2011

Pour Le Collectif des Victimes des crimes de masse commis dans la Région des Grands Lacs Africains, « COVIGLA » en sigle,

Jean-Marie Vianney NDAGIJIMANA

Président du COVIGLA

Email : covigla@gmail.com

SIGNEZ LA PETITION DU COVIGLA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article