Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Ban Kimoon, secrétaire général de l'ONUBan Kimoon, secrétaire général de l'ONU

 Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon a confirmé vendredi 30 août dans un communiqué que les rebelles du M23 avaient tiré en direction du territoire rwandais, malgré les affirmations de Kigali mettant en cause les forces gouvernementales congolaises. Ban Ki-Moon  a condamné en particulier les tirs non ciblés émanant du M23 qui ont causé des morts, des blessés et des dégâts matériels dans la population civile à l’Est de la RDC et dans les zones frontalières au Rwanda ainsi que parmi les casques bleus. 

 

Le Secrétaire général de l’ONU a encouragé « toutes les parties prenantes à poursuivre un processus politique global qui s’attaque aux causes profondes du conflit » à l’Est de la République démocratique du Congo. Il a également appelé tous les acteurs régionaux concernés à exercer la plus grande retenue et à s’abstenir de tout acte ou de toute déclaration susceptible d’entraîner une détérioration supplémentaire de la situation.

Ban Ki-Moon a souligné que les personnes qui entravent les processus actuels et celles qui enfreignent le droit international devront répondre de leurs actes.

Le communiqué a indiqué que l’envoyée spéciale de l’ONU pour les Grands lacs, Mary Robinson et le représentant spécial pour la RDC, Martin Kobler sont engagés en ce moment dans des actions diplomatiques intenses aux fins d’améliorer la situation actuelle.

En effet, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Martin Kobler a effectué une visite de 24 heures au Rwanda ou il a discuté de la crise militaire au Nord-Kivu et la situation sociopolitique dans la région des Grands lacs, avec la ministre Rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo et celui de la Défense, le général James Kabarebe. 

De son coté, l’armée sud-africaine a sévèrement mis en garde les rebelles du M23 contre toute tentative de reprendre Goma qu’ils avaient occupée en novembre 2012. Le chef du commandement conjoint sud-africain,le  lieutenant général Derrick Mgwebi l’a déclaré vendredi 30 août au cours d’un point de presse à Pretoria.

L’Afrique du Sud compte mille trois cent quarante cinq soldats détachés au sein de la nouvelle brigade d’intervention déployée par la Mission des Nations unies dans l’Est de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article