Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMVN

(AFP) –

 WASHINGTON — La réforme de Wall Street, bientôt promulguée par le président américain Barack Obama, contient une disposition visant à couper les vivres aux groupes armés qui s'enrichissent grâce au commerce de métaux servant à fabriquer des produits de haute technologie.

La mesure, insérée dans la masse de plus de 2.300 pages du projet de loi de réforme financière adopté jeudi au Congrès, prévoit de tenter d'enrayer le commerce de quatre minerais utilisés notamment pour la fabrication de téléphone cellulaires.

"Les Congolais ont trop longtemps été des pions dans la lutte sanglante entre groupes armés, qui ont financé leurs violentes campagnes de terreur avec le produit d'une activité minière illicite", a déclaré jeudi le représentant démocrate Howard Berman, président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

Le projet de loi exige de la part des entreprises qui font des affaires en République démocratique du Congo (RDC) et dans les pays voisins qu'elles déclarent aux autorités américaines où elles acquièrent l'oxyde d'étain, le coltan, la wolframite et l'or.

Le texte réclame également de la part de ces entreprises qu'elles conduisent de audits réguliers pour s'assurer qu'elles ne contribuent pas directement ou indirectement à un conflit armé.

En outre, il appelle le département d'Etat à élaborer une nouvelle stratégie pour traiter la question du commerce illicite de minerais et les liens avec les groupes armés.

A l'inverse des diamants, ces minerais ne peuvent être testés chimiquement pour déterminer leur provenance, ce qui complique la lutte contre ce genre de commerce.

L'est de la RDC a connu une série de conflits depuis les années 1990. L'exploitation des ressources du pays par des factions armées a été dénoncée régulièrement par l'ONU et les ONG.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article