Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par FRANCE-RWANDA TRIBUNE

Par RFI

Après les Etats-Unis, les Pays-Bas prennent des mesures de rétorsion à l'encontre de Kigali. Cette décision fait suite au rapport d'experts de l'ONU publié le mois dernier, qui affirme que la rébellion du M23 dans l'est du Congo a reçue une aide directe de hauts responsables rwandais. Les autorités néerlandaises annoncent donc suspendre une partie de leur aide au développement au Rwanda, évaluée à 5 millions d'euros.

Ces 5 millions d'euros devaient permettre d'améliorer le fonctionnement de la justice rwandaise. L'aide est donc suspendue.

Les Pays Bas expliquent qu'ils attendent d'avoir la certitude que le soutien rwandais aux rebelles congolais s'arrête. Comme les Etats-Unis, qui ont suspendu une aide militaire au Rwanda de quelques 160 000 euros cette semaine.

La ministre rwandaise des Affaires étrangères juge ces décisions hâtives et basées sur des éléments inconsistants. Kigali a toujours nié tout soutien aux mutins congolais. « Nous venons de terminer des discussions avec le groupe d'experts de l’ONU, dit Louise Mushikiwabo, et nous avons réfuté toutes leurs allégations avec des preuves documentées ».

Le Rwanda qui, par ailleurs, se félicite dans les pages du quotidien gouvernemental New Times de l'augmentation des investissements directs étrangers dans le pays.

Près de 500 millions de dollars depuis le début de l'année, moitié plus que l'an dernier à la même époque. Voilà qui a peut-être plus de poids aux yeux d'un Paul Kagamé qui rêve que son pays puisse un jour se dispenser d'aide budgétaire extérieure pour être réellement indépendant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article