Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

ban_ki-moon_portrait.jpgArusha, 28 février 2014 (FH) - Les Nations unies ont retenu d’importantes leçons du génocide des Tutsis au Rwanda, a déclaré jeudi  le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en ouvrant, à New York, les commémorations du vingtième anniversaire de ce génocide.

 

 

« Le génocide rwandais a été un échec historique de la communauté internationale qui n'a pas réagi face aux crimes commis (…) Nous avons appris d'importantes leçons », a-t-il dit.
« Nous avons renforcé nos capacités en matière de médiation et de diplomatie préventive. Nous avons aussi entrepris de nouveaux efforts pour protéger les civils sur le terrain, notamment récemment la politique de 'portes ouvertes' au Soudan du Sud », a poursuivi Ban Ki-moon.

Il a également salué la contribution du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) qui « avec la coopération du Rwanda et d'autres Etats, continue de poursuivre des gens pour leur responsabilité présumée dans le génocide».

Le secrétaire général a encouragé le peuple et le gouvernement du Rwanda à continuer de promouvoir l'esprit d'ouverture nécessaire pour la guérison et la réconciliation et à approfondir le respect pour les droits de l'homme.

Il a cependant estimé qu'il y avait encore beaucoup à faire pour pleinement intégrer et mettre en œuvre les leçons tirées de l'échec de la communauté internationale au Rwanda.

Il a notamment cité l'incapacité collective à empêcher les atrocités en Syrie au cours des trois dernières années.

Selon l'ONU, environ 800.000 personnes, essentiellement membres de la communauté tutsie, ont péri dans le génocide perpétré par des extrémistes hutus, d'avril à juillet 1994. Pour sa part, le gouvernement rwandais parle d’un million de morts.

Dans le cadre des commémorations du vingtième anniversaire du génocide, le Rwanda a allumé le 7 janvier à Kigali « la flamme de la mémoire » qui fait actuellement le tour du pays pour enfin revenir dans la capitale avant l’ouverture de la période de deuil national le 7 avril.
ER

 

© Agence Hirondelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article