Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par JMV Ndagijimana

COMMENTAIRE DE LA REDACTION DE FRANCE-RWANDA-TRIBUNE

IBUKABOSE LOGO
Paul Kagame a des gros soucis, c'est évident. Alors il proteste et menace. Mais de quoi a donc peur Paul Kagame ? Du temps qui va trop vite? De ses anciens alliés d'outre-atlantique qui penchent de plus en plus vers une justice pour toutes les victimes des crimes commis au Rwanda en 1994, y compris ceux commis par Paul Kagame et son armée ?
Que le gouvernement rwandais proteste contre la prolongation du mandat du TPIR au moment où des signes d'ouverture sont signalés du côté d'Arusha est plutôt rassurant. Nos associations, les avocats de la défense et toutes les organisations internationales de défense des droits de l'homme - HRW et Amnesty international en tête - doivent redoubler d'efforts pour exiger que les criminels qui dirigent le Rwanda aujourd'hui répondent de leurs crimes avant la clôture des travaux du TPIR.
IBUKABOSE - MEMOIRE ET JUSTICE POUR TOUTES LES VICTIMES DU GENOCIDE RWANDAIS.


TEXTE DE L'ARTICLE

Pana 18/12/2009

Le ministre rwandais de la Justice, Tharcisse Karugarama, a condamné jeudi soir sur les ondes de la Radio Rwanda, la décision du Conseil de sécurite de l'ONU qui a prorogé le mandat du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) jusqu'en 2012.

"Le gouvernement rwandais condamne fermement cette résolution (du Conseil de securite de l'ONU)", a déclaré le ministre rwandais de la Justice, avant d'exprimer le souhait du gouvernement rwandais que le TPIR ferme ses portes selon le mandat qui lui a été fixé d'achever ses travaux en décembre 2010.

 

M. Karugarama a, en outre, estimé que le rendement de cette juridiction onusienne basée à Arusha, dans le nord de la Tanzanie, "ne peut jamais être "comparé au budget colossal qui lui est accordé annuellement pour mieux accomplir sa mission".


"Cette décision (du conseil de sécurité de l'ONU) est regrettable aux yeux du peuple rwandais", a souligné M. Karugarama, fustigeant notamment les récents prononcés de verdict par le TPIR qui a acquitté deux anciens hauts responsables rwandais présumés génocidaires.


Parmi les deux personnalités acquitées par la juridiction onusienne figurent M. "Z", sobriquet de Protais Zigiranyirazo, beau-frère de l'ancien président rwandais Juvenal Habyarimana, tué dans l'attentat contre son avion le 6 avril 1994.


L'acquittement par le TPIR d'un autre prêtre catholique hutu, l'abbé Hormisdas Nsengimana, qui était également poursuivi devant la juridiction onusienne pour son rôle présumé dans le génocide rwandais, constitue un autre dossier de mésentente entre le régime de Kigali et le TPIR.


Au lendemain du prononcé des deux acquittements par le TPIR qui ont été vivement critiqués jeudi soir par le gouvernement rwandais, une des principales organisations des rescapés du génocide, "Ibuka", (Souviens-toi) a de son coté annoncé la rupture de coopération avec la juridiction onusienne.


Au total, quatre personnalités rwandaises ont été acquittées à ce jour par le TPIR et attendent des pays d'accueil, à savoir : l'ex-ministre des Transports André Ntagerura, le général Gratien Kabiligi, Protais Zigiranyirazo, beau- frère de l'ex-président Juvénal Habyarimana et l'abbé Hormisdas Nsengimana.


La France, la Belgique et la Suisse sont les seuls pays européens qui ont jusqu'ici accepté d'accuellir cet autre groupe de quatre personnes acquittées par le TPIR, indique-t-on de source judiciaire.


Kigali - Pana 18/12/2009

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article