Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

Par Stéphane Sonck

L’onde de choc du rapport du groupe d’experts de l’ONU sur le soutien du Rwanda aux mutins du M23 n’a pas cessé de provoquer moult réactions dans le monde. Dernière en date et pas des moindres, une lettre ouverte bipartisane de 11 congressmen américains (députés) tant républicains que démocrates adressée directement à Paul Kagame pour lui demander de cesser toute déstabilisation de l’Est de la RDC.

Au vu du contexte politique actuel des Etats-Unis où la campagne pré-électorale entre Obama et Romney pour l’élection présidentielle du 6 novembre prochain connaît une tension inouïe au point où certains observateurs politiques la qualifient de «  plus sale campagne de ces cinquante dernières années » tant les attaques entre les deux camps sont violentes, voir  démocrates et républicains signer une lettre commune pour un fait extérieur démontre dans une certaine mesure ce que beacoup appellent la  « Kagame fatigue » ou plus simplement le lâchage programmé du soldat Kagame par ses parrains des deux cotés du jeu politique US.

 

Ainsi peut-on lire dans ce document repris en version originale au bas de l’article  que contrairement à la réponse du Rwanda au rapport de l’ONU décrédibilisant les « sources peu fiables » de ce document, les membres du Congrès US sont « totalement convaincus » de la main du Rwanda dans la déstabilisation du Kivu en s’appuyant non seulement sur le rapport de l’ONU «  bien documenté » mais aussi sur « plusieurs sources et rapports » dont ceux de « témoins impartiaux ».

Révélant que plusieurs d’entre eux étaient « troublés » par le rôle du Rwanda au Kivu, les députés américains appellent Kagame à « cesser immédiatement tout  soutien » aux groupes armés à l’Est du Congo car selon eux « aucun dialogue constructif » ne peut avoir lieur entre le Rwanda et la RDC tant que ce soutien extérieur du Rwanda existe. Ils regrettent que la « non réalisation » du potentiel de l’Afrique Centrale soit freinée par cette instabilité qui est « une perte » pour toute la Communauté Internationale.

 

Congres-Etats-UnisLes députés se réjouissent  de l’Accord sur la force neutre internationale obtenu à Addis-Abeba le mois dernier mais n’y voient qu « une première étape » vers la résolution de la crise dont les prochaines seraient « le respect et le soutien de la souveraineté de la RDC », «  la résolution des problèmes de tous les groupes ethniques à l’Est du Congo par des voies non militaires », « la facilitation des échanges économiques des différents pays de la région avec la RDC tout en respectant les lois congolaises et les lois internationales ». Ils regrettent cependant

 

Sur un ton plus direct, les signataires de la lettre précisent que cette situation les poussent à « regarder de très prêt » l’aide bilatérale accordée au Rwanda et  menacent, en cas de manque de transparence du Rwanda dans ce dossier, de porter l’affaire auprès d’instances internationales telles les Nations-Unies et la Banque Mondiale tout en saluant la récente décision du Département d’Etat de suspendre l’aide militaire à Kigali.

 

Les membres du Capitole conseillent la voie d’un dialogue ouvert entre les Présidents Kabila et Kagame accompagnés des leaders de la région et des communautés du Kivu pour la création d’ une feuille de route pour la stabilité régionale. Sinon, concluent-ils, le partenariat entre les USA et le Rwanda serait « mis à mal » !

 

Lettre des congressistes américains à Kagame

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article