Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

victoire.jpg

Excellence M. Ban Ki-Moon,
Secrétaire général des Nations Unies

1st Avenue, 46th Street

New York, NY 10017


Excellence,

Les Forces Démocratiques Unifiées FDU- INKINGI sont choquées par les allégations de mauvaise foi contenues dans le rapport final du groupe d’experts sur la République démocratique du Congo (RDC) lequel a affirmé sans fondements que certains de nos membres étaient en contact avec des chefs militaires des FDLR. Ces affabulations malveillantes et mensongères frisent d’une ingérence à peine voilée et inacceptable du régime rwandais dans l’établissement de ce rapport. Nous rejetons sans équivoque et condamnons avec véhémence toutes les accusations fallacieuses ciblant notre organisation politique et certains de ses membres dirigeants. Qu’un rapport aussi tendancieux et partial mentionne le nom de notre organisation est tout simplement inacceptable et rajoute des éléments supplémentaires à sa controverse.

En fait, depuis que les FDU-INKINGI ont confirmé publiquement leur volonté de participer en 2010 aux prochaines élections présidentielles au Rwanda, le gouvernement rwandais et ses lobbies se sont engagés dans une campagne de diabolisation, voire haineuse, afin de miner la détermination de nos dirigeants à rentrer pacifiquement au pays natal pour y exercer leurs droits politiques. Il est déplorable en effet que des experts des Nations Unies réalisent un rapport aussi faible, sans indication du contenu des contacts supposés, juste pour satisfaire les besoins d’une propagande partisane.

Le rapport prétend que les chefs militaires des FDLR seraient en contact téléphonique avec M. Jean - Baptiste Mberabahizi, notre Secrétaire général et avec Mme Naom Mukakinani, conjointe d’un des membres des FDU-INKINGI. Il est muet sur la fréquence et l’objet des contacts alors que l’on peut supposer que les moyens d’investigation consistaient en l’écoute téléphonique. Plus grotesque encore, le groupe accuse Mme Victoire Ingabire, présidente des FDU-INKINGI, d’avoir assisté à des réunions sur le dialogue inter-rwandais sur invitation d’une organisation tierce, en l’occurrence la Fondation S’Olivar, réunions auxquelles auraient assisté d’autres Rwandais, certains d’entre eux appartenant aux FDRL. Il évite à dessein de mentionner que des délégués de l’intérieur du Rwanda dont certains membres du FPR, ont à un certain moment, participé aussi à ces réunions auxquelles le gouvernement rwandais a été invité.

Ce Dialogue Intra-Rwandais (DIR) ne vise rien d’autre que de nouer des contacts pour un vrai dialogue, devant mener à une véritable réconciliation entre Rwandais de tous bords. C’est à ce titre que les participants venaient des deux principales ethnies du Rwanda (Hutu et Tutsi), membres des principales formations politiques et des organisations de la société civile de la diaspora rwandaise et de l’intérieur du Rwanda. Le Dialogue Inter-Rwandais Hautement inclusif (DIRHI) est en effet considéré comme le seul propice à l´édification du climat de confiance entre les ethnies et indispensable à la réconciliation effective, à la paix et au développement durable dans la région des Grands Lacs. Dans ce contexte, il est tout aussi machiavélique de prêter de mauvaises intentions aux participants aux différentes séances de ces assises.

Les FDU-INKINGI sont une organisation politique profondément attachée au règlement pacifique et démocratique de la crise politique rwandaise ainsi qu’à la lutte contre l’impunité. Nous croyons fermement que le changement du pouvoir au Rwanda pourrait se faire par la voie des urnes. Mais pour ce faire, les élections présidentielles en vue doivent s’organiser de manière transparente, sous une surveillance internationale neutre capable d’assurer les mêmes droits et l’équité à tous les candidats en compétition. C’est dans cette perspective que les FDU-INKINGI invitent solennellement toutes les organisations politiques et militaires rwandaises, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur du Rwanda, à donner la chance au processus démocratique et à la paix.

Nous ne pourrions terminer, Excellence Monsieur le Secrétaire général, sans vous redire combien nous sommes scandalisés par la malveillance, les préjugés et le manque d’objectivité du rapport des experts que vous avez commandité. Afin de rétablir la vérité, les FDU-INKINGI restent disponibles à rencontrer vos experts ou tout autre délégué de votre part et répondre à leurs éventuelles questions afin de rétablir la vérité.

Nous vous prions de bien vouloir accepter, Excellence Monsieur le Secrétaire général, l’expression de notre très haute considération.

Mme Victoire INGABIRE UMUHOZA (sé)

Présidente des FDU-INKINGI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article