Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

Le nouveau livre du Général Jean-Claude Lafourcade, co-écrit avec Guillaume Riffaud, journaliste. Aux éditions Perrin. DisponFLYER TURQUOISEible dans toutes les librairies.

4ème de couverture :

En 1994, 800 000 Tutsi du Rwanda furent victimes d’un véritable génocide. Avec eux périrent des dizaines de milliers de Hutu opposés aux massacres. La France mit tout en oeuvre pour convaincre l’ONU d’envoyer une force de paix pour tenter de mettre fin à la tragédie. Ce fut l’opération Turquoise, placée sous le commandement du général français Jean-Claude Lafourcade. Pour ses hommes, tous soldats aguerris, le contact journalier avec l’horreur fut une épreuve à laquelle aucune formation ne les avait préparés.

 

C’est cette intervention que rapporte ici le général. Il expose les motifs qui ont conduit la France à agir au Rwanda, il décrit la mission qu’il estime avoir remplie le mieux possible et les conditions dans lesquelles vécurent les hommes engagés dans cette histoire dramatique.

 En écrivant sa vérité, quoi qu’il lui en coûte, le général Lafourcade a voulu réfuter haut et fort les très graves mises en cause dont furent l’objet les militaires français, accusés par le gouvernement de Kigali d’avoir choisi un camp contre un autre, d’avoir perpétré des horreurs, et même de s’être rendus complices de génocide. Non, les soldats français et leur chef n’ont pas à rougir de leur action au Rwanda, même s’ils ne sont guère soutenus par les autorités politiques actuelles. 

 

Le général de corps d’armée Jean-Claude Lafourcade, saint-cyrien, appartient aux troupes de marine au sein desquelles il a servi comme parachutiste. Il a commandé les forces armées en Nouvelle-Calédonie, puis la force d’action terrestre de Lille. Il fait partie du cadre de réserve depuis 2003.

 Guillaume Riffaud est journaliste.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MONIER Alain 26/04/2010 10:16



bonjour, je viens de lire le livre du general Lafourcade avec interet en lui faisant un seul reproche, ilmanque  d'intensite et de formules suffissament percutantes qui  peuvent 
laisser croire et c'est d'ailleurs le cas la presence d'une pate trop journalistique, donc manquant d'interet  litteraire  a mon sens plus percutante pour toucher des lecteurs. Un
certain jean francois Dupaquier de RUE 89 a emis une attaque  sur le Livre.   A mon sens une pauvre diatribe tres creuse parsemee d'attaques qui se veulent ironiques sur la
biographie du general. Dont l'intention est denigre pour denigrer, faire  diversion en fait pour repeter un cathechisme use qu'il reproche a son interlocuteur, alors que la base de son
article  en recele tout les ingredients.  La bonne foi du general est evidente, le genocide contre les Tutsis s'inscrit dans les trois quart du livre, il n'y a aucune minimisation de
cette realite indiscutable. Pour autant et en beaucoup trop cour a mon sens, il assene les verites criantes dont il fut temoin, les crimes de Kagame et toutes les intentions dont celui si etait
porteur pour determiner  qu' a ses yeux, la vie des tutsis avaient peu d'mportance , l'esprit seulement tourne vers son but assigne : la prise du pouvoir a n'importe quel prix. "France
Turquoise n'est pas un lobby comme Survie et Consort, dont certain liens sont douteux et dont les marges de manoeuvre sont facilites par la finance. L'armee Francaise defend son honneur seule et
cette action est digne d'interet , car elle engage aussi chacun d'entre nous. Les politiques louvoient pour des interets moins honorables.Vous Messieurs les detracteurs dont l'interet est de
mettre l'adversaire a terre pour l'humilier (dont nous ne savons pas  vos veritables motivations) nouspartageons pleinement la realite du genocide tutsis, pouquoi niez vous que l'irruption
du RDC ai entraine un genocide contre les hutus.  En fait se bloquage repose sur la realite d'un seul homme Kagame, qui represente je ne sais trop quoi a vos esprits, une fascination, comme
pouvait la representer Staline pour l'intelligensia Francaise, utilisant toute les bassesses pour le soutenir dans ses actions criminelles.Il a fallu des decennies pour leurs ouvrir les yeux. Ils
ont du sang sur les mains, leurs mauvaises consciences n'est pas pour   regre leur complicite dans le crime, c'est le regret que leurs espoirs se soient effondres (histoire d'ego, d'amour
propre. L' Armee Francaise, La France, les Francais forment a ce titre une solidarite indiscutable, sans avoir besoin de trouver derriere les fagots une affaire Dreyffus pour trouver une unite
naturelle. Il n'y a pas de bouc emissaire, Kagame  n'est qu'un element  que vous avaient mis en lumiere en nous permettant de mettre a jour ses immenses responsabilites dans le drame
Randwais. En le soutenant si fortement, si inconditionnelement vous avez mis en pleine lumiere la realite des faits, la verite de l'affaire Randwaise. Pris que vous etes dans vos contraditions,
vous ne faitent que repeter vos ritournelles, mais en meme temps, vous portez la responsabilite  de votre mascarade en mettant  une chape de plomb sur vos consciences. Comme a
Tchernobyle pour tromper le monde vous affirmez que le nuage radioactif n'a pas depasse le lieu de l'accident, vous vous evertues a deformer la verite. Croyez vous que les Francais  soient
si stupides pour toujours se laisser berner par les mensonges officiels (car vous representez par votre propagande ce qui parrait officiel, le conformisme ambiant" les chercheurs du GIEC " face a
la dissidence qui demande plus d'objectivite, de meilleures analyses pour arriver enfin a la realite des faits, a l'objectivite  qui vous manque. Je le repete vous etes des CONFORMISTES
porteurs de toutes les erreurs, les abherations de notre pauvre monde jette dans l'histoire  au hasard dont notre seul allie reste le bon sens, l'intelligence, la volonte, le respect de
l'autre ( La pitie de Rousseau reste a mes yeux le determinant  pour une ethique naturelle). Sincerement Alain



monier 21/04/2010 10:44


bonjour, nous attendons avec impatience la sortie du livre du general lafourcade sur l'operation Turquoise. Je ne doute pas un instant du role benefique de l'intervention francaise au randwa et a
la probite de notre armee. L'armee francaise a une longue tradition digne de respect, grace a tous ceux qui se sont impliques pour la defense de valeurs de dignite. Puissance majeure la france fut
impliquee dans des situations terrifiantes ou la tache de son armee necessita des cas de conscience dont beaucoup de militaires eurent a souffrir . Repressions coloniales (Setif etc) mais non sans
des recriminations justifies de certain militaires outrages. IL y eu toujours des Brazzas pour dire leur fait contre des directives intransigentes du pouvoir politique. La premiere guerre mondiale
eu ses bouchers et ses clairvoyants. lA 2eme guerre mondiale eu un colonel de Gaulle pour sauver l'honneur de la France et de l'armee par une dissidence recriminee par les conservateurs replies sur
la facilite d'un Reglement fige . Attentisme, collaboration contre espoir et renouveau'. La remise en cause de la puissance tutelaire francaise par les colonises (indochine, Algerie). L'algerie
provoqua un bouleversement dans toutes les instances de la republique. Le general de Gaulle avait dit "je vous ai compris" tout en sachant que la promesse d'une algerie francaise ne serait pas
tenue. Forfaiture pour les uns, car le general revint au pouvoir pour garder l'Algerie. Prise de conscience salutaire pour d'autres. Tragedie francaise entre conservatisme et realisme. Soldats
perdus qui avaient pratiques la torture pour eviter les attentats contre les civils. Tous n'etaient pas des salots parmi ses bourreaux. C'etait une salle guerre dont les fellagas utilises des
meutres odieux sur des innocents et des appeles francais. Ils voulaient leur liberte, et la liberte serait a ce prix, impliquant par cela meme des represailles adequates.La resistance Francaise
n'irigea pas le meurtre comme principe pour liberer la France. Il y eu des officiers pour et contre la torture,Le general Massu (bataille d'Alger qui n'etait pas un salop et un criminel) le general
de Bollardiere qui demissionna apres sa mise a pied. Il ne faut pas oublier quela torture fut mise a l'ordre du jour sous la 4éme republique par la S.F.I.O au pouvoir (guy mollet etc) pourtant eux
memes resistants face a l'allemagne. J'ai assiste personnellement a une reunion de BOllardiere bien apres les evenements, c'etait un esprit tres religieux, assez mystique, ce qui n'est pas un
reproche. Ne pas comparer a un general Katz pourtant preT du general de gaulle, irresponsable qui n'hesita pas a faire tirer sur la foule Algeroise. Ce n'etait pas le camp qui determinait l' action
des hommes, mais leur qualite humaine face a l'epreuve. Si Salan etait un aventurier, Challe etait un homme de probite. L'OAS, les assassinats, les barbouzes pour les coups durs. A mon sens le
general de Gaulle avait totalement raison, il avait les epaules suffisantespour accomplir ce combat. Le reste etait totalement utopique. Les Harkis (traitres ou fideles , une fidelite
incontestable). On leur devait protection, alors que beaucoup furent laisses entre les mains des egorgeurs patriotes. Ce fut notre responsabilite, alors que beaucoup de militaires s'y opposerent et
furent crucifies en leur ame. Je n'ai jamais compris l'abandon des harkis, ne pouvant concevoir que des accords secrets purent avoir eu lieu. ON a certainement trop lache au FLN. J'aurai aime que
la justice aujourd'hui dise son mot. Mais je ne peux pour autant ne pas pardonner au general de Gaulle cette decision. Je n'en suis pas tres fiert, mais c'est ainsi. J'ai admire le general beaucoup
plus tard, moi qui avait 2O ans en 1968, et me trouvait moralement du cote des barricades. Soif de liberte de tout ordre, lasse des ressassements sur la resistance. J'ai compris beaucoup plus tard
ce qu'etait cet homme admire, mais aussi tant hais. Je connais des pieds noirs buvant du champagne le jour de sa mort.Seul lui a mes yeux etait considerables, ses affides politiques des
conservateurs aux services des puissances d'argent anglo saxonnes. Bien sur il ya a eu la relative independance des etats africains, il fallait leur tenir la main, pour qu'ils ne quittent pas la
"Maison mere". Il y a eu des injustices indiscutables, des actions reprehensibles, mais peut etre que tout ne fut pas negatif, car nous avions a lutter contre la perfide Albion, et la sois disant
anticolonialiste amerique, qui n'a cesse en fait de faire comme les Anglais et en l'occurence pour le randwa l'ignominie Belge. Ce detour, ne m'a pas eloigne de notre armee, qui jamais monolithique
a toujours su soutenir les "interets" de la france ce qui est son devoir, mais aussi sauver l'ame de la France et ses valeurs dans les conditions les plus dificilles obligee de se plier au jeu
contradictoire des politiques, pour leurs interets mercantiles et de pouvoirs. J'ai pleinement confiance au general Lafourcade, a cette armee qui durement eprouves par des missions tres dificilles
au Randwa a su accomplir son devoir, malgre des decisions prises par le pouvoir politique loin des faits, aveugle sur de nombreux pointS. Ni Chirac, ni Miterrand( les deux hommes politiques les
plus menteurs d'apres charles Pasqua). L'un par compromission occulte a cause d'une ambition demesuree, l'autre par un atavisme Petainno colonialiste 4éme republique et anti gaullisme maladif.
Notre armee a fait face a ces contradictions. L'operation Turquoise, une operation reussie car elle a sauve de nombreuses vies humaines, d'hommes, de femmes, d'enfants quine seraient plus la
aujourd'hui pour vivre leur existence en paix. En paix et avec le bien etre necessaire le jour ou ils ne seront plus sous le joug du tyran Kagame Alain cordialement