Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

Chers membres des FDU-Inkingi,

Rwandaises, Rwandais, 


Hier mardi 26 octobre 2010, le tribunal de Gasabo a décidé de maintenir en prison la Présidente de notre parti les FDU-Inkingi. C’est une très mauvaise nouvelle pour elle, pour sa famille, pour les membres de notre parti, pour les Rwandais qui ont investi en elle leur espoir et même pour tous les amis de la paix et de la démocratie. Il est désormais clair qu’il n’existe pas de justice indépendante au Rwanda, que la justice est soumise au diktat des politiciens du FPR dont les structures se confondent avec celles de l’Etat 

Comme nous n’avons jamais cessé de le dénoncer, les accusations portées contre elle ne sont que de pures manipulations visant à écarter une adversaire politique qui jouit d’une grande confiance de beaucoup de Rwandais, tous groupes confondus. Il est évident que ce procès est politique et que la réponse à y apporter doit être aussi politique.

Nous ne doutons pas un seul instant que le courage exceptionnel dont Madame Victoire Ingabire Umuhoza a fait montre jusqu’à ce jour, reste intact et qu’elle sortira victorieuse de ces épreuves. Sur le volet judiciaire, elle a fait appel contre la décision de la maintenir en prison.

 Nous vous demandons de rester politiquement mobilisés et de poursuivre notre combat pour les droits inaliénables du peuple rwandais. Continuons de lutter pacifiquement pour la démocratie, la liberté et la réconciliation effective du peuple rwandais. Nous devons rassurer Mme Victoire Ingabire Umuhoza que nous sommes derrière elle et que nous soutenons le combat politique qu’elle a engagé et pour lequel elle est persécutée. Notre soutien est le plus grand réconfort que nous pouvons lui apporter dans ces moments difficiles.

Le combat politique que nous avons engagé est difficile, mais nous ne devons pas reculer. « N’ayez pas peur » continuait-elle de nous répéter. Les sacrifices que Mme Victoire Ingabire Umuhoza s’est imposés jusqu’à être privée de sa liberté et à être jetée en prison dans des conditions inhumaines, doivent servir de ferment à notre lutte sans merci pour éradiquer définitivement toutes les chaînes d’injustice, d’ignorance et de pauvreté au Rwanda.

Ensemble, nous vaincrons 

 

Bruxelles, le 27 octobre 2010

Eugène Ndahayo

Président du Comité de Soutien aux FDU-Inkingi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article