Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

 

Réaction de François Munyabagisha à la lettre des FDU-INKINGI au Secrétaire Général des Nations-Unies


Mardi 15 décembre 2009 14h23mn 59s

 

De: François Munyabagisha

 

À: "Initiative Victoire 2010"


 

"Bonjour «Initiative Victoire 2010»

 

Ce que je crois concernant ledit rapport des experts de l'onu, et votre réaction

 

1- Le rapport présente les FDRL comme étant les diables. Est-ce vrai ? Pour le savoir, il convient de savoir quels virus les piquent. La sagesse du roi rwandais Rudahigwa (1957) nous est encore ici éclairante: «laissez Gitera, tuez la cause de son combat»

 

Qui de vous, de nous, ignore que le Rwanda est gouverné par des génocidaires masqués? Qui ignore qu'un génocide est en cours au Rwanda, pendant que des experts sont en vacances en ex-zaïre? Si les FDRL existent, c'est d'abord parce que Kigali, Kagame et ses parrains ne se repentent pas. Et il est tout à fait logique, légitime et louable de se lever et combattre le régime de Kagame. Par tous les moyens, y compris ceux du sacrifice non matériel. Sur ce dernier aspect, les pacifistes comme moi n'avons qu'à nous abstenir. Et mieux encore, devrons-nous, pacifistes, initier le dialogue avec les partisans de la solution ultime, soit celle du sacrifice des vies ?

 

Nous dialoguerons avec les criminels au pouvoir a Kigali, et à plus forte raison avec les FDRL, autant que nous dealerons avec les parrains ou complices des uns et des autres, lobbyistes et faiseurs d'opinions compris.

 

Alors, ce rapport n'est pas répressible parce qu'il indexe des individus ou des organisations qui sont ou seraient en contact avec les FDLR. C'est plutôt parce qu'il est muet sur un génocide en cours au Rwanda et sur la présence de grands criminels à la gouvernance du Rwanda.

 

2. Le rapport est une insulte à l'expertise et un préjudice à l'humanisme : il indexe des organisations charitables et de véritables héros du secours humanitaire, je pense au frère Stan entre autres, les seuls ayant su apporter l'eau aux victimes des cynismes kagaméen et onusiens, et sauvegarder l'amour du prochain dans leur âme, malgré la haine et l'indifférence que le monde tout autour leur manifeste. Ces experts n'ont pas touché les plaies ouvertes et la détresse de ces humains, enfants, femmes et vieillards rwandais ou congolais dont le cauchemar est le régime génocidaire de Kigali. Et ils nous brouillent la vue, nous détournent des vraies menaces que bercent de complicité l'ONU et «les blancs menteurs» de Pierre Péan. Ça, c'est révoltant et mérite de nous faire lever contre leur mépris envers l'humain. C'est l'ex général Romeo Dallaire (en cc) qui évoque ce genre de mépris teinté d'un racisme répugnant quand il accuse les puissants de ce monde en 94 d'avoir assisté sans état d'âme aux carnages de rwandais, parce que dit-il, «pauvres et (probablement -ndrl-) noirs. Comment n'avoir pas appris des erreurs d'analyses des 15 années que dure un génocide à ciel couvert dans l'éclipse d'un autre de jour demeurant obscur ?

 

3. Ces pseudo-experts, commis par l'ONU dont certains cadres et ancien responsable promu «Nobel»(Konan a.), et puissants pays membres (usa/canada, uk, belgique), sont indélébilement éclaboussés par la tragédie de 94, n'ont pas su mieux se comporter que des experts après sinistres de sociétés d'assurance. Ainsi, parce que soucieux de protéger les arrière-cours sombres, ils sont silencieux sur la cause profonde des tragédies qui détruisent sans répit vies et espoirs dans la région, soit le tandem «criminels au pouvoir», «erreurs de décisions» et «intérêts divers capitalistes».

 

4. C'est également peu édifiant, que malgré 15 ans à l'école de la vérité, nous Rwandais ou rescapés, soyons pas assez perspicaces et suffisamment outillés pour démasquer, dénoncer et contrer ce genre d'escroqueries intellectuelles et humanitaristes. Mais nous pouvons tous comprendre, que nos munitions manquent cruellement d'armes. Sorry pour cette métaphore empruntée aux ennemis de l'harmonie par la communication.

 

Bonne semaine, bonne réflexion, bonnes résolutions, justes actions."

 

Francois munyabagisha

Libre penseur

Drummondville, Qc

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article