Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le général autoproclamé Kasereka Lianabo, alias Mandefu, présumé cerveau moteur de la récente attaque de la prison centrale Kangwayi de Beni le 1er juillet 2013. Ph. Papy Martial MukebaLe général autoproclamé Kasereka Lianabo, alias Mandefu, présumé cerveau moteur de la récente attaque de la prison centrale Kangwayi de Beni le 1er juillet 2013. Ph. Papy Martial Mukeba

Treize miliciens Maï-Maï du groupe de Kasereka Lianabo se sont rendus, mercredi 6 novembre, aux Forces armées de la RDC (FARDC), dans la ville de Beni (Nord-Kivu). Il s’agit de la deuxième reddition d’un groupe de miliciens dans cette ville, après celle du général autoproclamé Kava wa Seli en octobre dernier. Ces miliciens avaient établi leur état-major à Mwalika, localité située à plus de 40 km au Sud-Est de Beni-ville. 

 

Selon le commandant du 1ersecteur des FARDC basé à Beni, ces miliciens ont fait reddition avec deux armes AK 47, une dizaine de flèches et des couteaux.

Il a appelé d’autres groupes armés encore opérationnels dans la région à déposer volontairement les armes.

En attendant leur intégration dans l’armée nationale, ces miliciens sont cantonnés à Mambango, un camp militaire situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Beni.

Le général autoproclamé Kasereka Lianabo avait été arrêté par les FARDC en juillet dernier. Il est actuellement détenu à Kinshasa.

Il est accusé d’être le cerveau de l’attaque contre la prison centrale de Beni le lundi 1er juillet dernier. Au cours de cette attaque, quatre personnes avaient été tuées et deux cent quarante-quatre prisonniers s’étaient évadés.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article